Tuta absoluta menace la tomate » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Tuta absoluta menace la tomate

28/4/2009

Tuta absoluta menace la tomate

Une journée d’étude et d’information traitant de la prévention et des moyens de lutte contre le danger de la mineuse de la tomate «Tuta absoluta», un microlépidoptère, s’est tenue dernièrement au complexe agroalimentaire du groupe Benamor, dans la commune d’El Fedjoudj, 5 km du chef lieu de wilaya de Guelma.
Cette manifestation a regroupé les opérateurs du secteur et les présidents des chambres de l’agriculture d’Annaba, Skikda, El-Taref et Guelma, pour les informer des mesures urgentes à prendre pour la préservation des cultures de la tomate, notamment depuis l’apparition de la mineuse de la tomate «tuta absolua», un microlépidoptère, originaire de l’Amérique du Sud, avant de se répandre en Espagne et de s’introduire en Algérie. Il est considéré comme le ravageur le plus redoutable de la tomate et qualifié comme «désastre absolu» d’où son nom. Cet insecte a été signalé pour la première fois en Algérie en mai 2008 dans les régions de Mostaganem à l’ouest et de Tipaza au centre. Ces papillons adultes mesurent 6 à 7 mm de long et environ 10 mm d’envergure ; ils sont gris argenté avec des taches noires sur les ailes antérieures. Ils ont une activité nocturne et se dissimulent pendant la journée. Cet insecte invisible à l’œil nu dans les champs de tomate des wilayas d’Annaba, Guelma, Skikda et El-Tarf a causé des dégâts considérables dès sa propagation. Les premières attaques sont observées sur les parties apicales de la plante, à savoir les feuilles et les nouvelles pousses. Cet insecte peut également s’attaquer aux jeunes plants répiqués et même aux semis en pépinière. L’hôte préférentiel est la tomate, mais l’aubergine, le concombre et la pomme de terre peuvent aussi être attaqués. Compte tenu de l’urgence de la situation, il a été conseillé aux fellahs d’opter pour la rotation des cultures avant de choisir la lutte biologique. Un plan d’urgence a été élaboré au terme de ce regroupement ; pour le moment, des actions synchronisées dans une stratégie de lutte contre cette menace, mais la mise en place des dispositions dans le cadre de la lutte biologique n’est pas encore entamée. Le combat contre ce nouveau parasite destructeur des champs de tomate dans les wilayas de l’est du pays, à l’aide des produits chimiques devrait intervenir au dernier moment, nous dira un spécialiste.

A. Boudeffa

Source : http://www.lesoirdalgerie.com   


*******************************************************************

Durant ces quelques dernières semaines, la Chambre de l’agriculture de la wilaya de Tipaza (CAW) a réuni, à sept reprises, les agriculteurs de la région dans le cadre de la prévention et de la lutte contre cet insecte, appelé Tutta absoluta, qui continue à faire des ravages dans les champs de tomate.

 Ces rencontres se sont déroulées au niveau des communes où se trouvent les plus grandes superficies agricoles investies par la Tutta absoluta, un insecte destructeur entré en Algérie à partir d’Espagne et du Maroc. Dans la wilaya deTipaza, les champs les plus touchés se trouvent dans les communes de Menaceur,Gouraya et Damous. Ce parasite a sans doute infecté d’autres terres agricoles dans d’autres communes de la région. Et c’est justement à ce titre que lawilaya de Tipaza, à travers la chambre de l’agriculture, a décidé de consacrer la date du 20 mai 2009, comme une journée sans Tutta absoluta. Aussi,l’ensemble des agriculteurs de la wilaya sont appelés à traiter, au même moment, leurs cultures de tomate. A cet égard, on distingue dans la wilaya deTipaza une superficie de 700 ha de tomate sous serre, cultivée sur le bord du littoral, 800 ha implantés dans la commune de Menaceur, ainsi que 300 ha de tomate de saison(maraîchère et industrielle). En vue d’assurer une lutte efficace contre ces insectes, le ministère de l’Agriculture vient d’attribuer aux concernés un lot de 1400 pièges, distribués par le biais de l’Institut national de la protection des végétaux (INPV).

Ainsi, le mâle est attiré par l’hormone qui se trouve à l’intérieur du piège, ce qui permet de mettre fin à la fécondation. Cette forme de lutte biologique empêche les agriculteurs d’utiliser les pesticides dans la lutte contre Tutta absoluta. A signaler aussi que le prix de ces pièges est de l’ordre de200 DA. Si au départ les fellahs se sont montrés méfiants et réticents pour acheter ces pièges, aujourd’hui la CAW est prise d’assaut par ces mêmes fellahs en quête de moyens de lutte contre le parasite en question. Cet insecte nuisible, faut-il le signaler, se propage et se répand rapidement, passant d’une commune à une autre très facilement. Dans la wilaya de Tipaza, ce parasite néfaste à la production agricole a non seulement occasionné des dégâts considérables dans les champs de tomate, mais il s’attaque aussi à l’aubergine, la pomme de terre et même à d’autres cultures. Dans son œuvre dévastatrice, Tutta absoluta brise les feuillages des cultures maraîchères, ce qui explique la mauvaise production de tomate en 2008 dans la wilaya de Tipaza. Pour permettre une lutte efficace contre ce parasite, les pièges proposés aux agriculteurs servent également à évaluer le degré d’infestation des champs par cet insecte. En ce sens, le nombre d’insectes tombés dans le piège permet d’orienter les agriculteurs de façon à ce que la lutte soit opérée dans des proportions adéquates pour stopper le fléau. Cela étant, en attendant l’arrivage de lots de pièges, les agriculteurs de la wilaya de Tipaza affichent leur impuissance face à ce parasite qui risque de réduire tous leurs efforts à néant.

 Par M’hamedH.

Source : http://www.elwatan.com


Alerte à la mouche espagnole dans plusieurs wilayas : La tomate fait des siennes

par H. L. & R. N.

Après avoir été détecté dans plusieurs wilayas du pays, le parasite ravageur de la tomate, le «Tuta Absoluta» ou «mouche espagnole», a été repéré dans trois grandes wilayas du sud du pays : Biskra, El-Oued et Ouargla.

Ce parasite aperçu en Espagne dans la région de Valence en 2006, puis au Maroc en 2007 et en Algérie, à Mostaganem, vers 2008, serait originaire d’Amérique du Sud. C’est un parasite dévastateur sérieux, disent les spécialistes. Ses larves s’alimentent de toutes les parties des plants de tomate, au niveau des feuilles, dans des tiges, les bourgeons apicaux, et des fruits verts et mûrs. A lui seul, ce parasite peut détruire une récolte jusqu’à 100 %. Son principal hôte est la tomate mais il peut également attaquer la pomme de terre, l’aubergine, les poivrons. Il fait partie des espèces nuisibles qui s’accommodent aux conditions climatiques de l’Afrique du Nord et de l’Europe du Sud. Ses papillons adultes mesurent 6 à 7 mm de long et environ 10 mm d’envergure, ils sont gris argenté avec des taches noires sur les ailes antérieures. Ils ont une activité nocturne et se dissimulent pendant la journée. Cet insecte oppose une grande résistance aux produits chimiques, mais peut être détruit par d’autres insectes prédateurs.

 Selon certaines sources, le «Tuta Absoluta» aurait été introduit dans notre région par inadvertance dans des caisses de tomate importées d’Amérique Latine. D’autres agriculteurs avancent que l’introduction du «Tuta-Absoluta» dans la région serait préméditée pour nuire à la tomate maghrébine, rappelant que la tomate espagnole est très critiquée en Europe, notamment en Hollande à cause de sa forte teneur en pesticides.

 Les services du ministère de l’Agriculture ont mis en branle toute la logistique nécessaire pour éviter une multiplication de ce ravageur. Ainsi, il a été mis à la disposition des fellahs des pièges à phéromone (Signal odorant adresse à l’insecte pour le piéger).

 A Biskra, l’ITEDAS (Institut technique de développement de l’agronomie saharienne), qui a pris la chose très au sérieux, a mené, en concertation avec la station régionale de l’INPV (Institut protection des végétaux), les CAW (Chambres d’agriculture de wilaya) et les DSA (Direction des services agricoles), dans une première phase, une campagne de sensibilisation auprès des fellahs de la région sur les mesures à prendre durant la phase de fin de cycle et la préparation de la prochaine campagne.

 Les premières mesures préconisées consistaient en l’incinération des restes de plans contaminés et la mise en place de pièges : des filets «insect-prof» des pièges avec de l’eau (des récipients contenant de l’eau au-dessus desquels sont fixées des capsules de phéromones). Les papillons mâles ainsi attirés se noient.

 Le mois dernier, M. Saouli Noureddine, directeur de l’ITEDAS, accompagné des spécialistes de l’institut, a mené campagne dans la wilaya de Biskra dans les communes de M’ziraa, Tolga, Leghrous, Doucen, et coopéré avec les services de la wilaya limitrophe d’El-Oued, où Merara et Débila ont été prises comme contrées pilotes pour une sensibilisation des fellahs sur la nature du ravageur, les dégâts qu’il occasionne et les mesures de lutte préventive.

 Continuant sur sa lancée dans la lutte contre ce fléau, la direction de l’ITEDAS vient de mettre en circulation des affiches d’information et des dépliants mettant en exergue les mesures préventives contre le «Tuta Absoluta», suivis de flashes lus à la radio de Biskra.

 Pour le mois de septembre, M. Saouli préconise la mise en branle de brigades itinéraires, pour encadrer au mieux les producteurs, parer aux ravages de ce parasite et assurer ainsi une campagne maraîchère de qualité.

 Pour rappel, le tuta absoluta a été déjà signalé dans plusieurs wilayas du pays, à l’instar de Constantine, Jijel, Skikda, Annaba et même à El-Tarf, Biskra, M’sila, Mila, Guelma, Tipaza et Oran, causant d’importants dégâts. A Constantine, la mouche a été détectée au début du mois dans 28 serres de tomates. A Tipaza, la mineuse de tomate aurait ravagé des centaines d’hectares. Enfin, il est soutenu que cette maladie n’est pas étrangère à l’envolée du prix de la tomate.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com

Category : TOMATE - 1 | Write a comment | Print

Comments

RoyBraiser, le 21-05-2010 à 16:53:32 :

Tuta absoluta

Vous devriez allez voir par ici

www.bioticide.com

Cela à l'air de marché, mais j'arrive pas à avoir le distributeur.....

MNIOUA Md Agadir Maroc, le 10-07-2009 à 17:19:49 :

Tuta Absoluta

C;est un danger plus deficil à affronter et surtout pour les petits agriculteurs un simple excemple cette mineuse mouche a boufé 18Ha de la tomate en 10 jours parsqu;on ignore les dégats et de quoi s;agit il enfin c;est la fameuse tuta Absoluta il n;ya auqune solution :meme les produits phyto ne font rien alors il faut faire vite pour chercher d;autres solutions si non ça sera une fente au minimum de 80 pc des agriculteurs  et merci         

| Contact author |