L'ASPERGE » maladies des plantes , agriculture et écologie

 L'ASPERGE

3/12/2009

 

L'ASPERGE

Plante et importance de la culture au Maroc

L'asperge (Aspargus officinalis) est une plante monocotylédone, vivace, dioïque (plantes mâles séparées des plantes femelles), appartenant à la famille des liliacées. Elle est originaire de l'Europe et de l'Asie. La culture est pratiquée, au Maroc, dans les régions de Marrakech, Tadla, Casa, El Jadida, Berkane, Tantan, Rabat et Imouzer de kandar. L'asperge est un légume riche en graisses, sucres, fibres brutes, Ca, P, Fe, Vitamine B1, B2, C. Les asperges vertes ont un goût plus prononcé que les asperges blanches. Les turions (partie consommée, jeunes tiges) sont préparés à la sauce, à la vinaigrette, aux fines herbes en omelette, à la sauce de tomate et à la crème. Les plantes mâles semblent avoir une longévité plus grande que les plantes femelles. Plus robustes, ils élimineraient les plantes les plus faibles par concurrence végétative. La vie d'une aspergerai est grandement influencée par la sévérité de la récolte (10-20 ans).

Exigences édapho-climatiques

Sous les climats tempérés et sous l'effet de la température et de l'état hydrique des sols, l'asperge arrête son activité en fin d'automne pour la reprendre vers mi-Mars à mi-Avril. En climat chaud, l'asperge croit toute l'année. Mais on assistera à un arrêt d'activité en cas de sécheresse. On pense que l'asperge démarre son activité probablement lorsque la température dépasse 10°C, l'optimum est de 18°C. L'asperge est une plante extrêmement rustique et résistante au froid (plante de saison froide), mais la vitesse de croissance augmente avec la température. La croissance journalière des tiges est d'environ 1,8 cm à 13°C, elle passe à 3 cm à 17°C. La photosynthèse ne commence que deux mois après l'entrée en activité du système racinaire. En effet, la récolte des turions prive la plante de ses organes foliaires. Dans ces conditions, on réduit le cycle de la photosynthèse d'une période au moins équivalente à celle de la récolte (de 60 jours). L'asperge est une plante assez souple pour s'adapter à différents types de sol. Mais on cherche de préférence un sol perméable, léger, profond et de réchauffement facile. Pour le sous-sol, en général, on admet que le plan d'eau doit être en dessous de 0,60m de profondeur. Le type de sol particulièrement intéressant semblerait être une terre limoneuse. Le pH optimal est de 6,8- 7,5 (turions de belle couleur rose recherchée). L'asperge est très tolérante à la salinité de l'eau d'irrigation (3 à 5 g/l).

Variétés

Les principales variétés qui donnent des turions de qualité (rectitude, absence de cannelures, bourgeon non épaulé, apex bien fermé) ont été obtenues par double hybridation (Diane, Junon et Minerve, Larac) ou par clonage in-vitro (Aneto, Desto, Cito, Steline, Jacqma 2001, Jacqma 2002, Dariana, Cipres). Le clonage in vitro permet une multiplication végétative homogène. Dans une aspergeraie, on peut remarquer une plus grande précocité ainsi qu'une meilleure productivité des plantes mâles. Les sélectionneurs ont donc cherché à obtenir des hybrides entièrement mâles.

Préparation du terrain et plantation

La préparation du terrain commence à l'automne par un labour profond (30-35 cm). C'est le moment d'enfouir la fumure de base, le fumier et les engrais potassiques et phosphoriques. Les engrais azotés seront incorporés lors de la préparation du sol au printemps, avant le rayonnage du terrain. Quelques jours avant la mise en place définitive des plants, on doit faire un deuxième labour à 20 cm, suivi d'un hersage. Ensuite on creuse des tranchées ou des sillons pour la plantation des griffes en place définitive. Les distances entre les tranchées ou les sillons sont fonction de l'orientation de la production (turions blancs, étoilés ou verts). Normalement, les distances entre les lignes de plantation sont: (1) Pour la production de turions verts 100 cm, (2) Pour la production des turions blancs 150 cm. La distance entre les plants est de 45 à 50 cm. Les tranchés ou sillons sont creusés à une profondeur de 25-30cm. Il est toujours préférable d'enfouir au fond des tranchées un peu de fumier décomposé avant les plantation. Il n'est pas recommandable d'habiller les racines des griffes. Pour éviter la contamination des griffes par le rhizoctonia, on procède à leur désinfection avec de l'eau de Javel (dilué à 12°) pendant 15 minutes. Les griffes sont placées généralement à plat, les racines orientées la plupart du temps dans la longueur du rang. Les griffes sont recouvertes de 5 à 6 cm de sol ramené à l'aide d'une binette et tassé sur les côtés. On plantera impérativement des griffes de 1 an, plus aptes à la reprise que des griffes plus âgées.

Irrigation et soins culturaux

Les besoins en eau de la culture se situent à 12-15000 m3/ha/cycle. La production de l'aspergeraie dépend de la qualité de l'entretien durant les trois premières années après la plantation. La première année (1ère Pousse), on fait appel à des binages et sarclages réguliers. Ces travaux sont importants car ils permettent à l'asperge de démarrer vigoureusement en évitant la concurrence des mauvaises herbes. On peut utiliser des produits chimiques pour le désherbage tels que cynamide de Ca, le diuron ou le Metribuzine 0,5 kg m.a/ha. En Automne, Novembre- Décembre, les tiges de l'asperge se dessèchent, on les coupe à 5 cm au dessus du sol, on les brûle ou on les enfouie dans le sol. Pendant la végétation et en hiver, on pratique des cultures intermédiaires entre les rangs (radis, haricots, petits pois, ail, oignon, navet, laitue etc). La deuxième année (2ème pousse), on apporte la fertilisation NPK, on continue à irriguer, et on désherbe chimiquement avant la sortie des turions. A l'automne, on coupe et on brûle les fanes sèches. La 3ème année, on fait deux à trois buttages. A partir de la 4ème année, l'entretien de l'aspergeraie ressemble à celui d'un verger (irrigation, fertilisation, désherbage...)

Fertilisation

La fumure de base est normalement constituée de: (1) 40 à 60 tonnes/ha de fumier de ferme décomposé, (2) 100 kg/ha Phosphore et (3) 180 kg/ha de Potasse. L'asperge réagit surtout à une bonne alimentation azotée et potassique. Le Bore et la Magnésie doivent être apportés au cours de la culture. L'asperge a besoin d'un bon rapport Ca/P de l'ordre de 3/1. La fumure de couverture peut être la suivante: (1) 1ère année (1ère pousse): 30-50 kg/ha N; (2) 2ème année (2ème pousse): 60-80 kg/ha N + 60 kg/ha P2O5 + 100 kg/ha K2O et (3) à partir de la 3ème année: 100-180 kg/ha N+ 50-60 kg/ha P2O5 + 150-200 kg/ha K2O.

Lutte phytosanitaire

Les principales maladies de l'asperge sont la pourriture des Griffes (Rhizoctonia violacea): (griffes recouvertes d'un feutrage rouge violacé jaunissement et destruction des plants). A la première récolte, les turions atteints sont plus ou moins déformés, se durcissent et deviennent amers. Les moyens de lutte sont le choix d'un sol sain et de griffes saines. On peut également désinfecter les griffes avec de l'eau de Javel à 12° ou avec le Bromure de Methyl à 120 g m.a/m2. La rouille (Puccinia asparagi) forme des pustules jaunâtres, rougeâtres puis noires sur les parties aériennes. Pour lutter contre cette maladie, en octobre, on coupe et on brûle toutes les tiges. On effectue des traitements préventifs au Manèbe ou Mancozèbe. Les larves de la chenille à fourreau (hypopta oaestrum) dévorent les racines. Pour la lutte, on ramasse et on brûle les fourreaux pour éviter l'extension des ravages. On peut aussi traiter avec des insecticides comme Azinphos (40 g m.a/hl) ou Fonthion (100 g m.a/hl). Les criocères de l'asperge (Crioceris asparagi) sont des coléoptères (On observe des tiges et autres organes aériens dévorés). Pour la lutte, en Juin, on traite à l'aide de carboyl 75 g m.a/hl; Malathion 75 g et Parathion 30 g m.a/hl. La mouche de l'asperge creuse des galeries dans les tiges et les turions. Ceci se traduit par le dessèchement et la déformation des pousses. Pour la lutte, en Octobre, on coupe et on brûle les tiges. Il faut assurer une pulvérisation avec des produits à base de diméthoate à 30 g m.a/hl et du Formothion à 50 g m.a/hl. (3 à 4 traitements). La mouche des semis ou mouche du turion (Phorbia platura) a des larves qui attaquent les turions dans le sol, ce qui provoque la courbure des turions, on peut observer des tiges en tire bouchon avec des pourritures et les turions deviennent amers. Pour la lutte, on traite le sol après le premier buttage au chlorvinphas granulé (5 kg de m.a/ha) et au trichloronate à 2,5 kg m.a/ha. Les Larves de hannetons (taupins) attaquent le système radiculaire. On traite le sol avant la plantation avec le Parathion.

Récolte, entretien de l'aspergeraie après récolte, conservation et conditionnement

La récolte dure 2 à 4 semaines, selon la vigueur des plantes et à partir de la 3ème-4ème année. Après récolte, on exécutera les travaux suivants: apport de fertilisation azotée (100 unités), mise à plat éventuelle de la culture. Pour le désherbage chimique, en automne, on coupe et on brûle puis on enfouit les fanes sèches, apport de fumure organique (fumier, gadoues) et protection contre la rouille, la mouche de l'asperge et les criocères. En 4ème année, on pratique les mêmes façons culturales, et on apporte les mêmes fumures. On peut poser un paillage plastique précédé d'un désherbage chimique (sur sols frais). On récolte sur 60 jours environ. La date de récolte varie suivant les conditions climatiques d'Avril jusqu'à Juin (à Agadir Février-Mars). Elle peut commencer en 3ème année de pousse, mais on ne récolte que 2 à 3 turions par plante pour ne pas fatiguer la plante. La récolte normale commence à partir de la 4ème année. La cueillette des turions verts ne présente pas de problème, les turions sont coupés dès qu'ils atteignent une longueur de 20 à 22 cm, alors que pour obtenir une asperge blanche ou rose, il faut cueillir avant l'apparition de l'apex du turion à la surface du sol (le turion étant butté); par temps chaud, cette récolte nécessite des passages quotidiens avec présence de 5 à 6 personnes à l'hectare durant la pleine récolte. Le rendement et la qualité de la production sont fonction de la variété, de l'âge de l'aspergeraie et des soins qu'on a apporté. En général, en grande culture on récolte 5 à 6 T/ha. Les rendements commencent à diminuer dès la 9ème année. La conservation de l'asperge s'impose car les turions ont tendance à se lignifier assez rapidement. La conservation se fait soit sous atmosphère contrôlée 13 à 15% CO2, à 2-3°C, soit en chambre froide à 4°C et 90% d'humidité relative. Pour un entreposage de courte durée (48 heures), on stocke l'asperge en vrac, dans des caisses aérées, baignant dans l'eau fraîche. Les asperges sont coupées à la dimension réglementaire "Exportation", avec une longueur comprise entre 12 et 22 cm et un diamètre entre 10 et 16 mm. Les turions sont classés en 3 catégories: (1) Extra ou qualité supérieure: Longueur 17 à 22 cm, Diamètre 12 à 16 mm; (2) Catégorie I ou Bonne qualité: Longueur comme pour la qualité Extra; diamètre 10 à 16 mm et (3) Catégorie II ou qualité Marchande: Longueur 12 à 22 cm asperge non bottelées; diamètre 10 mm minimum. Les turions sont mis en bottes de 0,5, 1 ou 2 kg, puis emballés en cartons ou en bois.

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

Tags : asperge Maroc
Category : ASPERGE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |