BETTERAVE POTAGERE (multiplication et culture) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 BETTERAVE POTAGERE (multiplication et culture)

22/8/2009

BETTERAVE POTAGERE  (multiplication et culture)
Betta vulgaris L. var rapacea ( Famille des chenopodiacées)

La betterave potagère est, comme la bette, une plante spontanée en Algérie. Sa forme cultivée et améliorée nous est parvenue d'Egypte, on ne peut dire quand. Il est à remarquer que, de toutes les variétés, c'est encore la betterave plate d'Egypte qui est pratiquement la seule connue chez nous.
Les racines de la betterave sont de formes variables. Tantôt allongées, tantôt rondes, parfois aplaties, elles sont pauvres en tissu fibro-vasculaire. Elles sont tendres, savoureuses et sucrées.

MULTIPLICATION
Exclusivement par semis.
La semeuse désignée improprement sous le nom de graine dans le langage courant, est un fruit (glomérule) qui réunit plusieurs graines. Lorsqu'on sème ce fruit, il lève généralement plusieurs plants. Le litre de semence pèse 25O gr et dans le gramme il y a environ 5O glomérules. La faculté germinative se conserve de 5 à 8 ans. Il est préférable de semer des graines de 2 ans. Il faut environ 4O à 7O gr pour semer 1 are en semis sur place et 3O gr pour un semis en pépinière. La germination se fait en 3 ou 4 jours en été et en 12 ou 14 jours en février.

SOL ET FUMURE
En terre sablonneuse la betterave donne une racine fusiforme, coriace. Dans le terreau se sont les feuilles qui se développent au détriment de la racine, tandis que les sols à consistance un peu compact, les sols argilo-siliceux ou argilo-calcaires, fumés au fumier bien décomposé, profondément ameublis lui conviennent parfaitement. Il ne faut jamais enfouir un fumier pailleux avant la plantation. Les sols pauvres ne donnent que de maigres produits. La betterave à salade, cultivée sans irrigation, quand la chose est possible, donne des produits plus savoureux et plus sucrés que celle qui est menée à l'irrigation.
Dans un are de terre moyenne, il faut épandre :
- 300 kg de fumier bien décomposé
- 1 kg de superphosphate si la terre est calcaire
- 3 kg de sulfate de potasse
- 2 kg de nitrate de soude.

CULTURE DANS LE SAHEL
Dans la zone littorale et sublittorale, on peut semer toute l'année. En hiver, pour semer, il vaut mieux choisir une journée où la température est douce. Dans un sol bien ameubli et fumé, on creuse à la binette des rayons espacés de 35 cm et profonds de 3 à 4 cm. On place 2 ou 3 glomérules tous les 25 à 30 cm, pour les variétés à gros développement, et à 10 ou 12 cm pour les variétés hâtives. On recouvre de 2 cm de terre. La levée, comme nous l'avons dit, est lente en hiver. Lorsque les plants ont 4 ou 5 centimètres de haut, on procède à un premier éclaircissage, en laissant en terre 2 plants. Lorsque ces plants ont 4 à 6 feuilles, on procède à l'éclaircissage définitif en ne laissant qu'un seul, le plus beau. Ce double éclaircissage est une sécurité, il évite le vide dans la plantation. Ensuite, biner et sarcler autant que c'est nécessaire.
On peut semer en pépinière pour repiquer ensuite. Cette méthode n'est guère à recommander. Elle exige un doigté et une partie de la production se trouve toujours fibreuse, mais voici comment on procède :
On sème dans une pépinière. Lorsque la racine est grosse comme un crayon de poche, pour les grosses variétés, et lorsque le plant a 4 ou 5 feuilles pour les petites variétés, on repique, mais avant de repiquer on raccourcit l'extrémité de la racine et si le plant est très feuillé, on supprime les grosses feuilles. On prendra soin de bien allonger la racine dans le trou et de ne pas la recourber. On tasse puis on arrose. Les distances sont les mêmes que pour le semis en direct.
Au printemps et en été, on peut semer directement à la volée et il faut semer en lignes. Lorsque les plants ont 4 ou 5 feuilles on éclaircit. Le semis en lignes a beaucoup d'avantages sur le semis à la volée. Les sarclages sont plus faciles, les binages sont possibles et les rendements sont supérieurs.
La betterave peut rester longtemps dans le sol sans dommages. On récolte les betteraves semées:
- le 5 août: de fin septembre à janvier pour les hâtives.
- le 15 août: de décembre à mars pour la crapaudine
- aux premières pluies: d'avril à mai pour la plate d'Egypte.
- le 1er février: dès début mai
- en avril, mai, juin: durant l'été
- en décembre: pas avant 5 ou 6 mois.

CULTURE SUR LES HAUTS PLATEAUX
La betterave réussit très bien dans les localités situées à une haute altitude, à condition que le sol soit un peu compact et bien fumé avec du fumier décomposé. Réserve faite pour les localités excessivement froides en hiver, la betterave peut rester sans risque dans le sol en cette saison.
On peut semer de la mi-mars à septembre. En mars, on sème sur une planche bien exposée, de préférence une variété hâtive. En avril on sème une variété à grand développement et demi-tardive comme la rouge des vertus. En été ont peut semer n'importe quelle variété. Début septembre est le dernier semis possible. En semant:
- le 15 mars, on récolte de fin mai à juillet
- le 2O avril, on récolte de juillet à octobre avec une hâtive
- le 2O avril, on récolte, avec une variété tardive, d'octobre jusqu'à mars de l'année après.
Le reste des travaux se fait comme pour le Sahel.

CULTURE DANS LES OASIS
La betterave peut être semée, dans les Oasis en trois périodes:
- En février on peut semer toutes les variétés. On récolte de 3 à 6 mois après selon la précocité de la variété.
- En septembre les variétés rondes et demi longues
- En novembre ce sont les variétés rondes et plates qui donnent les meilleurs résultats. Les variétés longues sont à proscrire. Mêmes travaux qu'au Sahel.

RENDEMENTS
Les rendements dans une culture normalement conduite sont de 25O kg à 3OO kg à l'are.

VARIETES
Les variétés les plus estimées sont à chair rouge. Il existe des variétés à chair jaune.
Rouge, longue, grosse des Vertus : Variété demi-hâtive et d'un fort rendement. Racine cylindrique et lisse de 3O à 35 cm de long et de 8 à 1O cm de diamètre, émargeant à moitié hors de terre. Chair fine, rouge foncé d'excellente qualité.
Rouge crapaudine : Demi-hâtive. Racine demi allongée, gros rendements. Ecorce rugueuse, demi gerçurée, épaisse. Chair rouge très foncée, sucrée. Très bonne qualité.
Rouge-noir plate d'Egypte : Très hâtive à chair rouge foncé, de très bonne qualité. Sa racine est aplatie et entièrement hors de terre. A consommer avant complet développement, 3 mois environ après le semis.
Rouge, ronde précoce : Demi hâtive. Donne 25 jours après la plate d'Egypte. Racine ronde à moitié hors du sol. Chair rouge foncé, ferme et de bonne qualité.
Jaune ronde sucrée : Racine en forme de toupie et chair jaune très sucrée. De bonne qualité

 

Source : http://agroalgerie.blogspot.com

 

Category : BETTERAVE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |