Pomme de terre et cultures de rotation » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Pomme de terre et cultures de rotation

17/8/2009

Pomme de terre et cultures de rotation : résultats d’un projet de recherche longue durée.

Bruno Bélanger, agr. M.Sc. Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), 2700 Einstein, Sainte-Foy, (Québec), G1P 3W8, Canada

Texte paru dans le magazine Producteur Plus, Hors série Zoom 2004.

 

Depuis six ans, une équipe de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) conduit à la ferme de Deschambault des travaux sur la pomme de terre en relation avec les cultures de rotation. Dans le cadre de cet article, nous présenterons quelques résultats issus de cette recherche. Mais avant, nous allons faire un bref retour sur ce qui nous a amenés à nous intéresser à cette question.

En agriculture, d’une façon générale, les rotations sont reconnues comme une pratique incontournable si l’on veut maintenir la productivité des sols et la qualité des produits récoltés. Déjà, dans la Chine ancienne, voilà plus de 3 000 ans, on enseignait l’art des rotations en agriculture. Plus près de nous, nous avons connu une époque ou la quasi monoculture apparaissait comme possible : les engrais minéraux et les pesticides devant suppléer au manque de rotation. Aujourd’hui cette tendance s’est renversée mais il semble qu’il y ait encore place à l’amélioration.

 

En situation idéale, la pomme de terre ne devrait pas revenir plus d’une année sur quatre dans un même champ. Cette vision, peu conforme avec la réalité, nous amène à constater que l’entreprise spécialisée qui veut tendre vers cet idéal fait face à d’importantes contraintes. Mentionnons en quelques unes.

Category : POMME DE TERRE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |