Importation de produits alimentaires agricoles : Une facture de 200 milliards de dinars en 2008 » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Importation de produits alimentaires agricoles : Une facture de 200 milliards de dinars en 2008

18/10/2008


Importation de produits alimentaires agricoles : Une facture de 200 milliards de dinars en 2008


Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaissa, a fait savoir, samedi, que son département a consacré une enveloppe de 200 milliards de dinars pour régler les factures d’importation des produits alimentaires agricoles.


Cette enveloppe concerne l’exercice en cours et est destinée à protéger le consommateur contre les conséquences de la crise alimentaire mondiale. Le ministre de l’Agriculture a été auditionné, samedi, par la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), en compagnie de Chakib Khelil et Abdelmalek Sellal, respectivement ministres de l’Energie et des Mines et des Ressources en eau.

Durant la même journée, le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes nationales (Cnis) a rendu publiques des statistiques qui font ressortir un volume d’importation de 25,40 milliards de dollars contre 17,62 milliards de dollars pour la même période de 2007, soit une hausse de 44,11%. Les produits alimentaires occupent la troisième position sur la courbe des importations avec 5,25 milliards de dollars contre 2,98 milliards (+76,23%) pour la même période de l’année écoulée. Les auditions des ministres ont été axées sur l’examen des budgets sectoriels inscrits au titre du projet de loi de finances 2009. Le budget d’équipement du ministère de l’Energie et des Mines englobe plusieurs projets structurants estimés à 50 milliards de dinars. Il s’agit, entre autres, du gazoduc Est-Ouest, des lignes électriques Nord-Sud, de l’électrification rurale et de la distribution de gaz. La loi de finances 2009 prévoira aussi le financement de 12 unités de dessalement de l’eau de mer en cours de réalisation. A cela s’ajoute la finalisation, au titre du programme de recherches scientifiques et d’énergie nucléaire, de la troisième partie du réacteur nucléaire à usage pacifique.

De son côté, Abdelmalek Sellal a présenté les grandes lignes et objectifs de la stratégie de son département, notamment en matière d’exploitation des eaux pluviales, des barrages et des eaux souterraines, ainsi que la mise à profit des stations de dessalement de l’eau de mer et l’assainissement et la réutilisation des eaux usées. L’année 2009 sera marquée surtout par le transfert, via les stations, des eaux des barrages vers les Hauts-Plateaux pour leur exploitation, entre autres, dans l’agriculture. Quant aux eaux souterraines, celles-ci, souligne le ministre des Ressources en eau, constituent une réserve considérable pouvant être exploitée rationnellement à long terme. De grands projets sont en cours de réalisation dans plusieurs wilayas, poursuit le ministre, qui cite, à titre d’exemple, le barrage de Taksebt à Tizi Ouzou, Koudiet Asserdoun à Bouira, Maouane à Sétif et la prise du Chélif dans la wilaya de Mostaganem.


Par Ali Titouche

source: http://www.elwatan.com

Category : AGRICULTURE EN ALGERIE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |