Le petit pois (Maroc) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Le petit pois (Maroc)

3/8/2009

Le petit pois (Maroc)

Plante et importance de la culture au Maroc

Le petit pois (Pisum sativum) est une plante annuelle, semi-volubile, originaire de l'Europe du Sud et appartenant à la famille botanique des Légumineuses ou papillionacées. La partie consommée est la graine tendre, avant la maturité de la gousse. Le légume est d'une haute valeur nutritive; il est riche en protéines, calories, sucres totaux, vitamine A, C et niacine, éléments P, K, Ca, Mg et Fe. Au Maroc, on trouve le petit pois dans différentes exploitations agricoles et différentes régions (Abda, Chaouia, Berkane et Saïs). La culture de primeur a un grand succès sur le marché intérieur et extérieur. C'est une bonne culture de diversification ne nécessitant pas de frais élevés.

Préférences pédo-climatiques

La plante est de saison froide. L'optimum de croissance est de 13-18°C (la croissance commence à 4°C). La plante résiste au gel s'il ne dure pas plusieurs jours; c'est une plante de jours longs. Les hautes températures réduisent la qualité des gousses. La forte humidité de l'air est préjudiciable à la culture: plusieurs maladies cryptogamiques se développent et freinent le développement de la culture. Les régions à fortes pluviométrie ne conviennent pas à la culture. La plante a de faibles exigences en sol. Cependant, un sol sableux est toujours plus préféré qu'un sol lourd qui draine mal et présente des difficultés d'aération. Le pH optimum du sol est de 5,5-6,8. La culture tolère une carence prolongée en Mg. Elle répond bien à un apport de Mn. Elle craint la salinité. Elle a de faibles exigences en Cu et en bore.

Variétés, travail de sol et semis

Les principales variétés utilisées au Maroc sont de deux types, le type Mangetout (exemple Carouby de Naussane) et le type à écosser qui comprend à son tour deux catégories, la catégorie à graines vertes lisses (exemple Douce de Provence) et la catégorie à graines ridés (exemple Arkel). Les variétés américaines utilisées sont: Mammouth (à écosser); Sugar Daddy et Cascadia (mangetout). La propagation est sexuée. Le semis est direct en place définitive. Le nombre de graines par gramme de semence est de 15-40 selon les variétés. Les dates de semis s'échelonnent d'Août à Novembre (primeurs-arrière saison) ou de Décembre à Février (culture de saison). La dose de semis est de 120-140 kg de semences/ha. Il faut irriguer copieusement avant le semis et ne reprendre l'irrigation qu'après la levée. Il est recommandé de rouler le sol en bour. L'arrangement des plantes sur le terrain est le suivant: jumelées espacées de 0,5-0,6 m x 5 cm entre graines dans le rang. La densité de plantation est de 80.000 pieds/ha.

Irrigation

La culture s'adapte au pivot. Le goutte à goutte permet d'économiser l'eau et de couvrir efficacement les besoins de la culture. L'irrigation gravitaire est rarement utilisée pour le petit pois. L'aspersion commence à céder la place au goutte-à-goutte. Avec 2-3 binages et buttages, la culture supporte un déficit hydrique assez prolongé, mais afin d'améliorer le rendement, il est préférable de faire des apports réguliers d'eau. Le pilotage de l'irrigation doit être bien maîtrisé afin d'obtenir de bons rendements.

Fertilisation

Il est recommandé de procéder à une inoculation de la semence avec une souche de rhizobium adaptée (voir haricot filet). Aucune fumure de fond n'est conseillée car elle retarde la germination et provoque une hétérogénéité dans la levée. Au stade 15 JAL, on apporte 10-20 kg N+ 80 kg P2O5 + 120 kg K2O + 20 kg MgO/ha. En pleine fructification et au début grossissement des graines, on apporte chaque fois 20 kg N+ 30 kg K2O/ha.

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte

Il faut surveiller les insectes en général (mineuse, cafard, thrips, vers gris, vers blanc...) et les pucerons en particulier (vecteurs de virus). La culture est attaquée à la fois par les organismes pathogènes du sol, provoquant la pourriture des racines, de la tige, la fusariose et la fonte de semis et par des agents pathogènes endommageant la partie foliaire du végétal (alternariose, oïdium, mildiou, viroses...). En lutte chimique préventive, on conseille de traiter régulièrement au cuivre, soufre, insecticides courants et fongicides classiques en se conformant aux prescriptions du fournisseur.

Récolte et manipulation du produit

La récolte commence au stade graine tendre pour les variétés à écosser et lorsque la gousse atteint sa taille normale de la variété (8-10 cm) pour les variétés mangetout. Il faut éviter de récolter en temps sec et chaud afin de sauvegarder la qualité des graines. La cueillette est effectuée une fois par 4-5 j sur une période de 2-3 mois (15-20 passages). Le rendement moyen national est de 5-8 T/ha.

Conditions d'une bonne conservation (ou du transport): 0 -2°C et 90-98 % HR.

 

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

 

Category : PETITS POIS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |