La mineuse des agrumes » maladies des plantes , agriculture et écologie

 La mineuse des agrumes

4/7/2009

mineuse agrumesLa mineuse des agrumes

Ce ravageur originaire d'Asie du Sud Est s'est développé récemment : en Floride (1993) puis en Amérique Centrale (1994) ainsi que dans le Bassin méditerranéen : Espagne (1993), Portugal, Maghreb, Turquie, Israël, Italie, Corse (1994).

Depuis la fin du printemps 1995, les dégâts des larves de la mineuse sont visibles dans toutes les zones dans lesquelles sont cultivés des agrumes en plein champ comme en pépinière sous serre: région Corse, côte d’Azur, Provence, Pyrénées Orientales.

Les larves de ce micro-lépidoptère se nourrissent aux dépens du jeune feuillage en provoquant un dessèchement. Les attaques ont été notées sur des arbres isolés ou dans de petits vergers sur les espèces suivantes : Après dépôt des œufs par les adultes à la face inférieure des jeunes feuilles, les jeunes larves pénètrent sous la cuticule et se nourrissent à partir des cellules du parenchyme qu'elles perforent grâce à leurs crochets mandibulaires. Ces larves de couleur jaune verdâtre progressent de manière sinueuse et laissent une traînée sombre d'excréments dans la galerie larvaire. En fin d'évolution, le stade chrysalide se déroule à proximité de la bordure du limbe qui est replié sur lui même. Les zones attaquées présentent des reflets argentés résultant de la pénétration de l'air sous la cuticule puis jaunissent et se dessèchent.

Les adultes de ce papillon (4mm d'envergure) de couleur blanc argenté avec des taches noires à l'extrémité des ailes antérieures ont une faible longévité, une activité crépusculaire ou nocturne et présentent un nombre élevé de générations dans le courant de l'année.

les traitements contre la mineuse des agrumes sont des systémiques c'est-à-dire des produits assez dangereux absorbés par la plante et véhiculés par la sève. Ils sont réservés aux professionnels et les amateurs n’y ont pas accès. Il existe néanmoins des solutions naturelles pour lutter contre ce fléau. Ce ne sont que les feuilles situées aux extrémités des jeunes rameaux, donc les jeunes feuilles tendres, qui sont attaquées, car cette chenille minuscule n’est pas assez puissante pour détruire le vieux feuillage. Cela nous donne l’opportunité d’intervenir naturellement et efficacement en sectionnant les parties atteintes et en les détruisant par le feu, tuant ainsi les mineuses qui sont à l’intérieur du limbe des feuilles.

Pour lutter efficacement il faut exécuter une taille très précoce, dès la fin janvier. Les jeunes pousses issues de cette taille auront le temps de mûrir et de se fortifier avant le début juillet, date à laquelle le papillon ayant pondu ses œufs, la chenille va pénétrer à l’intérieur des feuilles. Mais celles-ci étant déjà adultes et durcies l’attaque sera très limitée. Sinon on fera une taille beaucoup plus tardive – fin mai. Quand Les jeunes et tendres rameaux venant de se développer auront été attaqués par la mineuse et seront bien infestés : il faut alors les détruire par le feu

 

Source : http://www.lejardin-adlibitum.net

 

Category : AGRUMES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |