La tomate ( 1° partie) » maladies des plantes , agriculture et écologie

 La tomate ( 1° partie)

7/2/2009

La tomate ( 1° partie)

La tomate (Solanum lycopersicum L. ou Lycopersicon lycopersicum (L.) Karsten ex Farw., pour la réglementation phytosanitaire internationale[1]) est une plante annuelle de la famille des solanacées, originaire du Nord-ouest de l'Amérique du Sud. Le terme désigne aussi ce fruit charnu, qui est l'un des aliments les plus importants dans l'alimentation humaine et qui se consomme frais ou transformé. C'est l'ingrédient de cuisine le plus consommé dans le monde après la pomme de terre. Elle est cultivée sous presque toutes les latitudes, sur une superficie d'environ 3 millions d'hectares, ce qui représente près du tiers des surfaces mondiales consacrées aux légumes.

Longtemps appelée "pomme d'amour" ou "pomme d'or", son nom de « tomate » n'a été accepté par l'Académie française qu'en 1835. Il a été emprunté au nahuatl (langue de la famille uso-aztèque) tomatl. Le nom lycopersicum signifie littéralement « pêche de loup », et fait référence au caractère toxique attribué initialement à ce fruit.

La tomate a aussi été appelée Lycopersicon esculentum. Cependant, des études récentes en génomique classent la tomate dans le genre Solanum, le même que la pomme de terre. La tomate compte plusieurs milliers de variétés.

Sommaire

Étymologie

Le mot Tomate vient de l'espagnol tomate par confusion avec le mot nahuatl tomatl qui désignait le fruit des tomatillos (Physalis ixocarpa), en revanche le mot nahuatl xictomatl (nahuatl : xictli « nombril » ; tomatl « tomatillo », « tomatillo du nombril » ; espagnol mexicain : jitomate) désigne la tomate (Lycopersicon esculentum).

Botanique

Description

La tomate est une plante herbacée vivace cultivée comme annuelle, à port rampant, aux tiges ramifiées. Il existe trois ports : retombant, semi-retombant et horizontal. De nos jours, il est difficile de déterminer la taille de la tomate puisqu'on utilise exclusivement des hybrides à croissance indéterminée. Il est nécessaire de les palisser car la tige est très peu ligneuse et a une section creuse. Pour palisser, on entoure un lien autour de la tige, lien que l'on accroche à un support ou à une bobine reliée à la charpente de la serre.

Chez la tomate, le système racinaire est très puissant et ramifié sur les trente premiers centimètres. On dit que ce système racinaire est pivotant.

La tige est pubescente, épaisse aux entre-nœuds. On trouve deux sortes de poils sur la tige et les feuilles : des poils simples et des poils glanduleux qui contiennent une huile essentielle, qui donne l'odeur de la tomate et la coloration verte.

Indispensables pour la photosynthèse, les feuilles sont persistantes. Les vieilles feuilles perdent leur pouvoir photosynthétique et deviennent même nuisibles pour la plante, responsables du retard de croissance des fruits. Les professionnels les coupent, ce qui est problématique en main-d'œuvre puisque cette opération doit se renouveler toutes les semaines (feuilles au-dessus des prochains fruits à récolter). les feuilles sont composées, de 5 à 7 folioles et sont alternées sur la tige.

La fleur a tendance à l'hermaphrodisme. Le pistil est entouré d'un cône constitué d'étamines à déhiscence introrse et longitudinale. Les fleurs, à corolle soudée en forme d'étoile à cinq pointes, sont d'un jaune vif. Elles sont réunies en cymes et s'épanouissent de fin mai à septembre. Une fleur comporte 5 sépales, 5 pétales, 5 à 7 étamines et 2 carpelles.

  • Chez les variétés à port indéterminé, chaque bouquet floral est séparé par 3 feuilles et la plante peut croître ainsi indéfiniment.
  • Chez les variétés à port déterminé, les inflorescences sont séparées par deux feuilles, puis une feuille, avant de se retrouver en position terminale sur la tige.

Les fruits charnues sont des baies à 2 ou 3 loges, à graines très nombreuses, de taille, de forme et de couleur très variées :

  • La taille va de quelques grammes (tomate groseille, tomate cerise) à près de 2 kg ;
  • La forme est généralement sphérique, plus ou moins aplatie, plus ou moins côtelée, mais il en existe en forme de cœur ou de poire ;
  • La couleur, d'abord verdâtre, vire généralement au rouge à maturité, mais il en existe des blanches, des jaunes, des noires, des roses, des bleues, des violettes, des oranges et des bicolores.

La graine est petite (250 à 350 graines par gramme) et poilue ; sa germination est épigée. Après le stade cotylédonaire, la plante produit 7 à 14 feuilles composées avant de fleurir.

Terminologie

Les termes utilisés pour décrire une tomate font référence à :

  • sa couleur : blanche, jaune, noire, orange, rose, rouge, verte, violacée, violette, zébrée
  • son apparence : allongée, cerise, cerise hybride, cocktail, en forme de cœur, côtelé, en grappe, grosse, oblongue, petite, très grosse
  • sa chair : à cuire, bonne, dense, douce, ferme, parfumée, à peau épaisse, rustique, savoureuse
  • ses caractéristiques de production : port (déterminé, indéterminé, compact), précoce, productive (moyennement, peu, très), régulière, résistante, tardive, tolérante (au climat humide, à la chaleur).

Evolutions et recherche

Tomate crue[2]

Valeur nutritionnelle
moyenne pour 100 g

Eau

93,8 g

Valeur calorique

19 kcal

Protides
Glucides
Lipides

0,8 g
3,5 g
0,3 g

Provitamine A
Vitamine B1
Vitamine B2
Vitamine B6
Vitamine C
Vitamine PP

0 mg
0,06 mg
0,05 mg
0,08 mg
18 mg
0,6 mg

Fer
Calcium
Magnésium
Phosphore
Potassium
Sodium

0,4 mg
9 mg
11 mg
24 mg
226 mg
5 mg

Fibres

1.2 g

L'amélioration de la tomate a commencé dès la domestication de l'espèce par les civilisations précolombiennes. Aujourd'hui, la tomate est l'une des espèces les mieux connues en agronomie. Elle sert de modèle génétique à beaucoup de plantes et elle continue à faire l'objet de nombreux travaux, tant en zone tempérée qu'en région tropicale :

  • En région tropicale, les recherches portent principalement sur l'adaptation au climat et la résistance au flétrissement bactérien et aux nématodes.
  • En zone tempérée, les études menées ont une incidence déterminante sur les programmes tropicaux. C'est notamment le cas de la sélection pour la résistance aux maladies et de l'amélioration de l'adaptation à la chaleur.
  • Dans le domaine de la biologie moléculaire, des résultats majeurs ont été obtenus, notamment par les équipes américaines (université de Cornell) et françaises (INRA).

Recherche d'une tomate plus sucrée

La tomate Lycopersicon pennellii (ex-Solanum pennellii) est une tomate naturellement très sucrée, elle est à la base du véritable ketchup. Cette particularité est due à une enzyme spécifique — une invertase — présente chez beaucoup de fruits et de fleurs, mais particulièrement efficace chez cette tomate.

Cette découverte, rendue publique par l'équipe israélo-américano-allemande dirigée par Dani Zamir de l'université de Jérusalem à Rehovot, découle de leurs recherches à partir de lignées intragéniques.

Cette technique de recherche avait déjà permis de découvrir un gène qui contrôle la taille de la tomate et un autre qui détermine sa couleur.

Typologie

Espèces

Le genre Solanum de la famille des Solanacées, comprend plusieurs espèces dont :

  • Solanum lycopersicum, cette espèce compte plusieurs variétés, dont :
    • Solanum lycopersicum esculentum à gros fruits, c'est la tomate cultivée de laquelle découlent presque toutes les variétés trouvées sur le marché.
    • Solanum lycopersicum cerasiforme, la tomate cerise, c'est la seule forme sauvage du genre rencontrée aussi en dehors de l'Amérique du Sud (Rick, 1986). Connue dans les Antilles et en Guyane françaises sous le nom de tomadose. Il est possible que la tomate cultivée ait été domestiquée à partir de cette forme sauvage.
  • Reproductives avec Solanum lycopersicum (ou Lycopersicon esculentum)
    • Solanum cheesmaniae (ou Lycopersicon cheesmaniae), la « tomate des Galapagos », elle est tolérante au sel
    • Solanum chmielewskii (ou Lycopersicon chmielewskii) pousse dans les zones montagneuses (1000-3000 m) et humides des Andes
    • Solanum galapagense, autre espèce de « tomate des Galapagos »
    • Solanum habrochaites (ou Lycopersicon hirsutum) à fruits verts, pousse dans les zones montagneuses (500-3300 m) et humides de l'Amérique du Sud.
    • Solanum lycopersicoides (ou Lycopersicon lycopersicoides)
    • Solanum neorickii (ou Lycopersicon parviflorum) pousse dans les zones montagneuses (1000-3000 m) et humides des Andes.
    • Solanum pennellii (ou Lycopersicon pennellii) à fruits verts, elle pousse dans les milieux montagneux (500-1500 m) et secs de l'Amérique du Sud, car elle a la capacité d'absorber l'humidité atmosphérique grâce à la présence de nombreux stomates sur la face supérieure de ses feuilles. C'est une tomate naturellement très sucrée et elle constitue la base du véritable ketchup.
    • Solanum pimpinellifolium (ou Lycopersicon pimpinellifolium) à fruits rouges
    • Solanum rickii
  • Non reproductives avec Solanum lycopersicum
    • Solanum chilense (ou Lycopersicon chilense) pousse dans les environnements secs du sud chilien, où son enracinement profond lui permet d'exploiter les rares réserves en eau. Elle a de longs bouquets floraux, de 14 à 20 centimètres.
    • Solanum corneliomuelleri (ou Lycopersicon glandulosum)
    • Solanum juglandifolium (ou Lycopersicon juglandifolium)
    • Solanum ochranthum (ou Lycopersicon ochranthum)
    • Solanum peruvianum (ou Lycopersicon peruvianum)
    • Solanum sitiens (ou Lycopersicon sitiens)

Variétés cultivées

Il existe de très nombreuses variétés cultivées de Lycopersicon esculentum. La sélection faite par les hommes a privilégié les plantes à gros fruits. On distingue cependant plusieurs catégories de tomates, selon le mode de croissance de la plante -- indéterminé ou déterminé -- et surtout selon le type de fruit :

  • Les variétés à fruit plat et côtelé, de type tomate de Marmande, dont le poids est élevé puisqu'il peut dépasser 1 kg ; les variétés à fruit arrondi, dont le poids varie de 100 à 300 grammes, pour lesquelles il existe des hybrides dont les fruits se conservent longtemps;
  • Les variétés à fruit allongé avec une extrémité arrondie, de type Roma, ou pointue, de type Chico. Ces dernières variétés sont destinées à l'industrie. Elles ont toutes un port déterminé et leurs fruits répondent à un certain nombre de critères technologiques liés à leur transformation. Certaines de ces variétés se prêtent à la récolte mécanique.

Parmi les nombreuses variétés :

  • Abraham Lincoln, Ace, Ananas, Auriga, Australie.
  • Banana Legs, Beef Master, bif, big beef, Bonsai, Borghese, Bourgois, Brandy wine, Brimmer, Brin de muguet.
  • Calabash red, Caro rich, Cerise, Champion, Chair de bœuf, Charbonnière, Chico, Climbing Trip, Cœur de pigeon, Cœur de bœuf, Cold & Green, Corrogo, Costoluto genovese, Cuostralee.
  • De Berao, Délice d'or, Delicious, Des Andes, Doubl Rich.
  • Earliana, Early rouge, Eureka, Evergreen, Fuzzy pêche rose.
  • Geant Reif red, German, Golden boy, Golden Treasure, Goliath, Green pineapple, Green zebra, Gregori Altai, Grosse blanche, Groseille.
  • Hegejesmalmi, Ida Gold, Ivory Egg.
  • Jaune, Jenny, Jérusalem, Jolly, Juliet.
  • La rossa, La Paz, Liberty bell, Livingston beauty, Lucy.
  • Marmande, Marvel Stripped, Mexicaine, Mikado, Mirabelle, Monte Carlo, Mont Favet.
  • New Zealand pear, Noire de Crimée.
  • Olirose de Saint-Domingue, Olivette, Omar Libanaise, Opalska, Orange Bourgoin, Orenburg giant, Oroma.
  • Pantano, Peacevine, Pêche jaune, Perestroika, Persimon, Plum Dandy, Podland pink, Poire jaune, Poire rouge, Poire Rose, Pomodoro, Ponderosa golden, Ponderosa Pink, Portugaise, Potiron écarlate, Principe, Pritchard, Prudent's Purple, Prune noire, Prune rouge.
  • Raisin vert, Reinsen Traube, Roma, Romanesco, Rose, Rose Succès, Rose de Berne, Rosextra.
  • San Marzano, Santa, Santiam, Sasha Altai, Scatalone 2, Shimmeig Creg, Sicile, Soldaki, Striped, Stripped german, Stupice, Summer Sweet, Sunstart, Sweet 100, Sweet Million, Saint Pierre.
  • Tchèque, Teardrop, TGV 52, Tiger Tom, Tomatillo verte, Tomatillo Violette, Tonnelet, r'Trophée, Tula.
  • Violetor, Viva Italia, Yellow canary, Zapotek.

Le conservatoire de la tomate, situé au château de la Bourdaisière à Montlouis-sur-Loire, conserve plus de 600 variétés anciennes, en continuant à les cultiver.

Tags : tomate
Category : TOMATE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |