Le CARDON (Maroc) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Le CARDON (Maroc)

27/11/2009

Le CARDON (Maroc)

Plante et importance de la culture au Maroc :

Le cardon (Cynara cardunculus) est une plante pérenne originaire de la Méditerranée. Elle appartient à la famille botanique des Composées. La partie consommée est le pétiole, appelé aussi côte (jeune et tendre). Le légume est nutritif et diététique, il est riche en vitamines, Ca, potassium et sodium. Au Maroc, les principales régions de production sont Rabat, Casa, Saïs et Marrakech.

Préférences pédo-climatiques :

La plante est de saison froide, très exigeante en humidité du sol. Les semences ne germent pas au dessous de 10°C (optimum de la température du sol: 12-15°C). L'optimum pour la croissance est de 20-22°C. Les exigences en sol sont faibles; la culture préfère un sol profond, de texture moyenne. Les terrains silico-argileux, pas trop humides et bien drainant, conviennent aussi à la culture. Le pH optimal du sol est de 6-6,8.

Variétés, travail de sol et semis :

Les principales variétés utilisées au Maroc sont le Blanc amélioré, le plein inerme, le cardon nain d'Italie. La propagation est sexuée. Le nombre de graines par gramme de semence est de 20-25. La pépinière est couramment utilisée aux USA. Au Maroc, la multiplication se fait exclusivement par semis direct en place définitive. La date de semis pour une culture de printemps est Mars-Avril. La germination étant lente, il est recommandé de tremper les semences dans l'eau tiède pendant une nuit avant le semis; celui-ci doit être rapidement effectué le lendemain. L'arrangement des plantes sur le terrain est de 1-1,2 m entre billons x 70 cm entre poquets de 3-4 graines dans le rang. Le besoin en semence est de 1,5-2 kg/ha. On procède à un éclaircissage au stade 2-3 feuilles, ne laissant qu'un plant bien développé par poquet. La densité de plantation (après éclaircissage) est de 12.000 à 15.000 pieds/ha. Il est également possible de multiplier le cardon par voie asexuée, par éclats de souches ou de bourgeons axillaires prélevés sur des pieds d'un an.

Irrigation :

Les besoins en eau sont élevés durant la végétation et à l'approche de la récolte. Il faut maintenir une humidité constante dans le sol avec des irrigations modérées. Deux à trois binages-sarclages sont nécessaires ainsi que des arrosages réguliers le long du cycle cultural. Les apports d'eau sont de l'ordre de 450-500 mm/cycle cultural de 5-7 mois.

Fertilisation :

La fumure de fond est constituée de 50 T/ha de fumier + 40 kg N + 40 kg P2O5 + 100 kg K2O/ha. Celle de couverture comprend 50 kg N + 10 kg P2O5+ 60 kg K2O/ha par apport (en apports). Les stades d'application des engrais sont le stade 2ème-3ème feuille, 20 jours après, un mois plus tard puis un mois plus tard. La culture est également exigeante en soufre et en magnésium. Un apport de 50-100 kg de S et de 20-40 kg Mg/ha s'avère souvent nécessaire.

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte :

Les principaux ennemis de la culture sont les mauvaises herbes (on peut appliquer un herbicide de prélevée), les insectes (vers gris, taupins et pucerons), les maladies (mildiou, pythium, Rhizoctonia). Il faut respecter la rotation culturale (pas de cardon ni d'artichaut après une composacée).

Récolte et manipulation du produit :

La récolte commence au stade plein développement des pétioles qui doivent être charnus et tendres. La récolte doit être quotidienne afin d'écouler partie par partie de la production sans inonder le marché dont la capacité d'absorption est généralement faible, sinon les prix s'effondrent. La récolte commence 5-7 mois après le semis. Les feuilles périphériques sont éliminées et une partie du rhizome est nettoyée. Les feuilles du milieu sont tranchées aux ¾ de leur longueur. Le cardon est vendu à la touffe d'un ou de deux pieds selon leur vigueur. Parfois, la touffe est resserrée, liée et couverte du papier goudronné afin de la blanchir et réduire de sa chlorophylle (les européens préfèrent un cardon blanchi). Le rendement moyen national est de 20-25 T/ha.

Conditions d'une bonne conservation :

Pour une conservation de quelques jours, les meilleures conditions de stockage sont: 7-10°C et 90-95 %HR. Il est préférable de tremper le rhizome et la partie basale des feuilles dans l'eau fraîche et de changer cette eau deux fois par jour. Il ne faut jamais conserver le cardon au frigo; il perd rapidement sa qualité de légume tendre et devient filamenteux et de texture indésirable. Le légume doit être vendu le plus rapidement possible, sans conservation. Le local de conservation doit être bien aéré.

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

Tags : legume
Category : CARDON | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |