ECOSYSTEME : Le poids des parasites » maladies des plantes , agriculture et écologie

 ECOSYSTEME : Le poids des parasites

6/8/2008

ECOSYSTEME / Le poids des parasites

NOUVELOBS.COM | 24.07.2008

Alors que les parasites étaient considérés comme des contributeurs négligeables de la biomasse des écosystèmes, de nouvelles données révèlent que leur rôle est largement sous-estimé.

Dans certains environnements, les parasites peuvent constituer jusqu'à 3% de la biomasse totale, un chiffre qui peut sembler faible mais qui les place largement au dessus des oiseaux et des prédateurs supérieurs. En effet, dans un écosystème les plantes fournissent en moyenne 95% de la matière vivante totale contre seulement 5% pour l'ensemble de la vie animale.
 

C'est en analysant la diversité des espèces vivantes dans trois estuaires de Californie et du Mexique que des chercheurs de l'Université de Californie ont établi ces ratios. Dans les environnements marécageux qui ont été étudié ce sont les trématodes qui sont les parasites les plus nombreux avec pas loin de 1% de la biomasse totale. Ces vers parasites comptent dans leur rang les douves et les bilharzies deux pathogènes bien connus en médecine humaine. Dans les marais les douves s'attaquent principalement aux escargots et dans certains estuaires le nombre d'escargots infectés est largement supérieur au nombre de gastéropodes sains.

 

Ces résultats, publiés dans  la revue Nature,modifient assez largement les hypothèses établies jusque là sur la représentativité des différentes espèces. Ils pourraient également changer radicalement plusieurs théories concernant la chaine alimentaire. En effet,l'efficacité d'un écosystème dépend de la façon dont les plantes convertissent l'énergie du soleil en denrées alimentaires et de la quantité de cette énergie qui arrive en bout de chaine aux prédateurs supérieurs à travers toute une série d'hôtes intermédiaires. Compte tenu de la part importante des parasites dans la biomasse, les auteurs soulignent leur influence majeure sur les transferts de flux énergétiques au sein des écosystèmes.  

 

 http://tempsreel.nouvelobs.com

Sciences et Avenir.com

 

Category : PARASITES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |