Les biocarburants : une menace d’effet de serre selon des études » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Les biocarburants : une menace d’effet de serre selon des études

14/7/2009

Les biocarburants : une menace d’effet de serre selon des études

Résumé posté par Meridian le 13/2/2008
Source: The New York Times
Auteur: Elisabeth Rosenthal

Deux nouvelles études publiées dans la revue Science indiquent que la quasi-totalité des biocarburants utilisés aujourd’hui créent plus d’émissions de gaz à effet de serre que les carburants classiques, si l’on prend en compte les coûts d’émission complets de la production de ces carburants. L’article précise que ces études sont les premières à mener une analyse complète et détaillée des effets d’émissions des vastes superficies de terres naturelles qui sont converties en terres arables à l’échelon mondial, pour soutenir le développement des biocarburants. Les forêts ombrophiles et même les arbustaies absorbent beaucoup plus de dioxyde de carbone que les terres arables qui leur sont substituées. Dans l’ensemble, les études ont constaté que la production de pratiquement tous les biocarburants a entraîné, directement ou indirectement, le défrichage de nouvelles terres pour des cultures alimentaires ou énergétiques. « Si l’on prend en compte ce facteur, la plupart des biocarburants que l’on utilise ou envisage d’utiliser provoqueraient probablement une augmentation considérable des gaz à effet de serre », a déclaré Timothy Searchinger, chercheur en environnement et économie à l’Université Princeton des Etats-Unis et principal auteur de l’une des études. « Il y a eu auparavant une erreur comptable : l’analyse préalable n’a pas pris en compte le changement d’affectation des terres », a-t-il commenté. Quant à Joseph Fargione, scientifique basé à Nature Conservancy aux Etats-Unis et principal auteur de l’autre étude, il affirme que le défrichage d’herbages émet 93 fois le volume de gaz à effet de serre qu’économiserait le carburant fabriqué annuellement sur ces terres. Au départ, renseigne l’article, on pensait que les biocarburants étaient meilleurs que les carburants d’origine fossile parce que le carbone émis lorsqu’ils sont brûlés est compensé par le carbone absorbé lorsque les plantes poussent. Toutefois, souligne-t-il, même cette équation s’est avérée « trop simpliste » car le processus de transformation de plantes en carburants produit lui-même des émissions, par exemple lors du raffinage et du transport. Pour consulter l’article en ligne en version originale anglaise, cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.merid.org

Category : BIOCARBURANTS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |