La culture du blé en régie biologique à la Ferme Les Huiles Naturelles d’Amérique » maladies des plantes , agriculture et écologie

 La culture du blé en régie biologique à la Ferme Les Huiles Naturelles d’Amérique

24/4/2009

La culture du blé en régie biologique à la Ferme Les Huiles Naturelles d’Amérique

        Le blé étant un ingrédient indispensable de notre régime alimentaire, il semble normal que nous lui fassions une place importante dans notre rotation de culture.

De plus, cette plante a des propriétés non négligeables  en régie biologique.

Le blé est compétitif vis a vis des mauvaises herbes, l’effet allopathique de ses racines ralenti les adventices  nuisibles et son feuillage recouvre assez rapidement le sol.

Les racines sont très développées et elles favorisent la structure de nos sols.

Le semis du blé se fait avant toutes les autres cultures, la récolte se fait tôt pour le blé d’hiver et après l’orge pour le blé de printemps.Il nous permet une diversification des revenus, son coût de production est raisonnable et jusqu’à aujourd’hui il n’y a pas de blé transgénique pour nous compliquer la vie.

En 2002, nous cultiverons environ 575 ha dont 50% certifié biologique, et le reste en transition première et deuxième années ainsi qu’une terre louée en régie conventionnelle.

Notre objectif de rotation se compose comme suit:

      Mais sur billons

      Soya sur billons

      Orge travail minimum+ billonnage post récolte+engrais verts

      Soya sur billons avec fumier en post récolte

 Blé travail minimum + billonnage et fumier en post récolte+engrais vert  

     La régie du blé de printemps se compose comme suit :                                         

Automne:

           -   Application si disponible de 2.5 tonnes par hectares de fumier de dindes après la récolte du soya . L’apport d’un peu d’azote du fumier augmente la protéine

           -   Un passage de cultivateur pour détruire les vivaces si les conditions de sol le permettent; ce déchaumage de surface (4" environ) stimule la germination de quelques mauvaises herbes à l’automne. Il affaiblit les vivaces qui font leurs réserves avant l’hiver.

Printemps:

          -   Un passage de cultivateur muni de rodweeders. Le rodweeder permet un lit de semence uniforme et une aération des racines de mauvaises herbes

          -  Semis à 1.5 pouces de profond et 6 pouces d’entre-rang pour une bonne colonisation de l’espace et une meilleure compétition contre les mauvaises herbes.

              Nous augmentons le taux de semis d’environ 10% par rapport aux recommandations.               

- Un passage de peigne (facultatif) en prélevée lorsqu il reste environ 1cm pour que le blé sorte. Il faut que le blé soit enraciné .Le semis de trèfle peut se faire à ce stade.

  Été:

On récolte dès que le blé teste approximativement de 18% d’humidité (jusque 22% dans certaines régions de l’ouest américain)

Broyage de la paille ou vente sur le champ pour faciliter le travail subséquent.

Séchage (quand nécessaire)

Les avantages du séchage sont multiples.

Augmentation du poids spécifique (25mm de pluie peuvent baisser le p.s de 1 point)

Réduction des problèmes de verse

 Réduction du potentiel de vomitoxines (le séchage inhibe le développement futur de  toxines)

Évite la germination sur l’épi

 Augmente vos jours de battage

 Permet de gagner du temps sur la maturité des mauvaises herbes

 Permet un déchaumage plus tôt donc plus de temps pour détruire les vivaces.

 Permet de mettre du fumier et des engrais verts plus rapidement.

             - déchaumage dès que possible avec un cultivateur, pattes d’oies et rodweeder si les résidus le permettent.

             - chisel avec pattes d’oies de 15" si il y a de la prêle dans le champ

             - 10m3/ha de fumier de dinde pour le mais subséquent.

             -  formation des billons avec engrais vert d’avoine à la volée avant le billonnage.

             -  laisser reposer jusqu’au printemps suivant.

Données de quelques essais en 2001:

                Variété: AC Brio  date de semis: 26 avril 01

-      blé en semis direct sans fumier rendement : 3.2t/ha

-      blé sur 1 passage de cultivateur au printemps sans fumier:

semis

rendement

protéine

poids spécifique

185 kg/ha

3.6    t/ha

11%

80

166 kg/ha

3.7    t/ha   

 

 

151 kg/ha

3.55  t/ha

 

 

             - blé sur un passage de cultivateur à l’automne et printemps

                        avec fumier a l’automne:

semis

rendement

protéine

poids spécifique

165 kg/ha

5.25 t/ha  

13.5%

84.5

  Les faits relatés précédemment ne sont que  l’expérience de trois années d’essais de céréales en régie sans intrants ni herbicides.

 Il est aussi a noter qu’aucun labour n’est mentionné car la conservation des sols ainsi que la conservation de la matière organique en surface (pattes d’oies sur le cultivateur et le chisel) font partie intégrante  de notre philosophie de culture.

 Ces expériences se sont déroulées dans la région de Vaudreuil Soulanges sur la ferme Les Huiles Naturelles d’Amérique.

 Des essais sur blé d’hiver sont aussi en développement car la régie de cette culture laisse place a beaucoup d’innovations; les résultats peuvent être très prometteurs.

 Je tiens à remercier mes frères Loic et Côme pour leur travail assidu dans le développement de nouvelles techniques ainsi que Pierre Lachance et Johanne D’Aragon pour le suivi des parcelles. 

 Thomas Dewavrin

  

  

 

Category : BLE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |