Maladies du blé (durant le semis). » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Maladies du blé (durant le semis).

17/10/2009

Maladies du blé (durant le semis).

1.Fonte des semis - microdochium nivale, fusarium graminearum :Microdochium nivale, Fusarium graminearum

Symptômes

Microdochium nivale et Fusarium Graminearum peuvent être présents pendant tout le cycle de la culture sur semences, tiges, feuilles et épis.

A la levée, les semences infectées germent mais les pousses et les racines se nécrosent et meurent.
Le coléoptile porteur de lésions s'enroule sur lui-même.

A la sortie de l'hiver, le système racinaire se réduit, le collet et les graines prennent une couleur brune et la plante s'affaiblit.

Les plantes qui restent en vie portent la maladie.

Cycle de développement

Le champignon se transmet principalement par les semences et les résidus de récolte.

Le champignon se conserve dans le sol pendant plusieurs mois sous forme de spores ou de mycélium capable de se propager sur les débris végétaux.
Les spores sont libérées et transportées par la pluie et le vent.

Dégâts

La maladie entraine des manques à la levée, la fontes de semis, un peuplement non maîtrisé e tun tallage réduit.
Les pertes de rendement peuvent atteindre 10 qx sur BTH, 35 en BD et retournement de la parcelle.

Mesures prophylactiques

Traitement des semences : lors de la préparation de la semence, le passage à la table densimétrique est une étape majeure à l'obtention d'une semence de qualité car elle va permettre d'éliminer les petits grains. Le traitement de semences, dernière étape à la préparation de la semence, doit être appliqué de façon homogène sur chaque grain afin de protéger la semence des contaminations qu'elle peut porter, mais aussi de celles venant du sol.

Fonte des semis - septoria nodorum

Septoria nodorum

Symptômes

Septoria nodorum peut se manifester sur les graines en germination, les feuilles, les gaines, les noeuds et les épis.

A la levée, les plantules flétrissent puis se nécrosent.
Lorsque le parasite se développe rapidement, le blé ne lève pas et le coléoptile porteur de lésions s'enroule sur lui-même.

A la sortie de l'hiver, le système racinaire se réduit, le collet et les graines prennent une couleur brune et la plante s'affaiblit.

Les plantes qui restent en vie portent la maladie.

Cycle de développement

Les contaminations primaires ont plusieurs origines :
- le mycélium contenu dans les semences infectées (responsable de la fonte des semis),
- les pycnidiospores, spores issues des pycnides présents sur les débris de récolte restés à la surface du sol,
- les ascospores, provenant des périthèces, présents sur les résidus de récolte. Très légères, elles sont facilement disséminées par les vents

Les symptômes apparaissent plus ou moins longtemps après la contamination, en fonction des conditions météorologiques.

Des nécroses brunâtres apparaissent sur les feuilles ; elles comportent des petits points noirs, les pycnides, à l'origine des contaminations secondaires.

Facteur favorable

La pluie, l'humidité, les zones à brouillard favorisent la maladie.
La présence d'oïdium favorise également le développement de la maladie.

Dégâts

La maladie entraîne la fonte des semis et des manques à la levée.

Mesures prophylactiques

Variété : choisir une variété peu sensible

Semis : éviter les semis précoces et denses

Traitement des semences : choisir des semences saines

Travail du sol : enfouir les résidus de paille et favoriser leur décomposition.

Source : http://www.syngenta-agro.fr

 

 

Category : BLE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |