LA LAITUE AU MAROC » maladies des plantes , agriculture et écologie

 LA LAITUE AU MAROC

25/4/2009

LA LAITUE AU MAROC

Plante et importance de la culture au Maroc

La laitue (Lactuca sativa) est une plante annuelle, herbacée en rosette, originaire de l'Asie de l'Ouest et appartenant à la famille botanique des composacées. La partie consommée est la feuille ou la pomme constituée par les feuilles et la tige réduite. Le légume est riche en vitamine A. Au Maroc, on trouve la laitue partout dans le pays, sur de petites superficies.

Préférences pédo-climatiques

La plante est de saison froide. La température optimale est de 20-23°C le jour et 7°C la nuit (la croissance commence à 4°C et se poursuit à 24°C). A 15°C, la germination des semences est rapide (2-3 j). La semence présente 4 types de dormances: (1) une dormance de post-récolte (il faut un certain temps entre la récolte et la germination; ce temps dépend des variétés), (2) une 2ème dormance induite par les hautes températures (supérieures à 18°C; il faut exposer les graines aux températures basses), (3) une autre dormance induite par les rayons infrarouges (il faut exposer les graines à la lumière visible pendant quelques jours avant le semis) et (4) une 4ème dormance induite par les jours longs (il y a risque de montée à graines en jours longs de l'été et à haute température). La culture doit avoir lieu en période fraîche (automne, hiver et printemps; la culture est possible en été dans les régions côtières). Les exigences en sol sont faibles; on rencontre les salades sur tous les types de sols. Le pH optimal du sol est de 6-6,8. La culture tolère l'excès de Bore et la carence magésienne. Elle est sensible à la salinité. Elle répond bien à un apport en Cu, Mo et Mn.

Variétés, travail de sol et semis

Les principales variétés utilisées au Maroc appartiennent à trois principaux types de laitue: le type à couper ou salade feuillée, à feuilles vertes (variétés Secalina, Royal Green) ou à feuilles rouges (Prizehead, Vulcan, Western red); le type pommé (variété Capitata, Iceberg, Reine de Mai, Merveille des 4 saisons) et le type romain (variété Romana Lam, Paris island Cos, Pic BosCapri, Balon, Blonde maraîchère). La propagation est sexuée. Le nombre de graines par gramme de semence est de 450-900. Pour la culture d'hiver, le semis se fait en Novembre-Février sur couches tièdes. Pour la culture d'été, le semis est effectué de Mai à Septembre dans les régions côtières fraîches, en pépinière. Pour la culture d'automne, le semis a lieu entre Octobre et Avril sur côtière en terreau. Pour la culture de printemps, le semis se fait entre Mars et Août en pépinière. La pépinière doit être bien ensoleillée afin d'exposer les graines à la lumière, au moins au moment du semis. Il faut prévoir près de 400.000 graines par ha. Les graines sont vendues sous deux formes: libres ou pastillées. Les pastilles offrent une grande facilité de semis direct de précision. En cas de pépinière, la plantation ne doit pas être profonde. Le collet doit rester au-dessus du sol. Les plantules restent en pépinière une vingtaine de jours. La durée qui sépare la plantation en place définitive et la récolte est de près d'un mois et demi. L'arrangement des plantes sur le terrain est le suivant: 0,5 m entre cuvettes d'1 m et de 5 rangs x 15-20 cm entre plantes dans le rang selon le type de laitue (15 cm pour les salades à feuilles; 20-25 cm pour les salades pommées et 30 cm pour le type romain). La densité de peuplement végétal est de 150.000 à 200.000 pieds/ha selon les variétés.

Irrigation

Le besoin en eau de la culture est de 350-400 mm par cycle cultural. La plupart des producteurs utilisent l'aspersion pour le démarrage de la culture (germination-levée) et le gravitaire par la suite. Plus de 80% des apports d'eau sont fournis durant le dernier mois de culture. Quelques jours avant la récolte, il faut réduire les apports d'eau afin d'améliorer la qualité des pommes et d'éviter d'avoir des pommes molles.

Fertilisation

La fumure de fond peut être constituée de 5-10 T/ha de fumier + 20 kg N + 50 kg P2O5 + 100 kg K2O/ha. En couverture, on peut apporter 30 kg N/ha + 30 kg P2O5/ha au stade 20-25 JAL.

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte

La lutte contre les mauvaises herbes est primordiale (on utilise des herbicides avant le semis ou après la levée; il faut se renseigner auprès des maisons de produits phytosanitaires spécialisées sur les herbicides spécifiques à utiliser). Les insectes les plus redoutables pour la culture de laitue sont les vers, les pucerons, la mineuse et la mouche blanche. Les maladies les plus redoutables sont la pourriture basale (Rhizoctonia solani) et la fonte des plantules (Sclerotinia minor). Les virus (LBVa ou Big Vein Virus, LMV ou mosaïc virus, BWY ou beet Western Yellows, TuMV ou Turnip mosaïc) sont en général contrôlés par un bon choix de semence saine et par une bonne rotation culturale. La fonte des plantules peut être surmontée par des fongicides efficaces (manèbe et mancozèbe) et par la rotation culturale. Le mildiou (Bremia lactucae) est une maladie dangereuse puisque la variabilité génétique de l'agent pathogène ne permet pas une lutte chimique efficace. La bactériose et la fusariose sont également dangereuses. Il ne faut pas cultiver la laitue sur une parcelle infestée.

Récolte et manipulation du produit

La coupe se fait au fur et à mesure de la vente afin de ne pas exagérer l'offre sur le marché. Le type Iceberg peut être enduit dans du plastique fin et emballé dans des cartons à 2 couches (2x3x4, soit 24 pommes par carton). Ces cartons peuvent être refroidis par de l'eau glacée ou dans un refroidisseur à vide (Vacuum cooler) avant d'être expédiés à grandes distances. Le triage se fait sur le champ, sans avoir besoin d'une station de conditionnement: les ouvriers nettoient les pomme de laitue et jettent par terre les feuilles externes malades ou blessées.

Conditions d'une bonne conservation ou de transport

Le produit est périssable. Il faut le pré-refroidir dans un Vacuum cooler avant de le transporter par camion frigorifique ou le stocker dans un local aéré à 1-2 °C et 95 % HR. Dans ces conditions, la durée de conservation peut être de l'ordre de 2-3 semaines. Il faut éviter l'éthylène dans la chambre froide de conservation, sinon des taches apparaissent sur le feuillage, avec généralisation progressive de brunissement.

 

 Prof. Hassan Elattir, Prof. Ahmed Skiredj

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

Category : LAITUE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |