La coriande (Maroc) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 La coriande (Maroc)

24/10/2009

La coriandre

La plante et importance de la culture au Maroc

La coriandre (Coriandrum sativum) est une plante annuelle, à racines pivotantes. Elle appartient à la famille des Ombellifères. L'origine de la plante est probablement la Méditerranée. La graine contient plus de 0,7% d'huile essentielle. Les graines produites au Maroc sont parmi les plus préférées même si elles contiennent peu d'huile essentielle. Le principal critère de qualité est la clarté et la bonne apparence des graines ainsi que leur couleur brillante et uniforme. Les graines déchirées sont acceptées pour la coriandre destinée à être moulue. La coriandre possède les propriétés suivantes: carminatif, stomachique et excitant. Elle est indiquée dans les digestions pénibles, les spasmes et la fatigue nerveuse. La coriandre est aussi utilisée dans la synthèse de la vitamine A. L'huile de coriandre est utilisée en parfumerie dans la fabrication des produits de beauté. Au Maroc, la culture est pratiquée partout dans le pays, mais sur de petites superficies.

Exigences édapho-climatiques

Cette plante pousse dans toutes les régions tempérées, en tous sols, surtout sableux, mais bien entretenus de façon à ce que les mauvaises herbes ne l'envahissent pas. La coriandre est influencée principalement par le site de location ou précisément la latitude. Il a été rapporté que dans un froid extrême et une courte saison de végétation exceptionnellement en Norvège et en Sibérie, on obtient un bon rendement en huile volatile, supérieur à celui de plusieurs pays dans le centre et le sud de l'Europe. Les meilleurs rendements ont été obtenus dans les étés frais et assez humides. Des travaux ont montré que la plante de coriandre est légèrement plus affectée par la lumière que par la température. Cependant, l'environnement affecte la période de végétation, le rendement en fruits et le contenu total d'huile volatile. La coriandre préfère les sols sains, compacts, qu'ils soient sableux ou très argileux. Elle préfère aussi les sols calcaires, perméables, frais, bien préparés et ensoleillés. Elle végète dans les terrains acides; sa résistance au froid est plus grande que celle de l'Anis.

Variétés, semis et travail du sol

Les variétés utilisées au Maroc sont des variétés fixées et locales. Le semis se fait directement en place définitive en rangs distants de 50 à 60 cm. Il faut éclaircir ensuite pour que les plantes se situent à environ 20 cm les uns des autres. On peut aussi procéder par division de touffes, au printemps ou en automne. La dose de semis la plus indiquée est de 12 kg/ha. Elle varie de 7 à 28 kg/ha selon les variétés et les pays. Le travail de sol est classique (labour et cover crop; confection des billons ou des cuvettes à la sape).

Irrigation et soins culturaux

Les besoins en eau de la culture ressemblent à ceux de la laitue. Les apports d'eau doivent être réguliers et doivent suivre la vigueur croissante de la plante. Le désherbage est le soin le plus important pour la culture. Pour le contrôle des mauvaises herbes, plusieurs herbicides sont utilisés pour la coriandre: Le propanil à 3-4 kg/ha en post-émergence; le Trifluralin à 2 kg/ha en pré-émergence combiné à linuron à 2 kg/ha (post-émergence). D'autres herbicides donnent des résultats satisfaisants (Simazine et Prometyne).

Fertilisation

Le plan de fumures suivant est recommandé: 20 T/ha de fumier + 50 à 100 kg/ha de N; 30 à 60 kg/ha de P2O5 et 60 kg/ha K2O. L'azote et la potasse sont généralement fractionnés en 2 ou 3 apports selon le caractère lixiviant du sol.

Maladies et ravageurs et moyens de lutte

Deux principales maladies peuvent être envisagées pour cette culture: (1) la galle des tiges de coriandre (l'agent pathogène est le Protomyces macrosporus; pour la lutte, il faut adopter des méthodes de certifications incluant l'examen des eaux de lavage des semences); (2) la bactériose (l'agent causal est Pseudomonas sp qui infecte les inflorescences et cause le déclin de la graine de coriandre).

Récolte et conservation

La récolte commence au Maroc au début Juillet. Elle consiste à tailler les ombelles au fur et à mesure que les fruits mûrissent; les tiges sont séchées et suspendues dans un lieu bien aéré et ombragé; on tape ensuite sur les tiges pour faire tomber les graines. Celles-ci sont ensuite conservées dans des récipients thermiques. Les rendements en graines varient de 120 à 1700 kg/ha. Le légume ne se conserve pas plus de quelques jours en conditions de 0°C et 95% HR. Sa conservation pour une longue durée exige sa transformation (lavage, coupe en petits morceaux, mélange au sel et emballage dans des bocaux en verre au frigo).

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

Category : PLANTES HERBACEES | Write a comment | Print

Comments

Dupuich Fabien, le 26-02-2010 à 13:14:51 :

Maladies coriandre

  J'aimerai savoir quels sont les moyens de lutte contre la septoriose et l'oïdium sur le coriandre.

 

  Merci d'avance.

 

  Cordialement,

 

       Dupuich Fabien.

| Contact author |