L’Agriculture durable » maladies des plantes , agriculture et écologie

 L’Agriculture durable

6/8/2009

L’Agriculture durable

L'agriculture durable est un mode de production agricole visant à être :

>> Economiquement viable

>> Ecologiquement sain

>> Socialement équitable

Définition

Ce modèle est l'application au modèle agricole de l'idée de Développement durable définie au sommet de Rio en 1992 comme étant "le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins".

En 1998, Etienne Landais, chercheur de l'INRA a défini l'idée de durabilité au sein d'une exploitation agricole par 4 composantes de durabilité :

>> Tout d'abord la viabilité implique la sécurisation économique des sources de revenu face aux aléas du marché et aux incertitudes qui pèsent sur les aides directes de la PAC.

>> Ensuite, la vivabilité, c'est à dire que l'activité agricole doit permettre à l'exploitant et à sa famille d'avoir une vie décente au niveau professionnel mais aussi au niveau personnel.

>> Puis la transmissibilité du capital

>> Enfin la reproductibilité environnementale des écosystèmes, c'est à dire la prise en compte les effets des pratiques agricoles sur les milieux afin que l'agriculture ne dénature pas l'environnement.

Ce modèle tire son succès actuel :

>> De la remise en cause du modèle conventionnel et productiviste des années 80 et 90 qui visait à augmenter fortement la production sans aucune préoccupation de certains impacts négatifs sur l'environnement.

>> Des préoccupations croissantes des consommateurs en matière de qualité sanitaire et nutritionnelle.

Différentes alternatives

Claude Roger, chargé de missions à l'INRA distingue six pratiques alternatives qui peuvent être autant d'approches possibles de l'agriculture durable:

>> L'agriculture de précision, par les nouvelles technologies de localisation par système GPS et de cartographie informatisée, elle prend en compte l'hétérogénéité de chaque parcelle. Ceci permet au final d'adapter plus précisément la dose d'intrants (produits phytosanitaires et engrais) afin de limiter les impacts négatifs sur l'environnement

>>  L’Agriculture raisonnée repose sur le principe des bonnes conduites agricoles par l'utilisation de produits chimiques en dernier recours après des observations sur le terrain et l'utilisation de seuils de risques.

>> L'agriculture paysanne s'oppose à l'agriculture industrielle ou d'entreprise.

>> L'agriculture fonctionnelle

>> L'agriculture intégrée a pour but de limiter les intrants chimique par l'utilisation de moyens biologiques tels que les auxiliaires permettant des mécanismes de régulation naturelle

>> L'agriculture biologique interdit quant à elle l'utilisation de toutes substance chimique de synthèse sur l'exploitation.

Les indicateurs de comparaison

Afin de comparer les exploitations entre elles et de mesures la durabilité de chacune, des indicateurs de durabilité ont été crées:

>> La méthode IDEA (Indicateur de Durabilité des Exploitations Agricoles)

>> La grille de durabilité

>> La méthode PLANETE (Pour L’ANalyse EnerTique de l’Exploitation) permet de faire un bilan énergétique de l'exploitation

Agriculture raisonnée : Définition

L'agriculture raisonnée est un mode de production agricole dont le principal objectif est d'optimiser le résultat économique du producteur tout en maîtrisant les quantités d'intrants (en particulier les substances chimiques telles que les engrais ou autres produits phytosanitaires) afin de limiter au maximum leurs impacts négatifs sur l'environnement.

>> Au niveau de la fertilisation, l'agriculture raisonnée a pour objectif d'adapter les apports en éléments fertilisants aux besoins réels des cultures en prenant en compte les éléments déjà présents dans le sol et l'objectif de rendement. Pour cela, un bilan azoté est nécessaire pour connaître la dose réelle d'azote à apporter.

Ce mode de production nécessite donc un suivi régulier et systématique des cultures et des sols, afin de limiter les usages de produits phytosanitaires ou engrais au strict nécessaire.

Ainsi, l'agriculture raisonnée est un mode de production prenant en compte de manière équilibrée les objectifs économiques des producteurs, les attentes des consommateurs et le respect de l'environnement.

En effet, grâce à l'agriculture raisonnée tout le monde s'y retrouve :

>> Le producteur réduit ses dépenses liées aux produits phytosanitaires ou autres engrais. De plus, en apportant moins de substances chimiques, l'exploitant se trouve alors moins confronté à ces dernières. Il est alors moins en contact avec elles, ce qui lui permet d'être beaucoup moins exposé à leurs risques à court terme (allergies, intoxications, rougeurs...) mais aussi à plus long terme (risques de cancers en particulier).

>> Le consommateur ne peut que mieux s'en porter car il dispose d'aliments moins chargés en résidus de substances chimiques le plus souvent très nocives pour la santé.

Depuis 1993, l'association FARRE (Forum de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement) est chargée de développer, coordonner et promouvoir au niveau national l'agriculture raisonnée.

La qualification en tant que exploitation agricole raisonnée est une procédure permettant d'attester qu'une exploitation satisfait aux exigences contenues dans le référentiel national de l'agriculture raisonnée défini par le FARRE.

Elle est reconnue par la loi française avec la parution de décrets et arrêtés publiés au journal officiel.

La décision de demander la qualification appartient à l'agriculteur.

Elle est attribuée pour une durée de cinq ans sur décision de l'organisme certificateur après un audit sur place de l'exploitation. Pendant cette période de cinq ans, un contrôle inopiné est réalisé sur les exploitations qualifiées.

Ce dispositif propose à tous les agriculteurs d'adhérer, sur une base volontaire, à une démarche de qualification portant sur une approche globale de leur exploitation.

Une subvention de l'Etat peut être accordée pour inciter les exploitations à s'engager dans le dispositif de l'agriculture raisonnée. Elle permet de prendre en charge une partie des surcoûts liés à l'obtention de cette qualification.

Cette aide couvre l'ensemble du territoire national. Elle est versée aux exploitations qualifiées au titre de l'agriculture raisonnée, à la date de dépôt de la demande. La qualification est attestée par un organisme certificateur reconnu.

 

Category : AGRICULTURE DURABLE | Write a comment | Print

Comments

Kayombo Mwinkeu Jacques, le 15-09-2012 à 13:22:39 :

Formation

Bonjour, je suis Agronome de formation , originaire du Katanga en Republique Democratique du Congo, Age de 48 ans. je desire poursuivre une formation de courte duree dans une institution Sud Africaine sur la production de semence amelioree de pomme de terre et les techniques de conservation de pomme de terre. Pourriez vous m indiquer l institution qui s occupe de ce type de formation?

| Contact author |