AUBERGINE » maladies des plantes , agriculture et écologie

 AUBERGINE

28/7/2009

AUBERGINE


Histoire

AUBERGINE (solanum melongena)
Famille des Solanacées

Faculté germinative :
5 ans ( pouvoir germinatif fort)
2 ans (pouvoir germinatif moyen)
À vérifier par la suite

Son étymologie est dérivée du catalan albergínia,lui-même issu de l'arabe al-bâdinjân, emprunté au persan bâtingân, qui désignait déjà cette plante. On notera que l'aubergine s'est aussi appelée mélongène (ou mélongine), terme conservé dans son nom spécifique ainsi que dans l'italien melanzana.

L’aubergine était consommée dans la péninsule indienne voici plus de 4000 ans. L'aubergine est connue depuis plus de 2500 ans à travers l'Asie mais elle a connu ses premiers balbutiements il y a 4000 ans dans la région d'Assam et la Birmanie.

Emportée par les grandes caravanes arabes, elle gagna ensuite l'Afrique du Nord où elle fût adoptée très rapidement par ces peuples de la Méditerranée. Ceux-ci l'emportèrent. lorsqu'ils envahirent l'Espagne et s'installèrent en Andalousie au début du Moyen-Age. Arrivée en Europe au XIIIème siècle, ce sont les arabes qui nous ont appris à la consommer. Elle mit longtemps à s’imposer bien que cultivée pour la table de Louis XIV, et très à la mode sous le Directoire. Ce légume replet à robe violette, comme un chanoine de haut lignage tenta la curiosité du roi Louis XIV qui demanda à son jardinier de faire la culture de cette béringère mais il a fallu attendre le XIXème siècle pour le voir apparaître dans les livres de cuisine.

Sa commercialisation ne commença qu’au milieu du XIXème siècle. Elle est restée jusqu’à très récemment une spécialité de la cuisine niçoise, andalouse, grecque et italienne. Elle fut introduite aux Etats-Unis par Thomas Jefferson qui fit de nombreuses expériences de culture avec des graines et des boutures provenant de plusieurs variétés.L'immigration, la commercialisation et l'exportation ont mis l'aubergine sur la table des continents.

Dénigrée par les médecins européens, l'aubergine était cultivée comme plante ornementale et les Anglo-Saxons avaient même une variété aux oeufs, c'est-à-dire à petits fruits ovales à la robe somptueuse, qu'ils cultivaient dans la maison. Appelée Pomme de Sodome par les médecins et botanistes qui accusaient l'aubergine d'être à l'origine des fièvres et des crises d'épilepsie de leurs patients, l'aubergine fut appelée d'abord Solanuminsanum c'est-à-dire insane, mauvais à la consommation et qui rend fou. Mais les gens commençaient à aimer ce drôle de légume et Linné décida que sa dénomination était peut-être un peu trop radicale et le changea en Solanum melongena qui signifie pomme mauvaise mais apaisante.

Culture

Semer à l’intérieur de 20 à 25°C sous éclairage artificiel (pour de meilleurs résultats) ou près d’une fenêtre ensoleillée.Levée 4 à 8 jours. La plantation se fait par repiquage de jeunes plants de6 à 7 semaines. Lorsque les plants ont atteint 12 à 15 cm (ils ont alors généralement 5 feuilles), les mettre en terre à leur emplacement définitif (jardin ou pot) en juin, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Eliminer les pousses latérales, et pincer (tailler) au-dessus de la 2ème fleur.Conserver les 3 ou 4 rameaux latéraux qui poussent alors, et les pincer à leur tour dès qu'ils portent 2 fleurs, juste au dessus d'une feuille ; la récolte sera ainsi limitée à environ 8 fruits, ce qui est optimal pour un pied normal. La taille permet d'avoir une production plus précoce.

Les plants ont besoin d’une terre bien drainée riche en compost et fumier décomposé. Il faut arroser régulièrement mais pas trop(risque de pourrissement). Les plantes en pot doivent être nourries régulièrement avec un apport de fumier en granules et par pulvérisation d’émulsion d’algues et de poissons et des arrosages au pied avec du purin d'ortie dilué. Attacher la plante avec quelques liens non serrés sur le tuteur pour résister au vent surtout lorsqu'elle est chargée de fruits.

La culture de l'aubergine nécessite de la chaleur (la croissance s'arrête en dessous de 12°C) de l’ensoleillement et de l'eau. De nos jours la culture se fait souvent hors sol sous abri. La récolte intervient environ 4 à 5 mois après le semis. Cueillez des fruits bien colorés, à la peau lisse et ferme, en coupant la tige au sécateur (ils sont bien accrochés !).L'aubergine doit avoir en permanence les pieds au frais. Couvrir le sol(compost + paille). Arroser au pied, les feuilles ne doivent pas être mouillées ce qui occasionne des brûlures au soleil.

Pour tout travail sur les plantes ; tuteurage, taille,récolte, ne jamais le faire à la rosée ou après la pluie. Il y a aussi des risques de brûlures. L'eau froide est aussi à proscrire en arrosage biologique car il y a risque de faire éclater les fruits.

Lors de sa floraison, le plant d'aubergine devient très ornemental, couvert de magnifiques fleurs d'un bleu violacé. Le fruit présente des formes variées, généralement allongées mais pouvant aller de la grosseur d'un bel oeuf ovale jusqu'au gros ballon terminé en poire. Sa peau est luisante et lisse. La chair est crème, truffée de centaines de petites graines.

La plante pousse fort bien en pot. Il est notamment possible de recycler à cet usage les contenants en plastique noir qui contiennent les arbustes achetés en pépinière. L'idéal est une situation chaude et ensoleillée au jardin. A cause de ses origines tropicales, une culture sous serre est conseillée aux jardiniers de tout climat frais et humide.

Ne pas trop attendre avant de récolter l'aubergine. La cueillette doit s'effectuer à l'ouverture du calice. Le fruit doit être sans taches et souple au toucher, la peau bien brillante. La plante, à port dressé,atteint 50 cm à 1,2 m de haut. Les fleurs, de couleur blanche ou violette, solitaires, sont portées à l'aisselle des feuilles.

Valeur nutritive et médicinale

L'aubergine ne se consomme pas nature ni en infusion. L'aubergine peut être cuite de différentes façons pour répondre aux propriétés médicinales sauf la lourde cuisson à l'huile. L’aubergine est antirhumatismale, digestive, diurétique,sédative. Elle enraye les coliques, réduit les ulcères d'estomac, combat la constipation et diminue le taux de cholesterol (elle contient des éléments qui emprisonne le cholesterol dans l'intestin et l'oblige ensuite à évacuer hors de l'organisme. Il aide ainsi à réduire l'enveloppe graisseuse qui se forme autour du cœur. Elle est également stimulante pour le foie et les intestins.

La peau des variétés rouges contient de grosses quantités d'anthocyane, ce qui fait de l'aubergine un excellent antioxydant (si on consomme la peau!).

L'aubergine fait des partie des légumes incontournables du régime méditerranéen. Peu énergétique, elle contient 93% d’eau mais elle est riche en fibre, calcium,fer, niacine, phosphore, potassium et en vitamines PP, A, B1, B2.

Cuite elle s'associe remarquablement bien avec les autres légumes de saison (tomates,poivrons, courgettes...).

À l’état cru, les aubergines contiennent de la solanine (poison) qui se neutralise sous l’action de la chaleur. Pour cette raison les aubergines ne sont jamais servies crues. La chair de l'aubergine s'oxyde très rapidement au contact de l'air aussi doit-on procéder rapidement à l'élaboration de la recette. L’aubergine est très sensible aux chocs et à la lumière. Il faut donc l’entreposer au réfrigérateur entre 5 et 7 °C. Une température inférieure ou supérieure la fait rider ou dessécher.

Parasites

Le doryphore
Coléoptère ressemblant à une grosse coccinelle, mais de couleur jaune à bandes noires. Les œufs sont jaune orangé et sont agglomérées sous les feuilles. Les larves sont rouges avec des taches noires. Les larves comme les adultes dévorent les feuilles et compromettent la production des plantes attaquées. Pour lutter contre cet insecte, pulvériser du purin d'ortie à titre préventif. Surveiller le dessous des feuilles pour éliminer les oeufs, de la même façon éliminer larves et adultes. En cas d'attaque importante pulvériser pyrèthre et roténone.

L'araignée rouge
Insectes minuscules (acariens) qui prolifèrent par temps chaud et sec (juin à septembre) et sucent la sève. Les feuilles tombent et les plantes dépérissent.Pour éviter ou se débarrasser de ces parasites, il faut maintenir une humidité constante. Éviter les apports d'azote excessifs. Pulvériser du purin d'ortie à plusieurs reprises. Sans résultat, traiter à la roténone et au pyrèthre.
Prédateurs :phytoséides, certaines punaises (anthocarides) et les coccinelles

Le puceron
Insecte avec ou sans ailes de couleurs variées (vert, noir, gris...) qui sucent la sève des plantes sur lesquelles ils sont amassés. De mai à fin septembre. Delà, affaiblissement de la plante, transmission de maladies. Fumagine. Pour lutter contre ces insectes, bien nourrir la terre, respecter la rotation des cultures, éviter les carences, pas d'excès d'engrais azotés. Pulvériser du purin d'ortie, de la tanaisie en décoction, d'une solution de savon noir, d'une macération de tabac gris (1 paquet de tabac pour 10 litre d'eau à macérer pendant 10 jours) ou bien encore un insecticide à base de pyrèthre ou deroténone (ces derniers ont le défaut de détruire les prédateurs).
Prédateurs :coccinelle, syrphe, chrysope et forficule

Maladie

Le mildiou
Champignons qui se développent l’été par temps chaud et humides et se caractérisent par l'apparition de taches brunes sur les feuilles, la patrie inférieure de ces dernières se couvrant d'un feutrage blanc-gris, parfois violet. Les fruits ou les tubercules se couvrent de taches brunâtres. Les fruits ou légumes sont alors inconsommables. La lutte ne peut être que préventive. Si les conditions de chaleur et d'humidité sont réunies, pulvériser des décoctions de prêle. Brûler les plantes atteintes.

Source : http://www.lesjardinslaurentiens.com

 

Category : AUBERGINE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |