La culture du blé et l'importance des détails » maladies des plantes , agriculture et écologie

 La culture du blé et l'importance des détails

1/5/2009

La culture du blé et l'importance des détails

Auteur :

par Peter Johnson, spécialiste de la culture des céréales, MAAARO

Date de création :

23 mars 2009

Dernière révision :

23 mars 2009

Et voilà! Après une année au sommet des cultures les plus rentables, le blé est retombé au bas de l'échelle des « cultures privilégiées ». Il ne faut pas pour autant le considérer comme une culture d'assolement qui ne vaut pas qu'on y investisse temps et argent. En culture du blé, les détails sont importants, car ils peuvent vous révéler bien des choses sur vos compétences en gestion et vous indiquer s'il y a possibilité de produire davantage de boisseaux et de générer davantage de profits.

Comptage des plants

Si je vous demandais : « Combien de fois avez-vous mesuré une superficie de 5,13 m (17 pi, 5 po) de rangs de maïs pour compter les plants et en déterminer la population? », vous me répondriez probablement : « Bien des fois! ». MAIS avez-vous déjà fait ce comptage dans votre culture de blé? Je parie que vous allez répondre : «Non». Pourquoi? Eh bien, c'est en partie parce que vous ne saviez pas quoi rechercher. Remédions donc à ce problème!

Vous trouverez ci-dessous des directives générales à suivre. On suppose que vos rangs sont écartés de 19 cm (7,5 po), car pratiquement tous les semoirs à semis direct sont réglés à cet écartement et le semis direct des céréales constitue une méthode tout à fait logique.

  • 20 plants de blé par pied (30 cm) de rang (17 plants d'orge par pied, 14 plants d'avoine par pied)
  • 50 tiges par pied de rang (tige principale et tiges secondaires en fin de tallage)
  • 38 têtes par pied de rang
  • 16 épillets par tête
  • 3 grains par épillet

Ces chiffres correspondent à une valeur minimale pour un potentiel de rendement élevé. À mesure que la saison avance, ces données peuvent vous indiquer si vous pouvez viser un rendement plus élevé pour ce champ ou si vous devez plutôt limiter les intrants et couper court aux pertes.

Profondeur des semis

Si vos rendements laissent à désirer, il faut trouver moyen de les améliorer. Commencez par la profondeur des semis et la levée. Des recherches effectuées au Manitoba par Gan, Stobbe et Moes indiquent que les plants de blé qui lèvent rapidement (entre le 1er et le 3e jour) produisaient un rendement de 1,4 fois supérieur aux plants qui levaient entre le 4e et 6ejour, et un rendement de 3,2 fois supérieur aux plants tardifs (qui lèvent entre le 7e et le 9e jour). Ces données indiquent bel et bien une augmentation et une variabilité importantes des rendements!

Engrais de démarrage

Il faut ensuite vérifier l'application de votre engrais. L'engrais de démarrage appliqué sur les semences assurera l'uniformité des plants. Phil Needham, un consultant américain en matière de culture du blé, affirme que ses producteurs abandonneraient le métier plutôt que de semer sans appliquer de phosphore sur les semences. Les rendements élevés dépendent donc de l'attention qui est portée aux détails.

Il existe de nombreuses autres causes expliquant le manque d'uniformité des plants, notamment la distribution des résidus, la vitesse de plantation et l'humidité. Quelle que soit la cause, vous disposez dorénavant d'outils pour évaluer votre rendement. Allez dans vos champs de céréales et voyez à quel point votre gestion frôle la perfection!

 

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca

Category : BLE - 1 | Write a comment | Print

Comments

 debactu, le 04-05-2009 à 07:29:21 :

Bien ton blog !

Salut
Bien ton blog
Nous espérons que tu viendras sur notre blog et que tu nous laisseras un commentaire

| Contact author |