Les cochenilles des racines sur les plantes d’intérieur » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Les cochenilles des racines sur les plantes d’intérieur

20/6/2009

Les cochenilles des racines sur les plantes d’intérieur
Par Pierre-Yves Comtois

Les cochenilles farineuses sont faciles à reconnaître lorsqu’elles s’alimentent sur les tiges et les feuilles. Un arrêt ou un ralentissement de la croissance peut être le signe de la présence de ces insectes sur les racines. À l’abri, sous le terreau, elles se nourrissent de la sève en toute impunité.

Description

Nom commun: cochenilles des racines, cochenilles farineuses
Nom scientifique: Pseudococcus spp., Rhizoectus spp.
Nom anglais: mealybugs

Les cochenilles s’attaquant aux racines sont de petits insectes blanchâtres. Leur corps aplati et annelé est protégé par des filaments de cire blanche ou gris rosâtre. Les femelles constituent la majorité de la population et elles se déplacent en marchant sur la plante, trouvant refuge sous le terreau. Elles se fixent sur les racines pour s’y alimenter. La reproduction des cochenilles est rapide. À l’intérieur, il peut y avoir plusieurs générations par année. Les oeufs sont pondus dans une masse de filaments cireux. Un système racinaire occupé par une colonie donne l’impression d’être couvert de minuscules boules de ouate.

Hôtes préférés

Le système racinaire de plusieurs plantes d’intérieur est attaqué par les cochenilles. Ces insectes ont une prédilection pour les plantes succulentes, les cactées et les violettes africaines. Les jeunes plantes sont les plus vulnérables.

Dommages

• Le seul signe visible de la présence des cochenilles des racines est le ralentissement ou l’arrêt de la croissance.

• Lorsque l’infestation est importante, les feuilles se dessèchent et tombent prématurément.

• Ces insectes peuvent être le vecteur de maladies virales.

Dépistage

Les cochenilles des racines sont difficiles à dépister. Si une plante vous semble mal en point, inspectez méticuleusement les racines lors du rempotage.

Seuil de tolérance

Intervenez dès que ces ravageurs sont visibles afin d’éviter que le problème ne s’aggrave et que l’infestation n’atteigne d’autres plantes.

Mesures préventives et contrôle écologique

• Inspectez méticuleusement toutes les plantes que vous achetez ainsi que celles qui ont passé une partie de l’été à l’extérieur.

• Isolez les végétaux mal en point dans une pièce fraîche et assurez-vous que les plantes bénéficient d’un arrosage suffisant.

• Dépotez la plante, taillez et jetez les racines fortement infestées.

• Désinfectez fréquemment l’outil de taille avec de l’alcool à friction (alcool isopropylique à 70 %).

• Rincez les racines à l’eau tiède puis nettoyez-les en utilisant un savon insecticide ou une solution d’alcool à 5 %.

• Bassinez le pot complet dans une solution d’eau savonneuse pendant quelques minutes. Répétez cette opération tous les cinq jours, pendant quatre semaines.

• Au cours des mois qui suivent le traitement, il est essentiel de faire un dépistage régulier. La présence d’un seul insecte peut être la cause d’une nouvelle infestation.

• Lorsque le problème est récurrent, prélevez des boutures et détruisez le plant mère. Les plantes infestées ne doivent pas être compostées.

 

 

Source : http://www.jardinage.net

 

Category : PLANTES D'INTERIEUR | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |