FONDATEUR DE L’UNIVERSITÉ ALGÉRIENNE - Hommage posthume à Abdallah Cheriet » maladies des plantes , agriculture et écologie

 FONDATEUR DE L’UNIVERSITÉ ALGÉRIENNE - Hommage posthume à Abdallah Cheriet

17/11/2010

Abdallah CherietFONDATEUR DE L’UNIVERSITÉ ALGÉRIENNE - Hommage posthume à Abdallah Cheriet
30 Octobre 2010

Un hommage posthume a été rendu, au fondateur de l’université de l’Algérie indépendante, Abdallah Cheriet, décédé au début du mois de juillet dernier, lors d’une conférence-témoignages organisée en marge du Salon international du livre d’Alger (Sila). Abdelhamid Mehri, moudjahid et ancien ministre du Gouvernement provisoire de la République algérienne (Gpra), ainsi que le moudjahid Athmène Chebboub qui ont côtoyé ce penseur, philosophe, journaliste et universitaire ont répondu présent pour parler de lui. Athmène Chebboub a souligné la grande ouverture d’esprit du penseur progressiste ajoutant qu’il (Abdallah Cheriet) «savait si bien concilier les préceptes de la modernité et les composantes de la culture algérienne». «Il était progressiste, ouvert à la culture occidentale sans pour autant renier tout ce qui compose l’identité algérienne», a-t-il témoigné. Il a par ailleurs, mis en exergue la «rébellion mentale» du défunt qui voulait «secouer les consciences». Abdelhamid Mehri, quant à lui, a abordé le côté poétique du penseur louant la qualité de sa poésie. «Le temps, la maturation de sa pensée, la réflexion philosophique l’ont éloigné peu à peu de la poésie», a-t-il noté. «Ibn Khaldoun était la fondation de la pensée de Abdallah Cheriet»,a relevé M.Mehri ajoutant «qu’il s’inspirait des écrits de ce grand penseur-sociologue dans l’analyse de questions contemporaines».
Abdallah Cheriet, précurseur du discours progressiste en Algérie et l’un des fondateurs de l’université de l’Algérie indépendante est né à Meskiana (Oum El-Bouaghi). Son parcours scolaire a d’abord commencé dans une école française dans son village natal, et s’est poursuivi dans l’école des Uléma à Tebessa et Djamaâ Ezzaïtouna à Tunis, et enfin à l’université de Damas où il a obtenu sa licence de philosophie. Il a occupé pendant des années le poste de chroniqueur au journal tunisien Essabah, où il écrivait sur la Révolution algérienne jusqu’à l’indépendance. Abdallah Cheriet est décédé le 9 juillet 2010.

Le Pr Abdallah Cheriet, dont le parcours est édifiant, est l’auteur d’une série d’ouvrages relevant de plusieurs domaines dont Opinion sur la politique de l'enseignement et de l'arabisation paru, en 1983, aux éditions Sned,  L'Algérie dans le miroir de l'histoire, L’éthique chez Ibn Khaldoun (1972), De la réalité de la culture en Algérie (1972), Dialogue idéologique sur la cause palestinienne et le Sahara occidental (1982) et Le problème idéologique et les questions de l’enseignement en Algérie (1982).

 

Category : ENSEIGNANTS & UNIVERSITAIRES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |