L’orge commune » maladies des plantes , agriculture et écologie

 L’orge commune

17/3/2009

orge

L’orge commune

L’orge commune (Hordeum vulgare) est une céréale à paille, plante herbacée annuelle de la famille des poacées. Elle est la plus ancienne céréale cultivée. Bien adaptée au climat méditerranéen du fait de sa rusticité, elle constituait ainsi la principale céréale cultivée dans l'Antiquité grecque, et consommée sous forme de galette ou de bouillie (maza).

L'orge est caractérisée par ses épis aux longues barbes. L'orge est également l'une des plantes qualifiées d' "herbe à chat" par le langage populaire, en raison de l'attirance qu'ont les chats pour ses jeunes pousses (en France, ce sont le plus souvent des grains d'orge germés ou non qui sont vendus sous le nom d'herbe à chat).

Variétés

Parmi les variétés cultivées, on distingue :

  • les orges d’hiver, résistantes au froid environ jusqu'à - 15°C, peuvent avoir des épis plats à deux rangs de graines ou des épis cylindriques à six rangs de graines. Les variétés d'orge d'hiver à six rangs portent le nom d’escourgeon. Elles se sèment fin septembre - début octobre, ayant besoin d’être bien installées avant l’hiver ;
  • les orges de printemps, sensibles au gel, au cycle végétatif plus court, se sèment en février - mars.

Les grains arrondis et marqués d'un trait dans la longueur sont présentés « mondés » (complets) ou « perlés » (polis et raffinés).

Production

En 2004, la production mondiale d’orge s'est élevée à 155 millions de tonnes pour une surface emblavée de 57 millions d’hectares, soit un rendement moyen de 27,2 quintaux/ha (source FAO). Seize pays (voir tableau ci(dessous) réalisent 80 % de cette production.

Principaux pays producteurs

2004

Surface cultivée
(Mha)

Rendement
(quintaux/ha)

Production
(Mt)

Russie

9,30

19,36

18,00

Canada

4,16

31,33

13,04

Allemagne

2,24

58,00

12,97

Ukraine

4,49

24,70

11,08

France

1,63

67,65

11,00

Espagne

3,18

33,31

10,58

Turquie

3,50

25,71

9,00

Australie

3,76

20,72

7,79

États-Unis

1,63

37,38

6,10

Royaume-Uni

1,01

58,251

5,86

Danemark

0,71

52,72

3,73

Pologne

1,09

31,90

3,48

Chine

0,85

37,65

3,20

Maroc

2,31

11,95

2,76

Iran

1,60

16,88

2,70

République tchèque

0,47

48,74

2,29

 Utilisation

L’orge, céréale secondaire, est une importante ressource énergétique en alimentation animale (orge de mouture) mais pauvre en protéines et demande à être complétée.

En alimentation humaine, son principal débouché est la brasserie. L’orge germée et grillée donne le malt, dont le produit de fermentation est la bière. Les malteurs sont exigeants en termes de calibrage et de teneur en protéines, qui doit rester faible. Ce sont les variétés de printemps qui ont leur préférence.

L'orge perlée peut être utilisée en salades composées, avec des légumes, ou ajoutée dans les potages.

Dans l'Antiquité, l'orge était l'aliment de base des Grecs qui la consommaient sous la forme d'une galette appelée maza. Celle-ci se confectionnait chez soi et se mangeait en tous lieux. Thucydide (III, 49) évoque ainsi les marins d'Athènes à Mytilène qui s'en nourrissent « sans quitter le banc des rameurs ».

Herbe à chat : la plupart des mélanges vendus en distribution sont un mélange de graine d'orge et de sorgho.

La jaunisse nanisante de l'orge

La jaunisse nanisante de l'orge (JNO) est une maladie dûe à un virus transmis par les pucerons d'automne (Rhopalosiphum padi). C’est au cours du prélèvement de la sève sur une plante contaminée par des virus que les pucerons acquièrent eux même les virus, ensuite ils contamineront d'autres plants d'orge lors de leur prise de nourriture. Le premier symptôme de la jaunisse est le rabougrissement du plant accompagné de la coloration jaune, rouge ou violacée de la pointe des feuilles. Les plants infectés par ce virus se trouvent par plaques de 1-2 m de diamètre, mais peuvent aussi être distribuées uniformément à la grandeur du champ si les pucerons y pullulent partout. Les pertes de rendement sont très étroitement liées au stade de la culture où se produit l'infection. En général, les pertes sont plus importantes lorsque l'infection se propage aux jeunes plantules à l'automne (> 30 %) plutôt qu'au printemps. Malheureusement lorsque les symptômes de jaunissement ou de rougissement apparaissent, il est trop tard pour agir. Le virus de la JNO se multiplie dans le phloème. La présence du virus dans la plante empêche la migration correcte des substances élaborées, ce qui explique un système racinaire moins développé, des grains petits, ridés et de mauvaise qualité. De plus, les grains d’un champ virosé ne transmettent pas la jaunisse, car il n’y a pas passage du virus dans les grains.

 

Source : http://fr.wikipedia.org

Category : ORGE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |