Point sur la déforestation dans le monde : recul des forêts primaires et meilleure gestion. » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Point sur la déforestation dans le monde : recul des forêts primaires et meilleure gestion.

29/12/2010

desertification déforestationPoint sur la déforestation dans le monde : recul des forêts primaires et meilleure gestion.

La biodiversité forestière est menacée par les taux élevés de déforestation et de dégradation des forêts, ainsi que par le recul des forêts primaires. Dans de nombreux pays, on assiste toutefois à une tendance positive de conservation de la diversité biologique des forêts dans des zones spécifiquement affectées à la protection.

C'est le premier constat qui ressort du rapport final de l'Evaluation des ressources forestières mondiales (FRA 2010) publié le 4 octobre par la FAO à l'occasion de l'ouverture de la session du Comité des forêts et de la Semaine mondiale des forêts à Rome. Il s'agit de l'enquête la plus exhaustive sur les forêts du monde.

A l'échelle mondiale, pendant la décennie écoulée, quelque 13 millions d'hectares de forêts ont été convertis chaque année à d'autres utilisations, dont l'agriculture, ou ont disparu sous l'effet de phénomènes naturels, contre 16 millions d'ha environ par an dans les années 90, selon le rapport.

Plus d'un tiers des forêts sont classées dans la catégorie des forêts primaires, forêts où aucune trace d'activité humaine n'est clairement visible. Ces forêts, en particulier les forêts tropicales humides, abritent certains des écosystèmes les plus riches en espèces et les plus divers de la planète. Les forêts primaires représentent 36 pour cent (1,4 milliard d'ha) des superficies boisées mondiales, mais elles ont diminué de plus de 40 millions d'ha, soit 0,4 pour cent par an, au cours des dix dernières années.

Cela ne signifie pas nécessairement que ces forêts ont disparu ; elles sont souvent regroupées dans une autre catégorie car elles ont été fait l'objet de coupes sélectives ou ont été le siège d'autres activités humaines durant la période en examen. La FAO souligne que les forêts où l'homme est intervenu peuvent néanmoins - à condition d'être bien gérées - renfermer d'importantes valeurs de biodiversité, contribuer sensiblement à la protection de l'environnement et offrir des moyens d'existence aux populations.

L'Amérique du Sud accuse le plus fort pourcentage de perte de forêts primaires, suivie de l'Afrique et de l'Asie.

Parmi les autres facteurs menaçant la biodiversité forestière figurent la gestion non durable des forêts, le changement climatique, les feux de forêt, les insectes nuisibles et les maladies, les catastrophes naturelles et les espèces envahissantes, facteurs qui affligent gravement divers pays.

Améliorer la conservation et la gestion

Parallèlement, la superficie de forêts affectées à la conservation de la diversité biologique a augmenté de plus de 95 millions d'hectares depuis 1990, dont la majeure partie (46 pour cent) entre 2000 et 2005, fait remarquer l'étude de la FAO. Aujourd'hui, 12 pour cent des forêts de la planète (plus de 460 millions d'ha) sont consacrées principalement à la conservation de la biodiversité.

Les aires protégées établies légalement - telles que parcs nationaux, réserves cynégétiques et espaces naturels - occupent désormais plus de 10 pour cent de la superficie forestière totale de la plupart des pays et régions. La fonction principale de ces forêts peut être la conservation de la diversité biologique, la protection des ressources en sols et des eaux ou la conservation du patrimoine culturel.

Les forêts mondiales représentent une source vitale de diversité biologique forestière et une ressource précieuse vu que les forêts devraient non seulement s'adapter au changement climatique, mais aussi contribuer à l'atténuer“, souligne le Sous-Directeur général de la FAO, Eduardo Rojas. “Il faut prévoir des investissements nettement plus importants dans la gestion forestière durable si l'on veut mieux conserver et aménager cette précieuse biodiversité“.

Le rapport de la FAO constate que les pays ont de plus en plus tendance à intégrer la conservation de la biodiversité dans les programmes et pratiques de gestion forestière. Il faut néanmoins prendre des mesures propres à améliorer la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité  dans les forêts de production, en particulier  

Notes :Le rapport FRA 2010 contient des données relatives à 233 pays et territoires portant sur sept grands thèmes : l'étendue des ressources forestières, la diversité biologique, la santé des forêts, les fonctions productives, protectrices et socio-économiques des forêts et le cadre légal, politique et institutionnel sous-tendant leur aménagement et leur utilisation. Plus de 900 experts de 178 pays ont contribué au rapport qui représente l'aboutissement de quatre années de travail.

Les principaux résultats sont consignés dans un document bien illustré ;                          à consulter/télécharger ici.

Source : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

 

 

Category : ARBRES ET FORETS - 2 | Write a comment | Print

Comments

oner77, le 04-01-2011 à 14:44:43 :

qui donne les brevets ?

Bonjour;

 

Merci pour votre site, trés varié et interessant.

 

Merci pour le récital à l'ouverture de ce site, car il nous rappelle

que la science n'est qu'un élément créé par le Créateur des mondes perceptibles

et des mondes imperceptibles.

 

Ceux qui déforestent,

 

ceux qui s'accagent la flore et anéantissent à petit feu la faune,

 

ceux qui remplacent sournoisement les traditions qui rendaient les peuples libres et indépendants par des normes qui les asservissent un peu plus chaque jour.

 

Ceux qui veulent modifier la nature de l'homme et de la création, et font apprendre

à nos enfants que l'homme vient du singe...

 

Ceux la, ne veulent pas voir la moindre trace de Dieu, même pas sur un site

musulman.

 

Ainsi ils nous auront déposédé de tout même de notre croyance.

 

Qu'ils se rassurent, notre foie est inébralable.

 

Pour ceux qui pensent que les musulmans n'ont pas de brevets scientifiques,

je réponds: Qui donnent les brevets ?

 

Combiens de brevets ont été remis à des chercheurs qui ont puisé leur connaissance

pour ne pas dire copier les "guérisseurs " en afrique ou en amérique du sud.

 

Ces guerisseurs, chacun d'eux mérite une centaines de brevets,

qui les a remercier ? qui parlent d'eux à part dans de rares émissions ?

 

Ma grand mère connaissait les plantes et se soigner seule, elle était libre, elle avait

sa terre, sa maison, ses animaux.....elle était libre et belle et croyante,

sans n'avoir jamis mis les pieds à l'école.

 

Nous, nous avons été à l'école, avec un programme qui rend tout homme dépendant,

dépendant de tout.

 

Les programmes scolaires devraient être changé, en tenant compte de la spécificité

de chaque pays et de chaque culture.

 

Si nous importons des pommes de terre, nous ne devrions jamais importer un programme scolaire.

 

Merci de m'avoir lu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

louplefou, le 01-01-2011 à 21:51:04 :

Critique

Bonjour,
Je trouve ce blog très intéressant, cependant le lancement automatique d'une lecture religieuse m'a quelque peu déçu, pour un blog scientifique, ce n'est absolument pas sa place ici.
Bonne continuation.

| Contact author |