L’engrais vert » maladies des plantes , agriculture et écologie

 L’engrais vert

28/3/2009

L’engrais vert
( FREDOBIO / 11 Janvier 2005)

Principe:
Ils servent, avant tout, à l'activation puissante de la vie microbienne
du sol, d'abord par les racines qui restent et qui s'humifient puis par
l'incorporation des parties aériennes préhumifiées, ce qui nous amène à :

-La constatation d'une plus grande présence de vers de terre et de leuractivité.
-L'apport d'une masse importante de matière verte aboutissant à un
enrichissement du sol en azote atmosphérique et d'autres éléments par l'intensitéde la chaîne de vie.
-L'enrichissement du sol, également en azote apporté par les légumineuses parleurs nodosités.
La remontée des éléments minéraux des couches profondes du sol.
-Le travail par l'abondance des racines aboutissant à la meilleure structure dela terre qui est la structure grumeleuse.
-La protection du sol par le rôle du couvert de la culture dérobée
(c'est-à-dire qui occupe le sol entre deux cultures principales) contre
l'insolation ou le gel.

l'engrais vert absorbe des nitrates (composés nutritifs azotés) qui,
autrement, seraient lessivés par les pluies et perdus. Au lieu d'aller
polluer les eaux souterraines, ces nitrates peuvent être utilisés par
les cultures.

La moutarde, un engrais vert idéal:

Elle est facile à semer et germe rapidement. Les jeunes pousses de

moutarde de l'automne peuvent être cueuillies et préparer en sallade.
Elles sont plus douces que le cresson tout en étant épicées.
Au printemps, la moutarde disparaît presque d'elle même dès qu'on ratisse.
Dessous, la terre est meuble et friable: sans travail supplémentaire,
elle est quasiment prête pour les semis, et d'une excellente qualité.
la moutarde appartient aussi à la famille des crucifères, ne pas la mettreaprès d'autre des choux.

Le seigle :
produit de l'humus et étouffe les mauvaises herbes. Tous sols. Dose de semis :100-200 g/10 m². Faculté germinative : 2 ans.
Semis : août, septembre.
Enfouissement : février, mars, avril (sans broyage).

La phacélie :
pousse très vite, produit de l'humus, étouffe les mauvaises herbes.
Donne de jolies fleurs mauves visitées par les abeilles et autres
insectes amateurs de pollen et de nectar. Dose de semis : 10-15 g/m².
Emploi facile car elle est détruite au moins partiellement par le gel(-5°C)
Semis : mai à juillet
Enfouissement : de août à février.

Le trèfle incarnat :
produit de l'humus et fixe l'azote de l'air. Tous sols, mais préfère les solslégers plutôt acides. Dose de semis : 25 g/10m².
Semis : 1ère quinzaine d'août.
Enfouissement : mars, avril.

L'épinard :
sol frais, non calcaire. Dose de semis : 50 g/10 m².
Semis : de mars à août.
Enfouissement : de juin à février.

Bien d'autres espèces peuvent servir d'engrais verts, mais l'amateur a parfoisde la difficulté à en trouver la semence : féverole, vesces,
lupin, trèfles divers, mélilot, pois, avoine, sarrasin, colza, radis chinois,etc.

Source :http://www.fredobio-asso.org

 

Category : ENGRAIS / FERTILISANTS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |