Agriculture au Maroc : Maroc vert et croissance en 2009 » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Agriculture au Maroc : Maroc vert et croissance en 2009

1/3/2009

Le Plan «Maroc vert» prévoit de convertir plus de 64.500 ha (24-02-2009)

Le Maroc compte sur l'agriculture pour élever le taux de croissance en 2009 (10-02-2009)


Les projets du Plan agricole «Maroc vert» à l'échelle de la province de Taza, étalés sur la période 2009-2013, permettront de convertir 64.700 ha de cultures céréalières à faible rendement en cultures alternatives, notamment fruitières (oliviers, amandiers, figuiers, etc.).

Ces projets permettront, également, d'augmenter à 197% la valeur ajoutée agricole globale de la province en 2013 et à 270% à l'horizon 2020, a révélé lundi un rapport provincial relatif au Plan.

Ils contribueront aussi à augmenter à 168%les opportunités d'emploi en 2013 et à 220% à l'horizon 2020.

Selon le document, un investissement de 1,224 milliard de dirhams sera consacré à la réalisation du projet du Plan «Maroc vert» de la province, dont 50% de contribution de l'Etat.

Cette déclinaison provinciale, qui s'inscrit dans le cadre du Plan régional Taza-Al Hoceima-Taounate (5 milliards de dirhams), prévoit 53 projets relatifs aux différentes filières de production végétale et animale et aux actions transversales concernant, entre autres, la formation professionnelle, l'encadrement, la lutte contre l'analphabétisme et l'intégration de la femme rurale dans l'économie locale et régionale.

Sur les 22 projets retenus au tire du «Pilier I» relatif aux exploitations modernes et performantes (56% du quota régional), 14 concernent la production végétale (cultures céréalières et fruitières), 3 la production animale (lait, viandes, miel) et 5 à caractère transversal.

Le coût global des investissements de ce premier pilier s'élève à 380 millions de dirhams.

Sur les 31 projets retenus au titre du «Pilier II» relatif aux petits agriculteurs, (60% du quota régional), 17 portent sur la production végétale, 3 sur la production animale et 11 actions transversales.

Le coût de l'investissement de ce second pilier est de 844 millions de dirhams.

Ces projets ont pour but d'augmenter le niveau de production et de la valeur ajoutée dans toutes les filières, de créer de nouveaux emplois directs durant la réalisation ou l'exploitation et de valoriser les produits agricoles par la transformation, l'industrialisation et la commercialisation.

Le Plan vert a aussi pour objectif d'insuffler une nouvelle dynamique à l'organisation, à la formation professionnelle et au regroupement des petits producteurs au sein de coopératives.

Le Plan provincial «Maroc vert», basé sur l'identification des objectifs des filières de production, tient compte des potentialités et des spécificités géo-agricoles de la province de Taza.

Secteur : Agriculture

Source : Le matin
http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=108416

 

 

Le Maroc compte sur l'agriculture pour élever le taux de croissance en 2009 (10-02-2009)


RABAT (AFP) — Les résultats escomptés de l'agriculture marocaine en 2009 devraient contribuer à assurer un taux de croissance de l'économie de 6,7% contre 5,8% en 2008, selon des prévisions du Haut commissariat au plan (HCP, public) diffusées vendredi à Rabat.

"Les performances de la campagne agricole s'annoncent prometteuses", avec un taux de remplissage des barrages de 66% contre 46,3% il y a un an, et une pluviométrie qui en janvier dernier, a dépassé de 104% celle d'une année normale, a ajouté le HCP.

Une bonne récolte de céréales d'environ 70 millions de quintaux, jointe aux autres cultures et à l'élevage, "engendrerait un accroissement considérable de la valeur ajoutée agricole en 2009".

Le secteur primaire (agriculture et pêche) devrait contribuer de 3,2 points à la croissance économique en 2009 contre 1,3% en 2008.

La baisse du prix du pétrole importé et des autres matières premières devraient alléger les tensions inflationnistes en 2009.

Le HCP prévoit également "un ralentissement de la croissance des activités non agricoles qui passerait de 5% en 2008 à 3,9% en 2009, suite à la récession de l'économie mondiale".

La demande mondiale adressée au Maroc devrait elle aussi enregistrer une baisse de 1,2% en 2009 contre une hausse de 2% en 2008.

Secteur : Agriculture

Source : AFP
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jN_n46LhxVK8b0DmOKxLdBF7

 

Category : MAROC | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |