De l'argent pour la recherche scientifique » maladies des plantes , agriculture et écologie

 De l'argent pour la recherche scientifique

8/2/2009

bejaia

De l'argent pour la recherche scientifique

par R. L.

Les 34 programmes nationaux de recherche (PNR) seront finalement mis en oeuvre à partir de mardi prochain à Béjaïa avec le lancement dans une première étape de 11 projets, a révélé dimanche le DG de la Recherche scientifique et du Développement technologique, Aourag Hafid, de passage à Oran. Une séance de travail est prévue les 24 et 25 janvier prochain dans la capitale de l'Ouest pour la mis en place des nouveaux PNR et sera suivie deux jours après par une rencontre similaire à Annaba, a-t-il affirmé lors d'un forum national sur les équipements de laboratoires de recherche scientifique. La date du 10 février a été retenue pour la finalisation des 34 PNR. Les commissions intersectorielles se réuniront avant la fin février pour avaliser l'ensemble des projets de recherche inscrits et dont le lancement est programmé pour le 15 mars prochain, a-t-il ajouté.

Les 34 PNR ont été initiés par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en application de la loi de février 2008 portant orientation et programme à projection quinquennale sur la recherche scientifique et le développement technologique.

Pas moins de 680 experts algériens travaillant en Algérie ou à l'étranger sont mobilisés pour le suivi de ces projets de recherche qui s'étendent à divers secteurs tels l'agriculture, les forêts, les espaces naturels et ruraux, la pêche et l'aquaculture, les ressources en eau, ainsi que la prévention des catastrophes naturelles, la protection contre les risques majeurs, les technologies spatiales, la jeunesse et les sports et les biotechnologies, a-t-il ajouté. 20 milliards de dinars sont consacrés à la concrétisation de l'ensemble des PNR pour une durée de mise en oeuvre de quatre années.

Il a également signalé que désormais la maintenance et la formation sont désormais «obligatoires» dans les contrats d'équipement de laboratoires de recherche. Ces contrats-types d'équipement font obligation aux fournisseurs de prendre en charge la maintenance curative et préventive et la formation des agents de soutien affectés à cette mission d'entretien. Il a annoncé dans ce contexte que 1.500 postes budgétaires pour le personnel de soutien ont été créés au titre de l'exercice en cours 2009. Cet effectif affecté à la maintenance des équipements sera déployé à travers les 680 laboratoires de recherche scientifique du pays, ce qui représente une moyenne de 2 agents de soutien dans chaque laboratoire. En outre, une enveloppe globale de 8 milliards de DA consacrée à l'acquisition des équipements scientifiques a été notifiée au titre de l'exercice 2008 aux différents laboratoires de recherche et sera allouée avant fin janvier aux instances concernées.

 

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com

Category : RECHERCHE SCIENTIFIQUE EN ALGERIE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |