Le figuier » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Le figuier

9/8/2009

Le figuier

 

La figue est un fruit très anciennement connu dans le monde. Cité dans la “Sourat Attine” du Coran, il est probablement originaire du Moyen Orient et naturalisé dans plusieurs régions et surtout celles du pourtour du bassin méditerranéen.

 Les Figues Fleurs mûrissent au mois de juillet,sur le bois de l’année précédente et assurent selon les variétés et selon les années de 10 à 50 % de la récolte (en moyenne 20 à 25 %). Les figues fleurs sont parthénocarpiques (elles mûrissent sans avoir besoin de pollinisation).

 Les Figues D’Automne (souvent appelées les« Secondes ») constituent le plus gros de la production et mûrissent du mois d’Août (à partir du 5 pour les plus précoces, du 30 pour les variétés  les plus tardives) aux premières gelées sur le bois de l’année. Selon les variétés les fruits sont parthénocarpiques ou sexués (intervention obligatoire du blastophage dans ce cas). Mais la capricification telle qu’elle est pratiquée en Afrique du Nord n’est pas nécessaire, même s’il n’y a aucun  caprifiguier dans le verger.

  Les variétés Unifères ne présentent pas ce caractère remontant et ne produisent que des figues d’automne(parthénocarpiques ou sexuées selon les variétés). Certaines variétés très précoces permettent d’avoir des figues début août, période pauvre en figue

Utilisation des figues

La figue est un fruit chargé de symboles et les significations sont diverses associant des conseils de gastronomie, de rareté,de sagesse, de fertilité sexuelle et bien d'autres. Le figuier se caractérise par la présence d'un lait blanc appelé latex. La figue peut être consommée en frais, comme aliment très nourrissant, ou servie comme produit industriel.

La figue est très énergétique, riche en vitamine et en éléments minéraux.

Le fruit du figuier a aussi des propriétés laxatives et diurétiques, peut être séché et transformé de plusieurs manières.L'industrie accorde actuellement une grande importance à ce fruit pour ses utilisations diverses (confitures, eau de vie, sirop…).

Les feuilles du figuier peuvent être également utilisées comme aliment de bétail. Le latex, séché et poudré, est utilisé pour la coagulation du lait. Il sert aussi pour l'isolation d'une enzyme digestive de protéines. Les cultures cellulaires de figues sont également évaluées comme une source de protéases. Plusieurs autres utilisations médicinales des produits de la figue sont rapportées.

Résistance au froid

Au dessous de -10°C, le bois de l’année risque de geler. Au dessous de -15°C c’est l’ensemble de la partie aérienne qui peut être détruit mais le système radiculaire n’est généralement pas atteint et le figuier donne de nouveaux rejets l’année suivante.

 Besoins en eau

Bien que le figuier soit tolérant à la sécheresse, des arrosages copieux améliorent la production en quantité et en qualité. Ses besoins réels annuels sont de l'ordre de 600 mm, surtout au printemps et en début de l'été. Les arrosages doivent être espacés et copieux. Des pluies abondantes en période de maturité fragilisent l'épiderme et provoquent l'éclatement des fruits.

 Sol

Le figuier est peu exigeant en matière de sol et s'accommode à tous les types. Il préfère ceux sablonneux profonds et fertiles.Les racines du figuier sont généralement traçantes, les travaux du sol doivent être limités à la couche superficielle. Le sol doit être maintenu propre par des travaux superficiels ou par l'utilisant chimique de défanant total. Avec le développement de la frondaison (4ème année) le couvert végétal réduit la concurrence des adventices. 

 Distances deplantation

Elles varient de 5 à 10 mètres. Des écartements de 5/6mètres sur 6/7 mètres sont les plus fréquents (250/300 plants/ha), mais les meilleurs rendements sont obtenus avec des espacement plus réduits (3,50/4mètres sur 6 mètres) et l’arrachage d’un plant sur deux après 7 à 10 ans.

 Taille

Elle consiste essentiellement à équilibrer les charpentières et à remplacer les branches dépérissant. Le mode de fructification implique qu’il n’y a pas de taille de fructification à proprement parler. En raison de son bois creux et de sa faible aptitude à cicatriser, les plaies de taille qui sont à éviter et doivent être mastiquées. 

 Forme

En gobelet sur un tronc ou en cépée, ce qui permet une rotation des charpentières grâce aux rejets de souche. Les cépées, donnent des arbres plus bas, ce qui facilite la récolte des figues, mais peut gêner le travail du sol.

 Travail du sol

Le système radiculaire du figuier étant traçant, le travail du sol, s’il est pratiqué, doit être superficiel. Seuls les désherbants de types défanants peuvent être utilisés, le figuier étant trop sensible à tout autre produit. L’enherbement peut être intéressant avec quelques gyrobroyages en été.

 Nutrition

Le figuier ne requiert pas de fortes doses de fumure azotée. En sol irrigué et riche, on peut préconiser une fumure riche en potasse de type 1-2-2.5 (NPK). En sol pauvre, l'apport du fumier additionné à la potasse (200 unités) est préférable. La fumure doit être apportée loin du troncet à l'aplomb du feuillage.

 Ennemis etmaladies

Le figuier, contrairement à la plupart des autres fruitiers est très robuste et ne demande que peu ou pas de traitements. Un traitement d’hiver préventif est souvent suffisant (bouillie bordelaise +oléoparathion, par exemple). Ses principaux ennemis sont le Carastoplaste(Cochenille Tortue), la Mouche de la figue, le chancre apparaissant sur les rameaux âges, le pourridié des racines en terrain humide. Le diméthoate très efficace contre les insectes, doit être évité sur le figuier, ses feuilles étant particulièrement sensibles à ce produit.

 Récolte et conservation

Les figuiers fructifient à partir de la troisièmeannée mais n’atteignent leur rendement maximal (5 t/ha en terrain sec à plus 20t/ha en culture irriguée) qu’après 5 à 7 ans. La production s’étale sur plusieurs mois et nécessité donc une récolte manuelle fréquente (de 50 à 80 passages par an avec un temps de récolte de 15 à 20 kg par heure et par personne). La figue doit être cueillie  à un stade végétatif proche de la maturité, ce qui rend ensuite son transport et sa conservation assez délicats.De plus, elle évolue très vite après la récolte même au froid, supporte assez mal les condensations, et son épiderme fragile se fend souvent à maturité.

 Varietés de figuiers :

Figuier GOUTTE D'OR : ( Synonymes : Dorée, Figue d'Or) Variété bifère. Superbe figue dorée de très gros calibre. Très sucrée, à consommer à pleine maturité, lorsqu'une perle de jus apparaît à l'oeil.Production moyenne au printemps et très abondante en automne. Bonne adaptation au nord de la loire. Ne fend pas. Arbre très buissonnant à faible développement, idéal pour petits jardins ou culture en bac. Photos du fruit

 Figuier NOIRE DE BELLONE :  ( Synonymes : Sultane, BelloneBifère, Grosse de Juillet ) Figue noire de forme ronde. Sa production est moyenne au printemps et abondante en automne. Faible sensibilité àl'éclatement. Goût sucré et légèrement acidulé ( une des meilleures à notreavis... ). Peut être séchée. Toutes régions. Photos du fruit

 Figuier NOIRE DE CAROMB : ( Synonymes : Perroquine, Noire bifère deCaromb ) Fruit allongé de gros calibre et de couleur noire. Même qualité de production que "noire de Bellone", mais davantage sensible au gel printanier. Photos du fruit

 Figuier SOLIES: ( Synonymes : Bourjassotte Noire, Violette de Solies,Parisienne, Barnissotte ) Fruit rond de très gros calibre et de couleur violette. Cette variété ne produit qu'a l'automne ( à partir de mi-août ).Excellente résistance au transport, mais sensible à l'éclatement après pluies.Variété de base dans beaucoup de vergers ( utilisation : figues fraiches ). La grandeur de ses feuilles en fait un arbre idéal d'ornement ( important ombrage).  Photos du fruit

 FiguierGRISE DE TARASCON : ( Synonymes : Dauphine, Rouged'Argenteuil, Grosse violette, Boule d'Or, Grosse de Juillet, Adam, Grise deBeaucaire ) Variété cultivée pour sa forte production de figues fleurs(printemps) en région tempérée. Utilisation : figue fraîche. Fruit de très gros calibre. Photos du fruit

 Figuier MADELEINE DES DEUX SAISONS : ( Synonymes : Madeleine des 4saisons ) Variété intéressante pour sa précocité de production. Figue de gros calibre de couleur rosée, résistant aux climats rigoureux. Bonne production de printemps et très abondante en automne. Utilisation : figue fraîche. Photos du fruit

 Figuier PASTILIERE: ( Synonymes : Rouge de Bordeaux). Fruit bleu /rouge, destiné à la production de figues d'automne ( la plus précoce desvariétés ). Excellente conservation au frais. La figue d'automne peut être séchée. Très sucrée. Toutes régions. Photos du fruit

 Figuier FIGUE POIRE : ( Synonymes : Longue d'Août, Figue banane,Jérusalem ) Très gros fruit en forme de poire à chair blanche sucrée. Bonne résistance à l'éclatement. Bifère ( produit 2 fois ). Dans le SO, les fruits sont récolté jusqu'aux gelées. Peut être séchée. Toutes régions. Photos du fruit


Source: ( http://pepinieres.beylard.fr )

 

Category : FIGUIER | Write a comment | Print

Comments

marithé-alix, le 01-05-2010 à 10:11:05 :

adoratrice du Figuier - mais conseil pour le tronc

j'ai un figuier origine Naples planté voici 5 ans, très grosses figues rouges, sucrées extraordinaires - mais imprudente, j'ai un peu arraché une pousse à la base-tronc - et cela a donné un chancre à la base du tronc, comme une amande allongée bourrelée verticale (creux à 30 °/° du diamètre)que j'ai soignée avec du cicatrisant goudron de pin de Norvège, tout s'est assèché et ne bouge plus, ma base tronc au sol grossit normalement, les branche poussent bien ... que puis-je faire en plus pour protèger l'hiver ce tronc fragilisé tt de même - surtout en période froide et humide - hiver -. 2ème question : les minis-figues au bout des branches, qui apparaissent alors que les petites feuilles vertes s'épanouissent pour ce printemps tout juste, que faut-il en faire et que signifient ces minis-figues précoces ???? une réponse par mail de votre part me ferait très plaisir. Sympathie et espérance de message. (c'est mon arbre préféré) !!!!

| Contact author |