Le soleil, acteur du changement climatique. » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Le soleil, acteur du changement climatique.

3/4/2010

 

soleilLe soleil, acteur du changement climatique.

Le soleil est la seule source significative d'énergie pour le système climatique terrestre. Il est à l'origine de tous les processus ayant lieu dans l'atmosphère. Il semble en outre aujourd'hui que les variations de l'activité solaire soit un facteur essentiel des changements climatiques sur Terre. On a récemment réussi à reconstruire l'intensité des radiations du 17ème siècle à nos jours (J. Lean et al. 1995: Reconstruction of solar irradiance since 1610: Implications for climate change. Geophysical Research Letters, Vol. 22, No. 23: 3195-3198). Selon ces données reconstruites, les variations dans la force de rayonnement correspondent si bien aux changements de températures estivales qu'il est difficile de penser qu'il s'agit d'un hasard sans raison physique (voir graphique ci-dessous).
Selon les analyses statistiques, la phase de réchauffement entre 1700 et 1800 peut s'expliquer à 75% par l'augmentation de la force du rayonnement. Le refroidissement marqué après 1820, qui va à l'opposé de l'activité solaire, est probablement dû à l'activité volcanique terreste plus forte. En effet les émissions volcaniques sont connues comme source de refroidissement. Le réchauffement après 1850 peut s'expliquer à 50% par l'augmentation de l'activité solaire. Dès 1970 un tiers du réchauffement peut encore s'expliquer par l'influence du soleil (J. Lean et al. 1995: Reconstruction of solar irradiance since 1610: Implications for climate change. Geophysical Research Letters, Vol. 22, No. 23: 3195-3198).

Selon les études les plus récentes, on n'a observé aucun changement essentiel de l'activité solaire durant les 20 dernières années. L'augmentation globale de la température dans cette période doit donc chercher son origine dans d'autres causes (PMOD/WRC 1997: Annual Report. World Radiation Centre, Davos).

Il est encore difficile d'expliquer pourquoi des variations assez faibles du rayonnement conduisent aux effets climatiques marqués que nous connaissons. Les premières analyses laissent penser qu'à cause des variations dans le rayonnement direct, les océans des zones tropicales vont jouer un rôle de plus en plus central. Il est de plus probable que le champ magnétique solaire joue également un rôle, comme l'ont récemment montré des spécialistes lors d'un workshop international à Berne. Durant les phases de forte activité solaire, le champ magnétique solaire est renforcé. Et donc la Terre est mieux protégé du rayonnement cosmique. Il est possible qu'une diminution du rayonnement cosmique ait pour effet une diminution globale de la couche nuageuse. Les nuages renvoient une part non négligeable du rayonnement dans l'espace. Quand la surface nuageuse diminue, davantage de rayonnement solaire atteint la surface terrestre; la température augmente en conséquence. Ces processus complexes seront étudiés plus en détails ces prochaines années grâce notamment à l'accélérateur de particules du CERN (Genève).

Source : http://www.meteoschweiz.admin.ch/web/fr/faq/sonne_klimaaenderer.html

Le débat en cours sur le réchauffement climatique sous la loupe (voir le site ci-dessous) :

http://www.pensee-unique.fr/theses.html

Category : CHANGEMENTS CLIMATIQUES - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |