Culture de la banane » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Culture de la banane

16/7/2009

Culture de la banane

Les conditions de culture

Le bananier n'est pas un arbre mais une herbe pérenne de grande taille (elle peut mesurer jusqu'à quinze mètres). Les bananes se développent à partir d'un bulbe ou rhizome et non d'une graine. La période entre le semis et la récolte peut varier entre neuf et douze mois. Les fleurs apparaissent à compter du sixième ou du septième mois. La banane est un fruit disponible tout au long de l'année.

Les bananes poussent dans les régions tropicales où la température moyenne avoisine les 27° C (ou 80° F) et la pluviométrie annuelle : 2000 à 2500 millimètres (de 78 à 98 pouces). Les bananiers ont besoin d'un sol moite et bien drainé pour se développer. La plupart des bananes exportées poussent à l'intérieur d'une zone de 30 degrés environ autour de l'équateur.

La production bananière est caractérisée par une dualité propre, avec de petits planteurs produisant à côté des grandes plantations. Les systèmes de production sont différents selon les zones de production. Les plantations sont prédominantes en Amérique Latine. Elles nécessitent d'importants investissements en infrastructure et en technologies importants, en particulier en ce qui concerne le transport, l'irrigation, le drainage et le conditionnement. Ces investissements permettent des économies d'échelle à terme. Les plantations bananières peuvent représenter une superficie supérieure à 5000 hectares. Elles sont en principe contrôlées et gérées par de grandes entreprises transnationales. D'autre part, la production à petite échelle requiert moins d'investissements en capital mais davantage en main d'oeuvre. On trouve ce système de production principalement dans les Caraïbes du fait de la topographie des lieux de production qui ne permettent pas la mise en place d'un système de plantation. Ces conditions conduisent ainsi à des rendements moindres et à des coûts unitaires plus élevés.

Différences majeures entre les bananes produites dans les Caraïbes et en Amérique Latine

Caraïbes

Amérique Latine

Régions productrices accidentées ou montagneuses. Disponibilité de la terre plus limitée.

Grandes plaines plates. Grande disponibilité de la terre.

Sols pauvres et faibles rendements (pas plus de 10 tonnes/acre).

Sol riche et rendements importants (18 à 24 tonnes/acre).

La majorité des producteurs sont de petits planteurs indépendants.

Principalement une agriculture de grandes plantations, souvent détenues par des entreprises transnationales et présentant une intégration verticale des activités.

Salaires plus élevés qu'en Amérique latine.

Salaires horaires bas, faible niveau social des ouvriers.

Prix de revient unitaire des intrants beaucoup plus élevé du fait de la faiblesse des volumes et des types de sol différents.

Prix de revient unitaire des intrants plus faible du fait des volumes importants. Prix FAB inférieur dû aux salaires plus bas, aux prestations sociales moins bonnes et aux économies d'échelle réalisées.

Coûts de transport généralement plus élevés car les volumes acheminés sont plus faibles et le nombre d'escales portuaires plus nombreux.

Coûts de transport plus faibles du fait des volumes importants.

Source : CBEA

La culture de la banane requiert une main d'oeuvre directe importante car chaque plante réclame un soin individuel intensif si l'on souhaite obtenir la qualité de fruit requise : défrichement de la jungle, mise en place de tuteurs et irrigation durant la saison sèche. Les régimes de bananes sont couverts avec des sacs en polyéthylène dans le but de les protéger du vent, des attaques des insectes et de celles des oiseaux et de maintenir une température optimale (microclimat). Les bananes sont très sensibles à la présence de ravageurs et de maladies tels que les nématodes et les sigatoka jaunes et noires. Pour les combattre, il est nécessaire d'utiliser des produits agrochimiques comme les pesticides et les fongicides.

Pour de plus amples informations concernant les maladies de la banane, consulter le document suivant : Ploetz, R.C. 2001. Black Sigatoka of Banana. The Plant Health Instructor.

Les bananes sont récoltées avant leur pleine maturité alors qu'elles sont encore vertes et dures. Deux types de personnels sont employés pour accomplir cette tâche. Un "coupeur" abat la plante avec sa machette pendant qu'un assistant constitue de petits tas qu'il portera sur ses épaules. Le coupeur sectionne la tige de manière à permettre à la plante-fille de devenir la tige principale. L'assistant §emmène le régime de bananes jusqu'à un cable aérien qui le transporte jusqu'au hangar d'emballage. Les bananes peuvent également être transportées dans des chariots. A l'intérieur du hangar, elles sont prélevées manuellement par un personnel spécialisé, puis nettoyées. Elles passent à travers une phase de contrôle avant d'être emballées dans des boîtes en carton. Elles sont ensuite transportées jusqu'aux ports afin d'être chargées sur des bateaux réfrigérés spécialement dédiés au transport de ce type de marchandises. Le transport doit être effectué à une température comprise entre 13°C et 14º C (soit 56°F à 58°F) afin d'éviter le mûrissement des bananes et d'accroître leur durée de conservation. Les bananes doivent être manipulées avec soin lors du chargement et du déchargement afin qu'elles ne s'abîment pas. Lorsqu'elles arrivent au port de destination, elles sont expédiées vers des chambres de mûrissement (température comprise entre 15°C et 20°C, soit 59°F à 68°F), avant de rejoindre les rayonnages des supermarchés. La phase de maturation exige en général le recours à du gaz d'éthylène. Les conditions d'humidité, d'aération et de température sont soigneusement surveillées durant tout le transport afin que la chaîne du froid soit respectée et que les bananes restent de bonne qualité. Des avancées majeures notamment en ce qui concerne l'amélioration du contrôle de la chaîne du froid ont favorisé le développement du transport des bananes sur de plus longues distances.

Pour de plus amples informations sur la récolte des bananes, consulter les sites internet suivants :
-
Bioversity International
-
United Fresh Produce Association
-
Recommendations for Maintaining Postharvest Quality
-
IITA Research Guide 62 Improving storage life of plantain and banana
-
El cultivo del plátano, Infoagro
-
Fruit and Vegetable Encyclopedia, Dole
-
General Crop Information, University of Hawaii

 

Category : BANANIER | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |