Lutter contre les maladies des plantes » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Lutter contre les maladies des plantes

4/8/2008

Lutter contre les maladies des plantes

Les plantes infectées par des champignons présentent souvent des symptômes spectaculaires comme la formation de masses de spores fongiques aux couleurs vives à la place des graines. Certains champignons peuvent même donner aux plantes infectées l’odeur du poisson pourri. En général, les infections causent d’importants problèmes aux agriculteurs qui comptent sur leurs récoltes, comme le blé ou l’orge, pour passer à travers la période de végétation.

James Kronstad, titulaire d’une subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), a passé presque toute sa vie à chercher le "talon d’Achille" de ces infections afin de mettre au point des fongicides permettant d’inhiber la croissance des champignons. Il a passé son enfance dans des fermes de blé de l’Oregon où il a pu constater directement l’effet dévastateur des champignons sur les récoltes. Il a ensuite étudié à l’université pour apprendre à lutter contre les infections fongiques chez les plantes et les animaux.
Trente ans plus tard, après une carrière aussi bien dans les champs des agriculteurs que dans le champ scientifique de la biologie fongique, M. Kronstad est honoré pour son travail par l’American Association for the Advancement of Science (AAAS). Il se verra décerner le titre de Fellow de l’AAAS à l’occasion de la conférence annuelle qui aura lieu à San Francisco, du 15 au 19 février 2007.
"C’est un grand honneur, qui reflète aussi le dur travail accompli par les stagiaires, les étudiants et les stagiaires postdoctoraux qui m’ont accompagné au cours de leur carrière, dit M. Kronstad, biologiste à l’University of British Columbia. J’aimerais pouvoir partager ce titre avec une quarantaine d’autres personnes."
La recherche appuyée par le CRSNG porte sur le champignon du charbon, groupe d’agents pathogènes dont le curieux nom vient des masses de spores noires et fuligineuses qui se forment sur les plantes infectées. Ce champignon représente un modèle particulièrement utile pour l’étude de la manière dont l’agent pathogène infecte les cultures. Il a besoin d’infecter une plante pour achever une partie de son cycle végétatif. Toutefois, dès que cette partie du cycle est terminée, on peut le séparer de la plante pour l’étudier en laboratoire.
M. Kronstad a découvert la méthode que ce champignon utilise pour envahir les plantes, arrêter la production des graines et remplacer celles-ci par ses propres spores, provoquant ainsi les masses de spores noires sur les cultures de blé qu’il a vues étant petit. Le champignon détecte aussi les lipides et le phosphore dans la plante, ce qui signifie qu’il pourrait être possible de mettre au point un fongicide qui prend cette capacité pour cible afin de bloquer l’infection.
"Cet agent pathogène nous offre le meilleur des deux mondes pour la recherche – nous pouvons l’étudier sur le terrain, mais nous pouvons aussi l’apporter au laboratoire et isoler les gènes qui lui permettent d’infecter la plante, dit M. Kronstad. En fait, la génomique et l’informatique nous facilitent grandement la tâche depuis cinq à dix ans. Avant, un étudiant des cycles supérieurs aurait eu besoin de tout son temps de recherche pour séquencer et caractériser un seul gène. Maintenant que nous avons séquencé le génome du champignon du charbon, je peux examiner des milliers de gènes sur mon propre ordinateur."
M. Kronstad s’inspire actuellement de ses travaux appuyés par le CRSNG pour lutter contre une éclosion du champignon Cryptococcus sur l’île de Vancouver. Son étude des plantes l’aide à explorer comment cette levure cause des maladies, notamment la pneumonie et la méningite, chez l’homme et l’animal. Quoi qu’il en soit, M. Kronstad s’attend à ce que l’étude des champignons le tienne occupé pendant encore longtemps : le charbon et l’odeur de poisson pourri doivent rester éloignés des champs de blé du Canada.

Contact: James Kronstad
kronstad@interchange.ubc.ca
604-822-4732
University of British Columbia
Doré Dunne
dore.dunne@nserc.ca
613-851-8677
CRSNG
http://www.eurekalert.org

Category : MALADIES DES PLANTES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |