Le puceron » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Le puceron

6/9/2009

PUCERONLe puceron

Ordre : Homoptères
Famille : Aphidés

Tout le monde les connaît !
Il en existe différentes espèces, nombreuses, aux couleurs variées avec une capacité de reproduction étonnante !

Insectes suceurs, les pucerons absorbent le suc des plantes qui finissent par dépérir.
Sur leur miellat des champignons se développent, couvrant la feuille qui devient noire (fumagine).
Privée des fonctions de photosynthèse la plante meurt.

Aliments de prédilection : dépendent du puceron.
Eriosoma lanigerum ou puceron lanigère sur les pommiers et d'autres arbres comme le peuplier

Aphis fabae
ou puceron noir de la fève, l'un des plus affamés, sur vos haricots et petits pois

Macrosiphum euphorbiae, puceron vert ou rose, que l'on retrouve, affamé sur de nombreuses plantes : betteraves, poivrons, pommes de terre, concombre, rosiers
et d'autres encore...

Périodes :
Les beaux jours des pucerons se situent en automne sur leur plante hôte primaire, un vrai refuge pour passer l'hiver,
et au printemps
les femelles commencent à pondre et s'installer sur leur plante hôte secondaire.
Toutefois certains pucerons sont contents comme çà, et restent sur leur plante toute l'année.

Prédateurs champions :
Il est indispensable dans un potager biologique de favoriser leurs prédateurs naturels : les coccinelles (miam de 50 à 70 pucerons par jour), certaines punaises qui avalent les larves,
les chrysopes, les syrphes, certains hyménoptères comme Aphidius colemani- photo ci-contre -, en installant plantes et haies qui les attirent.
En ce domaine
la phacélie attire les syrphes et d'autres auxiliaires,
l'alysse
est délicieuse aux yeux de pleins d'insectes précieux et auxiliaires et ses effets d'étendent à 15 mètres autour d'elle. Il reste à ajouter la menthe et déjà c'est plutôt bien.

Prévenir et guérir :

Lutte mécanique
: sur les plantes solides et bien enracinées et développées projeter de l'eau en jets forts sur les feuilles infectées, recommencer chaque semaine. Sur les plantes plus fragiles, écraser les pucerons à la main avec des gants et rincer les feuilles. ce n'est pas plaisant mais c'est bougrement efficace et bio !

Lutte chimique
: Utiliser des purins insecticides comme
le purin d'ortie ou la décoction d'ail (ci-dessous)

......et la pulvérisation d'eau savonneuse ou de décoction de tabac ? Ces deux méthodes sont efficaces, mais aussi à éviter sauf sur les plantes d'intérieurs peut être : Elles tuent largement plus que prévu y compris les auxiliaires, elles ne sont pas exempte de toxicité.
A utiliser avec une ENORME parcimonie.

Décoction fongicide et insecticide d'ail :

Usage : essentiellement fongicide contre le mildiou, l'oïdium et la rouille, mais il débarrasse aussi des pucerons
Hachez 2 à 3 gousses d'ail, jetez le hachis dans litre d'eau bouillante. Couvrez et laissez infuser 12 h. Filtrez et vaporisez recommencez 3 fois à 3 jours d'intervalle.
La préparation ne se conserve pas.

Source : http://www.jardin-a-manger.com

 

Category : INSECTES RAVAGEURS DE CULTURES | Write a comment | Print

Comments

 miishsm97, le 06-09-2009 à 09:59:35 :

Bonjour

Bonjour, tu a un très beau blog, bravo !!! Je vote pour ton blog, bien entendu. Pourrai tu aller voter à mon élection sur mon blog à la page d'accueil ? il te suffira de m'écrire un com en me disant laquelle des 7 filles qui seront en photos tu trouve la plus belle.
Voilà, bonne journée et bon dimanche.

Amicalement,

Laura.

 

| Contact author |