Phytopte des agrumes » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Phytopte des agrumes

5/3/2010

Phytoptedes des agrumes (Phyllocoptrutaoleivora)

Famille/Ordre : Actinedida /Eryophyidae

Dégats observés : feuille, fruit

Espèces fruitières : Agrumes

Description et biologie

Le phytopte des agrumes, Phyllocoptrutaoleivora Ashmead : petit acarien jaune à ocre, tétrapode (0,12 mm delongueur x 0,04 mm de largeur), de forme triangulaire allongée. Abdomendensément strié transversalement. Œufs sphériques, jaune pâle. L'incubation sefait en 2 à 4 jours. Longévité de l'ordre de 15 jours. Chaque femelle pondentre 10 et 25 oeufs. Importante capacité de multiplication.

Dégâts

Dégâts sur fruits, qui sont laconséquence de nombreuses piqûres de l'épiderme. La croissance des fruits peutmême être stoppée. Sur Limettier, les fruits prennent un aspect gris argenté.Chez l'oranger, la peau du fruit brunit (russetting). Chez le pomelo, la peauprend une teinte gris foncé. Les mandarines sont peu sensibles.

Les populations duPhytopte en Guadeloupe

P. oleivora est présent dans 100% des vergers prospectés, avecdes niveaux d'abondance très variables dans le temps et dans l'espace. Il estintéressant de constater un accroissement important des populations entrefévrier et mars. Dans de jeunes plantations, où la croissance végétative estactive tout au long de l'année, les populations de phytoptes peuvent semaintenir. Notons que P. oleivora se développe en foyers localisés.

Contrôle biologique

Il semblerait que le principal agentde régulation de P. oleivora soit un champignon, Hirsutella thompsoniiFisher, qui nécessite des conditions de température et d'hygrométrie élevées,et requiert des niveaux de populations importants pour se multiplier. H.thompsonii n'est réellement efficace que 6 à 8 semaines aprèsl'accroissement des populations de phytopte, et ne protège donc pas les fruitsvulnérables. Certains arthropodes (larves de cécidomyies (Cf. photo), acariensphytoséides, staphylins…) sont des auxiliaires de phytoptes mais leurefficacité n'a pas été évaluée.

Raisonnement de laprotection

La surveillance des populations dephytoptes doit commencer dès les premières floraisons. L'attention doit êtreaccrue pendant toute la période critique qui se prolonge de mi-janvier à mai.Sur limettier, un contrôle visuel simultané des feuilles et des jeunes fruitsest recommandé. Sur autres espèces, il est préférable d'inspecter les jeunesfeuilles, puis les jeunes fruits après nouaison Les fruits qui sont"bronzés", ne portent plus d'acariens, car ils ont déjà migré versles nouvelles pousses et les fruits verts.

Une loupe x10 à x15, si possibleéclairée, est nécessaire pour identifier ces minuscules ravageurs.

Après détection des premiers individusdans le verger, un suivi plus fin devient impératif (deux fois par semaine). Sila population explose brutalement, un traitement localisé à la zoned'infestation est requis. Cette intervention a pour objectif de réduire lapression parasitaire sur les jeunes fruits. Le seuil de nuisibilité estdéterminé selon l'abondance du Phytopte au cours des années précédentes, etl'exigence du marché (fruits frais, transformation...). A titre indicatif, unseuil de 10 % de fruits avec présence de phytopte est toléré dans certainspays.

Fiche réalisée en 1998 par F. Leblanc (Cirad), P. Fournier(Cirad) et J. Etienne (Inra).
Fiche actualisée en 2005 par F. Le Bellec (Cirad).

Source : http://caribfruits.cirad.fr

 

Category : AGRUMES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |