Virulence et groupes de compatibilite dans les isolats d'Ascochyta rabiei en Algérie » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Virulence et groupes de compatibilite dans les isolats d'Ascochyta rabiei en Algérie

12/9/2008

Virulence et groupes de compatibilite dans les isolats d'Ascochyta rabiei en Algérie
16 juin 2008 - Par Zine Fatiha , Bouznad Z.


RESUME
Les descendances issues des croisements entre les groupes de compatibilité MAT 1-1 et MAT 1-2 de quelques isolats algériens d'A. rabiei ont été caractérisées sur le plan pathologique. Le pouvoir pathogène des parents de ces descendances a aussi été étudié. L'étude du comportement pathologique de deux isolats « descendances » d'A. rabiei avec leurs parents respectifs, sur une gamme de six lignées différentielles de pois chiche, a mis en évidence une variation du pouvoir pathogène entre les six isolats étudiés. Cependant, ce test de virulence n'a pas mis en évidence des différences majeures dans la virulence entre les deux groupes de compatibilité.

Mots clés : Groupes de compatibilité, Didymella rabiei, Ascochyta rabiei, Virulence, Algérie.

SUMMARY The descendants obtained by the crossings between the groups of compatibility MAT 1-1 and MAT 1-2 have been characterized on the pathological level. The pathogenecity of parents of descendants has been too studied. The study of pathology behaviour of two isolats « generations » of A. rabiei with their respectives parents on a range of six differential line stock of chickpea reveals a variation of pathogenecity between the six isolates studied. However, the virulence test don't revelate great differences in the virulence between the two groups of compatibility.

Key Words : Groups of compatibility, Didymella rabiei, Ascochyta rabiei, Virulence, Algeria.

INTRODUCTION

 
En Algérie, parmi les maladies observées sur la culture du pois chiche, l'anthracnose causée par Ascochyta rabiei est la maladie est la plus fréquemment rencontrée et celle qui cause le plus de dégâts. Les données de plusieurs années de prospections, ont montrés la présence et l'extension de l'anthracnose avec des baisses de rendement pouvant aller jusqu'à 100 % (Bouznad et al., 1996). Mabsoute et al. (1996) signalent qu'en Algérie ainsi que dans les autres pays du Maghreb, l'anthracnose reste la contrainte majeure de la culture du pois chiche. Kaiser (1997) rapporte que la forme sexuée du champignon A. rabiei, étant Didymella rabiei, est hétérothallique et nécessite la présence de deux types de thalles (autrement dit groupes de compatibilité) appelés MAT 1-1 et MAT 1-2 pour l'accomplissement de la reproduction sexuée. Par cette voie, le stade téléomorphe contribue à l'hétérozygotie des descendants à l'intérieur de la population du pathogène et peut mener à l'augmentation de leur adaptation générale et à l'obtention de nouvelles combinaisons de la virulence des gènes, favorisant l'apparition de nouveaux pathotypes. Par ailleurs, Kaiser et Küsmenoglu (1997) montrent qu'à travers la recombinaison sexuelle, le stade téléomorphe d'A. rabiei joue un rôle important dans le cycle de la maladie et peut avoir un grand effet dans la propagation, la survie et le contrôle de la maladie. En effet, A. rabiei est reconnu par sa grande variabilité pathogénique, le plus souvent attribuée à la forme sexuée, D. rabiei qui peut créer de nouveaux types de virulence de l'agent pathogène. C'est pourquoi tout programme de sélection pour la résistance à l'anthracnose, doit s'appuyer sur une bonne connaissance de la variabilité des populations de l'agent pathogène. Le but de notre étude consiste à vérifier la différence de pouvoir pathogène entre des isolats algériens d'A. rabiei de groupes de compatibilité opposés (MAT 1-1 et MAT 1-2) et de comparer le pouvoir pathogène des isolats parentaux compatibles avec celui de leurs descendants.

MATERIEL ET METHODES

 Isolats testés Cette étude a été réalisée pour évaluer l'aptitude d'un isolat d'A. rabiei à infecter différentes lignées différentielles de pois chiche. Les 6 isolats testés sont représentés par 2 couples parentaux compatibles et de leurs descendants. Il s'agit du couple AR 95.07/MAT 1-2 / AR 00.06/MAT 1-1 et de son descendant v 08.01.01/MAT 1-1 et du couple AR 92.16/MAT 1-1/AR 00.03/MAT 1-2 et de son descendant v 09.01.01/MAT 1-2. L'ensemble des isolats à étudier est indiqué dans le tableau I.

Purification des cultures Concernant les 4 isolats parentaux, des échantillons de pois chiche (tiges, feuilles, gousses et graines) infectés par A. rabiei ont été prélevés au hasard au niveau de la station ITGC de Oued Smar (Alger) et celle de Guelma. A partir de ces échantillons, le pathogène a été isolé sur le milieu Potato Dextrose Agar (PDA). Les isolats monospores ont été repiqués sur le milieu Mathur ou PDA et incubés à 21-23 °C pendant une semaine, puis ils ont été conservés à 4°C. Quant aux 2 isolats « descendants », ils ont été obtenus par croisements entre les groupes de compatibilité MAT 1-1 et MAT 1-2, ensuite ils ont été isolés en « vrac ».

Gamme d'hôte différentielle Les composantes de la virulence ont été évaluées sur les isolats, en utilisant 6 lignées différentielles d'origines variées qui sont : ILC 263, ILC 482, ILC 3279, ILC 484, ILC 249 et ICC 3996.

Dispositif expérimental et inoculation Les inoculations se sont déroulées en serre à une température de 22°C pendant le jour et de 13°C durant la nuit. Les plantes ont été placées selon un dispositif en randomisation totale avec 4 répétitions (1 pot de chaque lignée constitue une répétition), à raison de trois graines de chaque lignée semées dans un même pot contenant un mélange de terre et de sable (dans la proportion 2 : 1). L'inoculum est apporté par une suspension de spores ajustée à 106 spores par ml, sur des jeunes plantes agées de 10 jours, au stade 3 à 4 feuilles. Les témoins ont été inoculés avec de l'eau distillée. Après inoculation, les plantules ont été recouvertes d'un film plastique transparent pendant 48 heures pour maintenir une humidité saturante...

Source: http://www.inraa.dz

Category : POIS CHICHE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |