Agriculture La campagne contre le ver blanc a commencé » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Agriculture La campagne contre le ver blanc a commencé

25/12/2009

 

ver blancAgriculture La campagne contre le ver blanc a commencé

par J. Boukraâ

La campagne de prévention contre le ver blanc, ennemi numéro 1 des céréales, a été lancée dernièrement, apprend-on de sources proches de la direction des services agricoles de la wilaya d'Oran.

 Il s'agit de la première phase qui consiste en l'enrobage de la semence. Cette première phase hivernale touchera particulièrement les communes de Tafraoui, Oued-Tlélat et Aïn El-Kerma. En général, la lutte contre le ver blanc se fait en deux étapes. La première étape consiste à utiliser la semence traitée. Il s'agit d'une semence enrobée par le pesticide disponible au niveau des coopératives des céréales et des légumes secs (CCLS). La deuxième étape consiste à attaquer l'insecte au niveau des champs après l'apparition de la végétation, et ce durant le printemps. Lorsque les larves sont à leur troisième stade, elles remontent à la surface du sol et attirent les mouettes, ratons et oiseaux.

 Notons que le ver blanc, ou larve du hanneton (melolontha), provient de coléoptères nocturnes, caractérisés par leurs vols bruyants au coucher du soleil. On rencontre plusieurs espèces, que l'on considère généralement comme nuisibles aux cultures. En effet, les sujets adultes se nourrissent de feuilles et de bois. Quant aux larves, elles se nourrissent de racines, le tout au détriment des plantes : on parle dans ce cas d'insectes phytophages. On trouve les larves dans le sol.

 Les hannetons pondent de préférence dans les terres meubles et chaudes. Les oeufs sont déposés en tas par l'insecte à une vingtaine de centimètres de profondeur. Les vers blancs apparaissent vers juin-juillet. Ils hivernent profondément et reviennent la 2e année près de la surface où ils mangent les racines. La larve de hanneton passe un second hiver sous terre, et c'est durant la 3e année qu'elle prend son envol à la faveur des soirées d'été. C'est à partir du stade 3 qu'elles feront le plus de dommages.

 Pour rappel, au titre de cette campagne, quelque 50.000 ha de terres agricoles sont à emblaver, contre 44.000 la saison précédente.

 D'autre part, la direction des services agricoles a lancé également une campagne de lutte contre les insectes qui touchent les plants de tomate sous serre et en plein champ.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com  

 

Les vers blancs sont des larves de hannetons ou de scarabées. Ils s'attaquent aux racines et aux tubercules des plantes en y creusant des tunnels. Ils peuvent atteindre une taille de 2 à 4 cm selon les espèces.

Cycle biologique
Le hanneton commun a un cycle de vie de trois ans. La femelle pond ses oeufs en les enfouissant sous terre ( 5-10 cm ). Les jeunes éclosent trois semaines plus tard. La première année, ils ne se nourrissent que de végétaux en décomposition puis hibernent en s'enfouissant profondément. C'est au printemps suivant qu'ils causent le plus de dégâts en s'attaquant aux racines et aux tubercules. Puis ils hibernent de nouveau et se transforment alors en nymphes qui se transforment en adultes. Ceux-ci restent alors dans le sol jusqu'aux beaux jours. Ils sortent alors pour s'accoupler, se nourrissant des feuillages des plantes. Le hanneton européen a lui un cycle biologique d'un an. Attention à ne pas confondre la larve de Cétoine avec celle du hanneton. Sur l'illustration ci-contre la larve de cétoine est plus petite et plus blanche. La cétoine fait partie des insectes utiles au jardin.

Lutte physique

A l'automne vous lutterez efficacement contre les vers blancs en nettoyant votre jardin; enlevez les vieilles plantes et désherbez, retournez la terre afin de mettre à jour les larves enfouies.

Agissez préventivement en ramassant à la main toute larve que vous rencontrerez lors de binages.

Lutte biologique

  • Les plantes comme les géraniums ou les pieds d'alouette peuvent être toxiques pour les vers blancs.
  • Prédateurs et parasites : Certaines guêpes comme la Tiphia inermedia aident à limiter les populations de hannetons en parasitant les larves. Favorisez la présence d'oiseaux par la plantation de haies sauvages ou l'installation de nichoirs. Les hérissons qui se nourrissent également de larves sont décidément les bienvenus au jardin.

http://www.jardin-bio.net

Tags : ver blanc
Category : RAVAGEURS DE CULTURE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |