1000 chercheurs algériens aux Etats-Unis » maladies des plantes , agriculture et écologie

 1000 chercheurs algériens aux Etats-Unis

28/11/2010

1000 chercheurs algériens aux Etats-Unis

Le 27.11.10

Le nombre de scientifiques algériens résidant aux Etats-Unis varie entre 600 et 1000 qui activent, essentiellement, dans les universités, les instituts de recherche relevant du département d’Etat américain, ainsi que les laboratoires privés.

La Fondation algéro-américaine pour la culture, l’éducation, la science et la technologie a pour président (chairman) le docteur Elias Zerhouni, qui est également l’un des trois ambassadeurs spéciaux des Etats-Unis pour la science et la technologie nommés en novembre 2009 par le président Barack Obama.
C’est dans ce contexte que la Fondation algéro-américaine pour la culture, l’éducation, la science et la technologie (Faacest) organisera les 3 et 4 décembre à Alger, en collaboration avec le ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, une conférence pour un partenariat entre la communauté scientifique algérienne établie aux Etats-Unis et son homologue en Algérie, a indiqué hier à l’APS le président exécutif de cette Fondation, Farid Amirouche.

Mise en place en janvier 2010, la Faacest rassemble notamment des scientifiques, des universitaires et des médecins algéro-américains. La délégation de cette fondation qui se rendra en Algérie sera composée d’éminents spécialistes algériens en bio-engineering, en sciences médicales, en géophysique et en climatologie, dont deux experts de l’Agence spatiale américaine (NASA). Selon M. Amirouche qui est professeur en bio-engineering et directeur de recherche du laboratoire de biomécanique à l’université de l’Illinois, il s’agit de se pencher sur le projet de création, en Algérie, d’un institut supérieur spécialisé dans les technologies de pointe telles que la bio-ingénierie, la bio-informatique et la bio-mécanique (orthopédie et développement des prothèses notamment), où la formation sera dispensée essentiellement par des enseignants algériens des universités américaines ainsi que des enseignants américains.

Cet institut devrait être mis en place avec la collaboration académique d’une université américaine parmi les quatre établissements suivants : Massachusetts Institute of Technology (MIT), les universités de Georgetown (Washington DC), de Chicago ou de Delaware. Plusieurs universitaires américains et près de 200 enseignants algériens dans des universités américaines ont déjà manifesté leur intérêt pour enseigner dans cet institut supérieur.
La formule prévue pour permettre à ces universitaires de prendre part à ce projet est d’opter soit pour des congés sabbatiques des universités où ils exercent, soit en dispensant des cours par visioconférence à partir des Etats-Unis.  
 

R. N.

Source : http://elwatan.com

Commentaires :

Mohammed MADJOUR   le 27.11.10 | 11h20

MILLE CHERCHEURS DE LA BAS, NE SUFFIRONT PAS A ERADIQUER MILLE ET UNE MEDIOCRITES ACCUMULEES PENDANT 50 ANS ! IL FAUT UNE VOLONTE NATIONALE ! Et "moi" donc, je ne compte pas ? Quelle ingratitude, mes frères ! Commencez d'abord à ... la suite NE SUFFIRONT PAS A ERADIQUER MILLE ET UNE MEDIOCRITES ACCUMULEES PENDANT 50 ANS ! IL FAUT UNE VOLONTE NATIONALE ! Et "moi" donc, je ne compte pas ? Quelle ingratitude, mes frères ! Commencez d'abord à débroussailler les "universités algériennes" et faire en sorte à ce qu’elles méritent cette lourde appellation ! Ces chercheurs de chez OBAMA, vont-ils peut-être accepter de jouer à cette "comédie de congés sabbatiques" qui se projette pour pour cette fin d'une minable année 2010 et au profit de qui, je vous le demande ? Mohammed MADJOUR.

Poudre aux yeux !

Arrêtez de nous bassiner avec nos chercheurs installés à l'étranger. Tous les pays , du Togo à la Suède en passant par le Yemen ont des communautés scientifiques qui travaillent à l'étranger.Nous ne sommes ... la suite

Arrêtez de nous bassiner avec nos chercheurs installés à l'étranger. Tous les pays , du Togo à la Suède en passant par le Yemen ont des communautés scientifiques qui travaillent à l'étranger.Nous ne sommes ni plus bêtes ni plus intelligents que les autres, mais ces chercheurs ne reflètent en rien notre niveau de développement. Les gens se lèvent à cinq heures du matin pour faire des queues immenses afin d'avoir leurs de sachets de lait. Toutes ces démonstrations ronflantes de diaspora intellectuelle de l'étranger n'est que l'arbre qui cache une forêt asphyxiée par l'incurie qui règne dans le pays et cela dans tous les domaines.

 

Category : COOPERATION SCIENTIFIQUE INTERNATIONALE | Write a comment | Print

Comments

AlgéRIENne, le 09-12-2010 à 20:25:27 :

Ils ont raison!

Assalam alaykom

Les USA ou n’importe quel autre pays, c’est la Terre d’ALLAH, non ?

Seule différence c’est que là-bas chez eux, les HOMMES travaillent pour leurs pays, peu importe pour eux votre nationalité, c’est votre apport, votre ajout qui compte …Mais ici chez nous, un simple employé dans un établissement de rien du tout se croit le roi des rois…Je ne blâme pas les grands supérieurs, ils ont donc milles et une excuse de se voir supérieurs à nous les minus des minus…

Je ne veux pas d’argent, moi, tous ce que j’admire c’est qu’on me laisse travailler…A la radio, j’ai entendu un jour un enseignant dire : « Avant, lorsque je travaillais et les autres ne le faisaient pas , je n’étais pas dérangé…Mais un phénomène étrange vient de s’installer dans les mentalités : Je ne travaille pas et toi aussi tu ne dois pas le faire ! Sinon, tu es mon ennemi ! »  

C’est vrai, c’est ce que je remarque de nos jours, la plupart de ces paresseux veulent que tu laisses tomber ton travail, sinon, tu es…Et on ne parlera pas d’autres choses : http://www.elkhabar.com/ar/index.php?news=237844

Alors, ils ont raison, là où il y a des gens qui aiment leur pays, et qui travaillent pour le bonheur de leur concitoyen…Je travaillerai avec eux !  

oner77, le 29-11-2010 à 13:19:36 :

Cela se saurait si la terre était le paradis

Jespére que maintenant ces chercheurs ont assez de recul et de maturité

pour retourner chez eux (s'ils le désire bien, mais de grace qu'ils ne trouvent

pas de prétexte pour rester plaquer dans un autre pays,

car les prtextes sont nombreux, cela se saurait si la terre était le paradis).....

 

merci de m'avoir lu

 

Cordialement

| Contact author |