Taille - Maladies et ravageurs de l’olivier » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Taille - Maladies et ravageurs de l’olivier

20/2/2009


olivier

Taille - Maladies et ravageurs de l’olivier

La taille est une opération importante, voire essentielle dans la culture de l’olivier. La taille a pour but de former, de favoriser la fructification ou de permettre la reprise d’un olivier laissé à l’abandon. Pendant les deux premières années qui suivent la plantation l’olivier ne devra pas être taillé, ou très peu, selon la variété (légère taille de formation). Passé cette période on doit opter pour une taille annuelle ou une taille biennale

Taille de formation

La première taille de formation doit être effectuée lorsque l’olivier atteint 1,50 m de haut environ afin de lui donner une forme équilibrée qui facilitera son exploitation. Chaque année il ya lieu de sélectionner les futures charpentières et de les prévoir à des niveaux différents tout en gardant des hauteurs raisonnables, car il faut penser aux traitements annuels et à la récolte.Le but de la taille de formation est de former un monotronc , en éliminant les branches pour renforcer la ligne centrale.Pour cela il faut couper les branches basses de façon à obtenir un tronc de 1 m de haut environ.Il faut tailler de façon que le feuillage soit en proportion régulière sur tout le houppier, afin que celui-ci soit bien aéré et reçoive le plus de lumière possible. L’olivier n’émet pas de nouvelles feuilles tous les ans, il ne faut pas donc le priver de plus de 30 % de son feuillage.

Taille de fructification

Le but de cette taille est de sélectionner les rameaux à supprimer, ce qui a pour effet d’aérer ceux qui vont assurer la fructification, cette opération améliore l’éclairement et favorise la photosynthèse. En pratique sont à supprimer :

- Le bois mort, sec ou malade

- les rameaux ayant porté des fruits et qui, par conséquent n’en produiront plus.

- Tous les rameaux faisant double emploi : départs parallèles ou se chevauchent - Les gourmands qui ont généralement poussé l’année précédent mais qui ne fructifient pas

La taille doit être conduite de manière dynamique sans s’attarder sur un point particulier mais au contraire, en tournant autour de l’arbre et en enlevant au fur et à mesure les rameaux sélectionnées.

Taille d’élagage

Une taille d’élagage, pratiquée tous les cinq ou dix ans, doit être effectuée afin de limiter la croissance en hauteur de l’arbre.En général, on le laisse pas dépasser 5 m de haut

Taille de régénération

C’est une taille sévère qui doit être appliquée lorsque l’arbre est malade ou trop vieux.Elle s’opère sur les branches charpentières ou directement sur le tronc.On peut rajeunir un arbre de diverses façons :

- par rajeunissement progressif en coupant une charpentière tous les ans ou tous les deux ans

 - par couronnement en coupant le tronc à hauteur des charpentières les plus basses

 - par recepage en taillant l’olivier au ras du sol puis on sélectionne un des rejets que l’arbre aura émis à partir des racines et on supprime les autres.L’année suivante on coupe la racine qui a produit le rejet afin de rendre le nouvel individu autonome

Taille d’ornement

Elle se rapproche de la taille de formation, elle vise simplement à donner une forme harmonieuse à l’arbre

Maladies et ravageurs de l’olivier

Les parasites végétaux ou champignon

La fumagine ou "noir de l’olivier"

Se présente sous forme d’un champignon colporté par les cochenilles ou la psylle. Les feuilles rameaux et charpente sont successivement atteints et se recouverts d’une poussière noire et empêche l’arbre de respirer. Traitement à titre préventif au mois de Mars avec des produits à base de cuivre ou des sulfates comme la bouillie bordelaise

Le cycloconium ou " oeil de paon"

Est la maladie qui peut occasionner le plus de dégâts car elle s’attaque non seulement aux feuilles mais également aux fruits. Elle apparaît sous forme de taches circulaires brunes ou jaunes. Cette maladie se développe surtout au printemps mais quelque fois aussi en automne On peut lutter préventivement en pulvérisant des produits à base d’oxychlorure ou de sulfate de cuivre ou traitement identique à la fumagine.

La Verticillose (Verticillum dahliae)

Il s’agit d’un parasite qui se rencontre quelque fois dans les oliveraies La verticulose est un champignon microscopique vivant dans le sol et envahissant l’arbre lors d’une montée de sève. Ceci se fait lors de blessures des racines ou à la suite de la taille.Se manifeste par le desséchement de branches ou de rameaux, les feuilles s’enroulent en gouttière vers la face inférieure. La contagion se répand par des outils infectés. Il n’existe pas de traitement de cette maladie non mortelle pour l’olivier.

Le Chancre (où rogne)

Se présente sous forme d’excroissances de bois qui font penser à des verrues. Elles apparaissent souvent après un gel ou un orage de grêle. C’est un bacille qui en à l’origine.Lorsqu’un olivier en est atteint, il est presque impossible de s’en débarrasser. Lors de tailles il faut essayer de supprimer les branches atteintes et toujours bien désinfecter les outils après usage pour ne pas contaminer les arbres sains. Il n’existe pas de traitement de cette maladie non mortelle pour l’olivier.

Les insectes nuisibles

La cochenille noire de l’olivier

C’est un insecte hémiptère de forme ovale globuleux, brun foncé à noir de quelques millimètres de diamètre se fixant sur les feuilles au stade larvaire et sur les rameaux au stade de la femelle adulte. Son excrétion appelée miellat est un excellent support de développement de la fumagine appelée aussi noir de l’olivier. La femelle pondeuse meurt en donnant des larves qui après trois stades de développement vont donner une jeune femelle devenant rapidement une femelle pondeuse.

La teigne de l’olivier

La teigne est un lépidoptère dont la larve est une chenille de 6 mm de longueur et l’adulte est un papillon aux ailes argentées d’environ 15 mm La teigne attaque feuilles, fleurs, et fruits dans un cycle de 3 générations

- Phase phylophage : en hiver la chenille fait des galeries dans la feuille

- Phase anthophage : au printemps le papillon pond ses oeufs sur les boutons floraux auxquels s’attaquent les chenilles et provoque ainsi l’avortement des fleurs et la chute des petits fruits.

- Phase carpophage : en été le papillon pond ses oeufs sur les olives ceux-ci donnant la troisième génération de l’année.

La mouche de l’olivier

Se compte parmi les ravageurs les plus redoutables et les plus dommageable pour l’oliveraie, ses attaques entraînent une chute importante des olives ainsi qu’une détérioration de la qualité de l’huile. La mouche de l’olivier ou le Dacus Olea se développe à l’époque ou la température devient plus clémente et vit exclusivement aux dépend de l’olive. Ce ravageur occasionne des dégâts très importants. Il pond ses oeufs dans l’olive contrairement à la Teigne qui pond sur la fleur ou sur l’olive. Le traitement préventif pour combattre ce parasite se fera au mois de Juillet après la chute des pétales par Pulvérisation d’un mélange attractif et d’insecticide, il faut procéder par un piégeage pour détecter l’apparition de la mouche

Le Neiroun

Le neïroun ou Scolyte de l’olivier (petit coléoptère de 2mm) se développe sur des arbres affaiblis par le gel et la sécheresse.Il provoque le long des branchages et sous l’écorce, des trous et des galeries surmontés de petites boules de sciure.

L’Hylésine

L’Hylésine (Hylesinus oleiperda) est un petit scolyte qui s’attaque, contrairement au neiron, aux arbres vigoureux, les parties atteintes prennent une coloration rouge violacée (à éliminer et à brûler)

L’Otiorrhynque

Ce coléoptère de 7 à 8 mm se nourrit de feuilles, le Traitement préventif se fait au mois de Mai par pulvérisation d’un insecticide La Pyrale du Jasmin C’est est une chenille qui se nourrit des jeunes feuilles et provoque la disparition de l’extrémité des jeunes rameaux. L’attaque sur les arbres adultes ne pose pas de problèmes en revanche, sur de jeunes arbres, les attaques peuvent êtres endomageable car elles peuvent compromettre la pousse de l’arbre et sa future formation.

Le Thrips

Famille des acariens, provoque la déformation des feuilles et des extrémités de brindilles, les feuilles s’atrophient et prennent la forme d’un croissant. Il est difficile de se débarrasser de ce parasite qui se développe surtout par forte chaleur

Le Psylle de l’olivier ou coton

Le psylle a des exsudats sucrés pouvant induire la fumagine. Cet insecte est proche du puceron, attaque la fleur. Ses larves vert clair vivent en colonies sur les jeunes pousses et les hampes florales où elles consomment la sève en sécrétant une matière blanche floconneuse spectaculaire mais sans danger pour l’olivier

Sources :

Max LAMBERT L’olivier et la préparation des olives Editions Campanile 1998

Site : l’olivier de Provence

 

 

Category : OLIVIER - 1 | Write a comment | Print

Comments

madjido, le 27-11-2009 à 06:49:29 :

conduite de l'olivier

slt/ce blog me plait bcp/je suis specialiste diplome de la taille et greffage des arbres fruitiers/mais bcp plus l'olivier/je desire avoir des relations avec toute personne du domaine oleicole en particulier et arboricole d'une maniere generale/merci.

bad, le 25-05-2009 à 11:00:46 :

olivier

Bonjour. Nous sommes le 25 mai et toujours pas de feuilles sur mon olivier de 4 ans, planté en terre, et taillé il y a deux mois environ. J'ai un second olivier, en terre lui aussi, dont les nouvelles feuilles ont poussé. L'olivier en question est bien vivant, j'ai gratté les branches et elles sont vertes. Je suis très inquiet. Merci pour votre réponse 

petrus, le 07-07-2009 à 11:08:39 :

pas de feuille le 7 juillet sur l'olivier

Bonjour

 

le 7 juillet et aucune feuille sur l'olivier. J'ai effectuée nune taille fin avril, les branches sont vertes mais aucune feuilles ?

Savez vous pourquoi

 

Merci

bonne journée

| Contact author |