Développement agricole Traitement et prévention des maladies phoenicicoles » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Développement agricole Traitement et prévention des maladies phoenicicoles

29/1/2009

Ghardaîa
Développement agricole
Traitement et prévention des maladies phoenicicoles

Avec une superficie agricole totale de plus de 25 000 ha et de par sa position géostratégique, la wilaya de Ghardaïa dispose d’énormes potentialités agricoles que lui envient beaucoup d’autres régions du sud du pays.


Ce qui constitue des atouts non négligeables pour un développement agricole harmonieux. Durant l’année 2005, le secteur agricole à Ghardaïa qui semble entrer sans complexe de plain-pied dans le troisième millénaire, a ainsi connu de profondes mutations. Grâce à une stratégie mise en place par les différents services de la DSA et les différents responsables de ce secteur névralgique de l’économie nationale, la direction des services agricoles de la wilaya de Ghardaïa a posé les jalons nécessaires pour une meilleure prise en charge d’un secteur en perpétuel mouvement. Ainsi, les différents programmes de développement de l’agriculture décidés par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural sont exécutés de main de maître par les cadres agricoles mobilisés en permanence. Outre sa vocation phoenicicole et arboricole, la wilaya de Ghardaïa recèle aussi d’excellentes potentialités céréalières. 17 855 q/an notamment en blé dur où les zones de Guerrara et d’El Ménia jouent un rôle pilote dans sa production et dans la multiplication de cette culture très appréciée par les ménages sahariens pour assurer une autosuffisance conforme aux besoins de la région et promettre aux producteurs de s’intégrer pleinement dans les programmes de multiplication. Par ailleurs, la DSA a pu obtenir un ambitieux programme du FNR-DA destiné à l’extension du plan agricole en matière de forage de puits, de construction de bassins et de fourniture de palmiers dont le nombre, à ce jour, atteint largement 991 738 palmiers, dont 693 189 productifs pour une production réalisée estimée à 300 000 q/an. Avec l’avènement du Plan national de développement de l’agriculture (PNDA) depuis août 2000, ce secteur a connu un essor appréciable se traduisant par une amorce de la dynamique de développement agricole à travers la wilaya. Un accroissement du potentiel d’offre agricole. Une amélioration sensible dans la gestion et la protection des ressources naturelles et un renforcement du rôle socioéconomique du secteur agricole à travers la wilaya. Quant à la problématique majeure que connaît le secteur agricole de la wilaya de Ghardaïa, c’est la contrainte liée au vieillissement et aux maladies du patrimoine phoenicicole, objet des traitements et de prévention contre les maladies de la pyrale (la chenille de la datte) et de Boufaroua. Contre ces deux fléaux, une vaste campagne de traitement simultanée de ces deux maladies très nuisibles au palmier dattier qui se manifestent par la présence de vers à l’intérieur de la datte, pour la pyrale, et d’acariens sous forme de toile d’araignée tissée sur les régimes de dattes, pour le Boufaroua. Ainsi, 161 286 palmiers ont été traités à ce jour à travers les 13 communes de la wilaya de Ghardaïa, au titre de cette campagne. Ces différentes actions programmées et pilotées conjointement par les services de la DSA de la wilaya avec l’institut national de protection des végétaux (INPV), auront pour point d’impact diverses zones affectées par ces maladies à travers le territoire de la wilaya. Le programme de traitement élaboré pour la présente campagne comporte de multiples opérations ayant trait, notamment à la pulvérisation sur les palmiers contaminés de produit dit « poudre Dimilin », pour le traitement de la pyrale, (chenille de la datte) et de produit dit « Morestan PM » (produit chimique à caractère acaricide) pour le traitement du Boufaroua. Parallèlement, aux actions de traitement en cours de réalisation avec l’appui technique des agents de la station régionale d’El Achbour de Ghardaïa, les responsables du secteur agricole comptent entreprendre une série d’initiatives axées principalement sur la sensibilisation des agriculteurs quant à l’utilité pratique du palmier et l’importance de ces actions préventives qui doivent être menées d’une manière périodique.


Par Aïssa Hadj Daoud

source: http://www.elwatan.com

Category : AGRICULTURE EN ALGERIE (SUD) | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |