Agriculture: Une zone de libre-échange maghrébine en 2011 » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Agriculture: Une zone de libre-échange maghrébine en 2011

2/12/2010

Agriculture: Une zone de libre-échange maghrébine en 2011

Par M. Aziza

Le projet de la zone de libre-échange des produits agricoles entre les pays maghrébins (Algérie, Libye, Mauritanie, Tunisie et Maroc) verra le jour en 2011. C'est ce qui a été indiqué hier par le secrétaire général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahia, à l'occasion de la tenue de la 16ème session de la commission ministérielle maghrébine de la sécurité alimentaire, à Djenan El Mithak à Alger.

 Le S.G. de l'UMA a précisé que le projet de création de la zone de libre-échange est dans sa phase finale. «Nous sommes dans la phase d'achèvement de la mouture finale du projet avant son adoption», a-t-il souligné, précisant que deux réunions sont prévues prochainement, la première réunissant les ministres maghrébins du Commerce et la deuxième les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'UMA, afin d'installer les éléments de base pour la concrétisation effective de ce projet. M. Benyahia a mis l'accent sur la nécessité d'accélérer l'élaboration des listes des produits agricoles et ceux transformés, ainsi que les produits de pêche qui peuvent être échangés entre les pays membres.

Qualifiant le volume des échanges commerciaux intermaghrébins d'insignifiants (3 %), le S.G. de l'UMA a appelé tous les membres à l'accélération de la création de la zone de libre-échange maghrébine. Il a insisté sur la nécessité de faciliter les procédures douanières et l'accélération du démantèlement des droits de douanes, entre les pays membres, pour certains produits.

Les ministres, notamment ceux du secteur de l'Agriculture et de la Pêche des pays maghrébins, ont été unanimes à souligner la nécessité de développer les échanges commerciaux entre les pays membres pour tirer profit des capacités des pays de la région. Ils ont estimé qu'il est inconcevable d'aller chercher un produit auprès de pays européens et autres, alors que celui-ci est disponible en quantité suffisante et à un prix abordable chez les voisins.

Le ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche tunisien, Abdessalem Mansour, a déclaré que les échanges commerciaux en matière d'agriculture existent. «Vous trouverez des produits tunisiens, à l'exemple de la tomate et la pastèque qui se vendent en Algérie. Mais il serait préférable que les choses évoluent dans un cadre bien réglementé et organisé». Le ministre Tunisien dira encore qu'il y a d'énormes potentialités, que ce soit en Tunisie ou dans d'autres pays maghrébins, qui peuvent être exploitées.

Et de citer l'exemple du lait frais dont son pays a un excédent. Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche mauritanien a évoqué, pour sa part, l'excédent enregistré dans son pays en matière de cheptel, de viande rouge et de poisson.

 

Source : http://www.lequotidien-oran.com

Category : AGRICULTURE PAYS MAGHREB | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |