Olivier : Exigences, mise en place et plantation » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Olivier : Exigences, mise en place et plantation

24/2/2009

Olivier : Exigences, mise en place et plantation

Exigences pédoclimatiques

1-climat

-Température : L’olivier peut résister à des températures de l’ordre de (- 8°C )et il n’est pas sensible aux températures élevées (+ 40 °C) lorsque son alimentation en eau est assurée d’une manière régulière et suffisante

-Pluviométrie : A moins de 350 mm de pluie la culture sans irrigation ne peut être économiquement rentable.En intensif l’irrigation est obligatoire et permanente

-Humidité atmosphérique : Elle peut être utile dans la mesure ou elle n’est pas excessive (+60 %) ni constante car elle favorise le développement des maladies et des parasites

-Altitude : Les limites a ne pas dépasser sont de 700 à 800 m pour les versant exposés au nord et de 900 à 1000 m pour les versants exposés au sud

2-Sol

L’olivier peut pousser et donner de bons rendements sur des terrains variés. Des vergers d’olivier peuvent être productifs dans des sols squelettiques, et pressentant une dalle, ainsi que dans des sols présentant des teneur élevé en sel et en bore.Il met en valeur des terrains marginaux .Les sols calcaires jusqu’à PH de8,5 peuvent lui convenir, par contre les sols acides à PH 5,5 sont déconseillés

3 -L’eau

Comme l’eau est un facteur important, pour l’olivier les teneurs limites en sels sont :

- De 2g/l pour une pluviométrie supérieure à 500 mm

- De 1g/l pour une pluviométrie inférieure à 500 mm

La qualité de l’eau est évaluée par sa conductivité électrique, son PH, et sa teneur en sodium adsorbé.

Préparation de la parcelle

1-Installation des brises vent

Les brises vent doivent précéder d’au moins une année l’installation des vergers.Dans des régions très venteuses le brise vent doit être en deux rangées alternés

2-Travaux du sol

-Défoncement

opération réservée pour les sols profonds, homogènes sans charge caillouteuse dans les horizons inférieurs. Cette opération provoque le remuement de la masse de terre sur une profondeur pouvant atteindre 0.80 à 1 m de profondeur

- Soussoulage

Opération réservée pour des sols peu profonds, hétérogènes avec une caillouteuse importante ou présence d’un horizon compact en profondeur. Cette opération provoque l’éclatement de la masse de terre sur une profondeur 0.80 à 1 m de profondeur
 Défoncement au trou peut etre réalisé dans des cas de dalles calcaires d’épaisseurs importantes

3-Amendement et fertilisation

L’olivier jeune ne nécessite pas de fumure complémentaire à la fumure de fond durant les deux ou les trois premières années, par la suite à partir de la 3ème ou la 4èmeannée, on peut commencer une fumure destinée à compenser la consommation annuelle de l’olivier. Une fumure comporte toujours :

- Une partie organique : débris de tissus vivants, fumier de différentes origines, tourbes…

- Une partie minérale, essentiellement l’azote (N) Le Phosphore (P) et la Potasse (K) , et dans une moindre mesure les oligo-éléments en très faible quantité, souvent sous forme de traces seulement. Un apport de fumier est recommandé chez les jeunes plants a raison de 20 à 40 kg de fumier/arbre/an. Pour les oliviers en production il faut appliquer 40 à 60 kg de fumier/arbre/an et800 à 1000 gr d’azote/arbre soit 4 à 5 kg de sulfate d’ammoniaque Les apports en azote doivent être revus à la hausse pour l’oléiculture intensive, soit 20 g d’azote/arbre en plus.Les apports en phosphore et en potassium doivent être de 800 à 1000 gr de phosphore P2O5 soit 1.5 à 2 kg de super triple à 45% et entre 1000 et 1500 gr de potassium K2O, soit 2 à 3 kg de sulfate de potasse à48% Le P et K doivent être appliqués en automne, alors que l’azote doit être fractionné en trois, ½ après la reprise des plants, ¼ avant les fortes chaleurs (mai-juin) et ¼ en automne. Pour mieux gérer la fertilisation il est conseiller de procéder aux analyses du sol.

Matériel végétal

1-Choix de la variété

Le choix de la variété est capital, il est nécessaire de respecter - L’adaptation de la variété aux conditions pédoclimatiques - Le type de production (huile ou olive de table) - La vigueur, le développement et le port de l’arbre L’approvisionnement en plants ne doit se faire qu’auprès de pépiniéristes agrées

2-Conditionnement

L’olivier est une espèce à feuilles persistantes et doit être conditionné et commercialisé en motte ou en conteneur. Les plants doivent être identifiés individuellement par une étiquette du producteur et une étiquette de contrôle, chaque étiquette de producteur doit contenir les indications sur : l’espèce – la variété –porte greffe – nom du producteur et la campagne de production. Le stockage des plants doit se faire sous ombriere ou dans un hangar protégé du soleil et du vent, ce dernier ne doit pas être prolongé, les plants doivent être utilisés dans les brefs délais.

Plantation

Avant plantation proprement dite, il est nécessaire de procéder par un traçage et piquetage qui est une opération qui consiste à quadriller le future verger selon la densité étudiée, ensuite suivra l’ouverture de potets qui peut être fait de façon manuelle ou a l’aide de tarriere qui doit avoir un volume de 1 m3 (1mx1mx1m). L’olivier peut être planté pendant toute l’année s’il est produit et livré en sachet.Cependant, il est déconseillé de le planter au cours des périodes trop chaudes ou gélives. La période de plantation conseillée se situe entre le mois de septembre et mars, la meilleure époque doit correspondre avec le repos végétatif.

irrigation

Les doses et fréquences des irrigations varient en fonction de la nature des sols et du climat, elles se calculent en fonction de l’evapo-transpiration. Les irrigations débutent en février et se prolonge jusqu’à la fin novembre. Elles sont apportées de préférence en fin d’après midi ou tôt le matin. Durant la période d’élaboration d’huile (phase de lipogenèse), il est conseillé de réduire les apports d’eau. Tout projet d’irrigation doit être accompagné par le drainage sauf dans le cas de sols très filtrants et ne pressentant pas de substratum proche du sol. Il est donc impératif de prévoir un réseau de drainage afin d’assurer l’évacuation des eaux apportées en excès pour lessiver les sols et éviter les problème d’hydromorphie en cas de présence de nappe.


Variétés Algeriennes de l’olivier

variété

Diffusion

Utilisation

Rdt huile en %

Abani

restreinte

huile

16 à 20

Aberkane

restreinte

double aptitude

16 à 20

Aaleh

restreinte

huile

18 à 22

Aghchren d’el Ousseur

restreinte

double aptitude

16 à 20

Aghchren de Titest

restreinte

double aptitude

14 à 18

Aghenfas

restreinte

double aptitude

16 à 20

Agrarez

restreinte

double aptitude

16 à 20

Aguenaou

restreinte

double aptitude

16 à 20

Aharoun

restreinte

double aptitude

18 à 22

Aimel

restreinte

huile

18 à 22

Akerma

restreinte

double aptitude

18 à 22

Azeradj

10 % de la surface oléicole

double aptitude

24 à 28

Blanquette de Guelma

Nord-Est Constantinois

huile

18 à 22

Bouchouk Guergour

restreinte

double aptitude

22 à 26

Boucouk Lafayette

restreinte

double aptitude

22 à 26

Bouchouk Soummam

Vallée Oued Soummam

double aptitude

22 à 26

Boughenfous

restreinte

huile

22 à 26

Bouichret

Association avec aharoun et chemlal

huile

20 à 24

Boukaila

restreinte

huile

16 à 20

Bouricha

restreinte

huile

18 à 22

Chemlal

40 % du verger oléicole Algerien

huile

18 à 22

Ferkani

Région des Aures

huile

28 à 32

Grosse du Hamma

restreinte

double aptitude

16 à 20

Hamra

Nord Constantinois

huile

18 à 22

Limli

8 % du verger oléicole Algerien

huile

20 à 24

Longue de Miliana

Khemis Miliana–Cherchell-Littoral Tenes

double aptitude

16 à 20

Mekki

restreinte

huile

12 à 16

Neb Djemel

restreinte

huile

16 à 20

Ronde de Miliana

restreinte

double aptitude

16 à 20

Rougette de Mitidja

restreinte

huile

18 à 20

Sigoise

25 % du verger oléicole Algerien

double aptitude

18 à 22

Souidi

Locale (Khenchla)

huile

 

Tabelout

restreinte

huile

20 à 24

Tefah

restreinte

double aptitude

18 à 22

Takesrit

Basse vallée de la Soummam

huile

16 à 20

Zeletni

restreinte

huile

14 à 18

source :

ITAFV2006 catalogue des variétés Algeriennes de l’olivier

Sources :

MaxLAMBERT L’olivier et la préparation des olives Éditions Campanile 1998

Ministèrede l’agriculture et du développement rural Cahier des prescriptions techniquespour l’installation et conduite d’une oliveraie en intensif

SIBennasseur Alaoui Référentiel pour la conduite technique de l’olivier

 

Category : OLIVIER - 1 | Write a comment | Print

Comments

internaute, le 03-03-2009 à 02:53:28 :

indiquez les sources

Indiquez la source d'ou vous avez piqué cet article, faut etre honnete et correcte !

| Contact author |