Les CHOUX » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Les CHOUX

24/7/2009

Les CHOUX

Plante et importance de la culture au Maroc

Le chou pommé (Brassica oleracea var. capitata ou var. sabauda), le chou fleur (Brassica oleracea var botritis), le chou de Bruxelles ou Brussel Sprout, en anglais (Brassica oleracea var gemifera), le chou Brocoli (Brassica oleracea var Italica) et le chou rave, Kolrhabi, en Anglais, (Brassica oleracea var gongylodes) sont des plantes bisannuelles, originaires de l'Europe du Nord et appartenant à la famille des crucifères. La partie consommée est la pomme pour le chou pommé (feuilles empilées les une sur les autres et pétioles réduits), l'inflorescence pour le chou fleur et le chou brocoli, le renflement basal de la tige pour le chou rave et les petites pommes distribuées le long de la tige principale au niveau des axillaires pour le chou de Bruxelles. La valeur nutritive des choux est très élevée. Les choux sont riches en Vitamines A et C, thiamine, niacine et acide ascorbique, carotènes, sels minéraux (Ca, P, K, Fe), sucres et protéines.

Comparativement au chou-brocoli, le chou de Bruxelles contient trois fois moins de calcium, cinq fois moins de vitamine A et autant de P, Fe, Na et K. La congélation a peu d'effet sur la richesse initiale du produit frais.

Les parties consommées sont l'inflorescence pour le brocoli et le chou fleur; les bourgeons pour le chou de Bruxelles et la pomme pour le chou pommé. La grande diversité des choux est à l'origine de ses multiples noms (chou de Pékin, chou de Chine, chou de Milan, chou rouge en plus des noms déjà cités). Au Maroc, les choux sont populaires et appréciés par le consommateur.

Exigences édapho-climatiques

Les choux présentent les mêmes exigences écologiques. La plante est de saison tempérée, rustique et très résistante au froid et à la neige pendant plus de deux semaines. L'optimum de croissance se situe entre 15 et 18°C; la valeur de 24°C est considérée comme un maximum alors que 4°C est une valeur minimale de croissance. Sous nos conditions, les choux sont l'exemple type de culture d'automne-hiver. Il est bien adapté à la période de jours courts. Par ailleurs, la culture devrait prospérer sur la zone côtière à cause de l'amplitude thermique relativement faible car les fortes fluctuations entre les températures de jour et de nuit sont nuisibles. A partir du mois de Mars, les températures élevées (supérieures à 30°C) posent le problème d'évolution rapide des inflorescences du chou fleur et du chou brocoli. Les pommes du chou de Bruxelles perdent également leur fermeté, s'ouvrent et se détachent de l'axe qui les porte lorsque la température est forte. Les choux sont très exigeants en lumière. En effet, lorsque les facteurs eau et éléments nutritifs ne sont pas limitants, le taux de matière sèche produite est proportionnel à la quantité de rayonnement solaire intercepté par la culture. Toutes les variétés de Brassica oleracea, sont adaptées tant aux sols légers qu'aux sols lourds. La plante est moyennement sensible à la salinité. La valeur de 3 mmhos/cm est considérée comme seuil maximum de la conductivité électrique de l'extrait de la pâte saturée du sol. Tout accroissement de 1 unité au delà de cette valeur se traduit par une baisse d'environ 10% de rendement.

Variétés

Selon les types des choux connus, les principales variétés sont les suivantes:

Chou pommé: Head Star F1, Pacifica, Discovery, Charmant, Pirimero, Red Rookie, Express, Nantais hatif, Balacan.
Chou cabus rouge: Rouge hatif, Rouge foncé d'Erfort.
Chou de Milan: Hatif de Saint Jean, Vertus, Aubervillier.
Chou fleur: Roule de neige, Nain d'Erfurt, Géant Danois, Normand, Géant de Naples tardif.
Chou rave: Blanc hatif de Vienne, Violette hative de Vienne.
Chou brocoli: Dandy Early, Green Duke, Mercedes (variétés précoces, 65 à 90 jours du semis à la première récolte); Chancellor, Impereor, Gruisader, Green Chager, Green Belt (variétés intermédiaires, 80 à 90 jours); Shogun, Marathon, Samurai (variétés tardives, 90 à 150 jours).
Chou de Bruxelles: Ottoline, Olof et Kundry, Zapernick, Germany, Veraline, Akropolis, Dolmic (précoces à mi-précoces), Lunet et Citadel (tardifs).

Installation de la culture

Un gramme de semences contient environ 300 graines. La densité optimale de plantation est de 40.000 pieds/ha, selon des écartements de 0.5 m dans tous sens. Pour viser cette densité et tenir compte des manquants (10 % du total), il faut disposer de 150 grammes/ha. La germination a lieu au bout de 3 à 4 jours si la température est de 25°C environ. En général, l'obtention de plants se fait en pépinière. L'élevage en mottes dure 20 à 30 jours. La plantation a lieu de Septembre à Janvier, au stade 3 à 4 feuilles. Le nombre de jours nécessaires depuis la plantation jusqu'à la maturité et sous des conditions optimales de croissance est de l'ordre de 2 à 3 mois, selon les variétés précoces ou tardives des différents types de choux.

Irrigation

Les besoins hydriques des choux varient de 300 à 400 mm pour des cycles de culture variant de 90 à 120 jours. Comme pour les cultures foliacées en général, c'est pendant le dernier mois de culture que la plante absorbe 60 à 75 % de ses besoins en eau et en éléments nutritifs. Une fois la culture est installée, il est recommandé de l'assoiffer légèrement afin de favoriser le développement radiculaire. Les besoins en eau de la culture doivent être bien satisfaits, particulièrement à partir de mi croissance et en période de floraison.

Fertilisation

Une fumure organique de 30 T/ha est vivement recommandée pour les choux. Les doses de fumures minérales conseillées sont les suivantes: 100, 110, 330 et 100 kg/ha, respectivement pour N, P2O5, K2O et MgO. L'azote est le pivot de la fertilisation des choux. La fertilisation adoptée en général est de 90 à 200 kg/ha N, 60 à 200 kg/ha P2O5 et 60 à 200 kg/ha K2O. Des engrais à libération lente sont préférés à l'urée et à l'ammonitrate. L'apport de soufre est important: 40 à 60 kg/ha. Il contribue fortement à l'acidification des sols basiques marocains. A ce sujet, la carence en bore peut être induite dès que le pH du sol est supérieur à 6. Les choux sont parmi les espèces les plus exigeantes en bore. Le sol doit doser une teneur supérieure à 0,5 ppm. Le chou est moyennement sensible à la salinité due à NaCl de l'eau d'irrigation. Le potentiel de production est atteint à des eaux n'excédant pas 2 mmhos/cm. Si cette valeur est dépassée, il faut s'attendre à des baisses de rendement.

Lutte phytosanitaire

Les principaux parasites sont:

L'Alternaria brassiccicola: Ce champignon peut contaminer la graine et détruire le jeune plantule très précocement. Les fongicides à base de manèbe ou de zinèbe sont efficaces contre ce champignon.

Le Phoma lingam est un champignon responsable du symptôme "pied noir" ou "black leg". Il provoque une nécrose du collet et une destruction des racines. Il a été établi que ce champignon se conserve dans les débris de récolte. Les variétés hybrides cultivées actuellement sont résistantes à ce champignon.

Le Peronospora parasitica est l'agent causal du mildiou. Il débute par des tâches légèrement jaunâtres sur la face supérieure des feuilles et blanchâtres à leur face inférieure. Le contrôle chimique de la maladie s'opère par de nombreux fongicides (Antéor, par exemple).

Le Pythium sp est l'agent de la fonte de semis (on utilise le cryptonol).

Le Plasmodiophora brassicae est le champignon responsable de la hernie du chou (excroissances racinaires qui provoquent un flétrissement rapide et la mort de la plante). La maladie est associée à des pH acides du sol (pH= 5.5 à 6).

Le Puceron cendré du chou (Brevicoryne brassicae) est un insecte qui vit exclusivement sur les crucifères. Il est de couleur vert foncé. L'abondance des pucerons est liée aux températures douces. Des pluies fréquentes et une forte humidité relative lui sont très défavorables.

La piéride du chou (Pieris brassicae) est un insecte dont les larves rongent les tissus des feuilles qui prennent l'aspect de dentelle.

Les noctuelles (lépidoptères) peuvent attaquer la partie aérienne de la plante. La plupart des chenilles ne s'alimentent que la nuit; pendant le jour, elles sont cachées dans le sol, à une faible profondeur. Quand les choux sont bien développés, au lieu de s'enfoncer dans le sol, les chenilles restent à l'intérieur des pommes pendant la journée.

La noctuelle du chou (Mamestra brassicae) est très nuisible et très pohyphage. Ses chenilles peuvent atteindre 40 à 45 mm. Elles sont très voraceset consomment le feuillage, creusent les galeries et souillent fortement les pommes par l'abondance de leurs excréments. La lutte biologique à base de Bacillus thuriengensis est efficace contre les noctuelles et les piérides.

Les thrips (Thrips tabaci) présentent, à leur tour, un grand danger à la culture. Les adultes pénètrent dans la pomme par la base; ils profitent du relâchement de la pomme au stade de la maturité pour pénétrer profondément. Les thrips injectent leur salive toxique dans les parenchymes sous-épidermiques et provoquent des cécidies (petites galles) et des plages liégeuses brunâtres. La lutte chimique utilisant le méthomyl (Lannate) ou la lambdacyahalothrine (Karaté) est d'une faible efficacité.

Récolte

La récolte est manuelle. La période de récolte est étalée sur 20 à 30 jours et le nombre de cueillettes est de 3 à 5. Le rendement des cultures précoces ne dépasse pas 15-20 T/ha. Celui des cultures tardives (organes récoltés bien remplis) dépasse 60-70 T/ha pour le chou pommé et 30 T/ha pour le chou fleur et le chou rave. Le chou de Bruxelles donne près de 20 T/ha dans les meilleures conditions. Les produits sont récoltées, nettoyées sur le terrain des feuilles externes endommagées et sont emballées dans des cartons, sans avoir besoin d'une station d'emballage. Les inflorescences du chou fleur et du chou brocoli doivent être protégées contre les hautes températures par les feuilles externes, sinon elles perdent leur qualité (couleur et fermeté). Si la récolte est tardive, les parties récoltées deviennent fibreuses et perdent de leur qualité.

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

Category : CHOU | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |