LE FRAISIER (Maroc) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 LE FRAISIER (Maroc)

5/9/2009

LE FRAISIER (Maroc)

Plante et importance de la culture au Maroc

Le fraisier (Fragaria vulgaris) est une plante originaire de l'Amérique et appartenant à la famille botanique des Rosacées. Le fraisier est une plante vivace de grande qualité nutritive: la fraise est riche en vitamines C, B1 P et PP. Elle est aussi riche en sels minéraux, ce qui convient aux personnes âgées suivant un régime alimentaire amaigrissent et assouplissant. Les principales régions de production sont le Souss, le Gharb et le Loukkos.

Préférences pédo-climatiques

Le fraisier est une rosacée fruitière qui nécessite le froid pour l'initiation florale et pour une bonne production. Les besoins en froid sont faibles pour les cultivars de zone chaude ou tempérée, «variétés méridionales» alors qu'ils sont élevés pour les cultivars de zones froides comme Gorella. Si ces besoins ne sont pas satisfaits, l'initiation florale sera très faible et la fructification médiocre. Ces basses températures doivent être subies par les plants de fraisier pour permettre leur floraison. En période florale, elles sont défavorables (coulure des fleurs). La température moyenne pour une bonne floraison est de l'ordre de 10 à 15°C. Une bonne fécondation exige une température de 20°C et une humidité relative inférieure à 60%. La maturation normale du fruit nécessite une température au dessus de 15°C et la température optimale de croissance se situe autour de 25°C avec un arrêt de croissance à des températures inférieures à 5°C. La culture du fraisier est également influencée par la luminosité. C'est ainsi qu'en jours longs la plante produit des stolons. Cette plante subit deux croissances, la première a lieu par temps chaud et jours long. Elle est caractérisée par une production élevée de feuilles (jusqu'à une par semaine) et un port érigé; la seconde croissance ayant lieu au début de l'automne, confère à la plante un aspect trapu. L'initiation florale est déclenchée par l'apparition de jours courts, mais lorsque les jours courts sont maintenus durant un temps prolongé, ils provoquent l'entrée en dormance des plantes. Pour lever cette dormance, il faut exposer les plants à une basse température (2°C- 10°C). Plus cette température est basse, plus courte est la durée nécessaire d'exposition au froid. Les fleurs centrales sont celles qui donnent les plus grosses fraises, il faudra donc les préserver du gel. La grosseur du fruit est fonction du nombre d'akènes fécondés. Plusieurs régulateurs de croissance existent pour améliorer cette fécondation (auxines, gibbérellines, cytokinines, inhibiteurs de croissance, retardants de croissance, éthylène et produits générateurs d'éthylène). En ce qui concerne les exigences de la culture en sol, quoique le fraisier s'adapte à une large gamme de sols, il préfère des terres chaudes à texture légère. Il craint les sols compacts ou non drainant et redoute les chlorures même à des doses faibles de l'ordre de 0,5%. Le pH optimum du sol doit être entre 5,7 et 6,5 et la teneur en calcaire doit être inférieure à 2%.

Variétés, travail de sol et semis

Les principales variétés utilisées au Maroc sont de 3 types: (1) Variétés remontantes (elles remontent une seconde fois la production au cours de l'année; c'est le cas de la Rappella, Marastil, Remontante américaine, Brighton, Selva), (2) Variétés non remontantes (Fraisier à gros fruit donnant une seule récolte par saison) et (3) Variétés semi-remontantes (intermédiaires entre les variétés remontantes et non remontantes). Les variétés connues par leur précocité sont Chandler, Guariguette, Douglas, Osso Grande et Selva. La multiplication du fraisier est asexuée; elle se fait par des plants. Ceux-ci sont de deux types: (1) Plants frais (couvrant leur besoin en froid en pépinière à altitude élevée . Ils sont plantés fin Octobre début Novembre) et (2) plants frigo (triés et stockés dans des chambres froides à 2°C. Le stockage au froid dure en moyenne 6 à 7 mois avant leur utilisation par le fraiseriste). Les travaux de sol qui s'imposent en général avant la plantation sont: un labour moyen (30 cm), deux hersages croisés et un roulage pour pulvériser le sol en surface. Le paillage plastique est généralement utilisé en fraiseraie. En ce qui concerne la plantation, elle peut se faire à plat, mais le plus souvent elle se fait sur buttes (ou planches surélevées de 10-20 cm du sol). Les dates de plantation varient beaucoup selon le type de plant utilisé, le climat général de la région et les variétés choisies. Au Maroc, les dates de plantation optima se situent: (1) entre le 10 Novembre et le 15 Décembre pour les plants frais et (2) entre le 1er Juillet et le 15 Août pour les plants «Frigo». L'utilisation des plants frais est préférée. La densité de plantation recommandée est de 70.000 plants/ha (avec 4 lignes par planche d'1 m de large et un écartement de 0,5 m entre les planches).

Irrigation et soins culturaux

Le fraisier prospère dans les zones recevant annuellement plus de 500 mm de pluie bien repartie. Là où la pluviométrie est insuffisante ou mal répartie (Tadla par exemple), l'irrigation est nécessaire. Les besoins pendant la période végétative sont de 420 mm en moyenne. Deux irrigations supplémentaires (100 mm) durant la période de la formation du fruit augmentent le rendement. Le meilleur système d'irrigation utilisé au Maroc est le goutte à goutte (feuilles et fleurs non mouillées). La fertigation est de plus en plus utilisée aussi. Les soins culturaux sont la coupe des stolons, l'effeuillage, le désherbage et l'aération des tunnels nantais.

Fertilisation

La fumure de fond est constituée de 40-60 T/ha de fumier + 50 kg/ha de N + 100 kg/ha de P205+ 100 kg/ha de K2O. En couverture, on apporte 100 kg d'Ammonitrate (33 kg/ha de N) + 260 kg/ha de nitrate de potasse (20 kg de N + 104 kg de K2O) + 240 kg de sulfate de potasse (110 kg K2O) + 200 kg de MAP (24 kg de N + 110 kg de P205) + 100 kg de sulfate de Mg (soit en tout près de 80 kg/ha de N + 110 kg P205/ha + 214 kg K2O/ha). Ces quantités peuvent être apportées par fertigation et réparties en 20 apports (1 fois/semaine). Le fractionnement peut être moins élevé en cas de sol peu lessivant.

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte

Les principales maladies du fraisier sont: (1) les nématodes. Lutte: choix de la rotation ou désinfection du sol au Bromure de méthyle, technique quasi-systématique, pour pallier à "la fatigue des sols"; (2) la pourriture du rhizome (Phytophtora cactorum/fragaria) ou la maladie du coeur rouge du fraisier. Ce parasite se conserve dans le sol et nécessite des pulvérisations à la dose de 5 kg/ha de phosetyl-Al (ou Fosétyl-Al) 80% à la levée ou trempage des racines (250 g /100 ml) ou utilisation d'un produit de contact foliaire (manèbe); (3) l'oidium (sphaerotheca Macularis); on traite au soufre et avec d'autres produits (Triazoles, Strobilurines); (4) la maladie des taches pourpres (on traite avec des fongicides de type manèbe, mancozèbe ou captane), (5) la pourriture grise (Botrytis cineria); il faut traiter préventivement avec des produits spécifiques (Procymidone, Fenhexamide, Iprodione, Pyreméthanil...) et bien aérer le tunnel. Les ravageurs sont nombreux (Nématodes, Acariens, Pucerons). Les virus attaquent aussi la culture à différents stades (Marbrure ou moucheture). Les mesures de prévention sont classiques (lutte contre les mauvaises herbes et les vecteurs de virus, pucerons surtout, la rotation culturale et le choix de bon matériel végétal indemne de virus).

Récolte et manipulation du produit

La récolte est échelonnée, les fruits sont récoltés manuellement chaque 3 à 4 jours au stade optimal de maturité (fraise ferme pouvant supporter les différentes manipulations de manutention et de transport). Etant donné la fragilité des fraises, il est recommandé d'employer des ciseaux par couper le pédoncule du fruit et éviter au maximum le contact fraise-main, risquant d'endommager la fraise. La récolte doit être réalisée le matin après la disparition de la rosée matinale pour éviter le ramollissement des fruits.

Conditions d'une bonne conservation

La température optimale de conservation dépend de la durée prévue pour la conservation: quelques heures à 12 à 15°C, 24 heures à 5 à 8°C, -1 à 2 jours à 2 à 3°C, 3 à 5 jours à 0 à 0,5°C. La conservation peut se faire en atmosphère modifié (faible concentration en C02 de 10 à 15 % et faible taux d'oxygène, à 2°C); les fraises conservent leur fermeté, leur aspect et leur couleur pendant 8 jours. La conservation peut aussi se faire par ionisation.

Prof. Walali Loudyi Dou El macane
Prof. Skiredj Ahmed
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat

 

Tags : fruits
Category : FRAISIER | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |