Phœniciculture : D’importants moyens pour préserver les palmeraies de Ghardaïa et d'El Oued » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Phœniciculture : D’importants moyens pour préserver les palmeraies de Ghardaïa et d'El Oued

29/7/2010

La valorisation de la phœniciculture est l'un des impératifs de la politique de renouveau agricole en Algérie. Aussi, et dans l'objectif de préserver notre patrimoine phoenicicole, une enveloppe de 143,12 millions DA est consentie par le ministère de l'agriculture et du développement rural pour la lutte préventive contre les maladies du palmier dans dix wilayas productrices de dattes. C'est dans ce sens que pas moins de 535.800 palmiers dattiers productifs,  des wilayas de Ghardaia et Ouargla, ont été traités contre le boufaroua. Selon le responsable de la station régionale de l'Institut national de protection  des végétaux (INPV) à Ghardaia, des moyens logistiques et humains de l'INPV dont 10 camions dotés de  pulvérisateurs ont opéré dans la wilaya de Ouargla et 9 autres dans la wilaya  de Ghardaia, ajouté à cela les moyens des micros- entreprises de jeunes, sous-traitantes  dans cette opération qui ont été mobilisés dans le cadre de cette opération qui entre dans le cadre de la première phase d'une action préventive de lutte  contre les vers du boufaroua et myelois, entamée en début du mois de juillet  et ayant déjà permis de traiter 238.200 palmiers à Ghardaia et 297.600 dans  la wilaya de Ouargla. Il faut savoir dans ce sens que cette opération a été précédée par la mise en place  d'un réseau de surveillance et de veille dans les différentes régions productrices  de dattes et d'un cycle de formation pour les agriculteurs et les jeunes agronomes  associés à l'opération.   Il faut rappeler dans ce sens que la campagne 2010 touchera quelque 4.577.210 palmiers dattiers des wilayas d'Adrar, Béchar, Biskra, El Bayadh, El Oued, Ghardaïa, Illizi, Ouargla, Tamanrasset et Tindouf, a-t-il précisé. Le montant de cette opération a été puisé dans le cadre du Fonds de la promotion zoo sanitaire et de la protection phytosanitaire (FZPP). Aussi, les premiers résultats donnent matière à satisfaction.  Dans ce sens, le responsable de l'INPV a estimé qu' " une nette régression des foyers de boufaroua dans les palmeraies de  Ghardaia et de Ouargla a été enregistrée durant cette campagne 2010". Et d'expliquer cette régression par l'efficience des traitements  effectués durant les années écoulées. La deuxième phase, qui concerne la lutte contre le myelois, sera entamée  incessamment en fonction du stade phoenologique réceptif du fruit et des captures  de pièges installés au niveau des palmeraies des deux wilayas. Il faut rappeler dans ce sens que 8 millions de palmiers ont été  traités en 2009, contre les maladies de boufaroua et le myéloïs. En outre, cette lutte phytosanitaire, ajoutée à la protection des régimes, a permis aussi d'améliorer la qualité des produits de façon considérable. Les boufaroua et myelois sont des vers qui tissent autour d'un régime de dattes une toile semblable à celle de l'araignée, rongent le fruit et étouffent le palmier, causant une baisse sensible de sa productivité et de la qualité du fruit. Le plus grand nombre de palmiers dattiers productifs à traiter est circonscrit dans la wilaya d'El Oued avec 1,5 million de palmiers, suivie de la wilaya de Biskra avec 1,3 million de palmiers et Ouargla avec 600 mille palmiers productifs. La wilaya de Ghardaïa, qui compte plus de 1,2 million de palmiers dattiers, dont plus 913.200 productifs, espère réaliser cette saison, selon les services de la DSA, une bonne récolte qui reste tributaire des conditions climatiques favorables, du suivi phytosanitaire et du traitement préventif contre les maladies du palmier. Notons qu'il y a 18 millions de palmiers en Algérie. la Deglet Nour occupe 40 % de la production. Aussi,  le nombre d'exploitations pratiquant la phoeniciculture s'élève à 126.000. Sur le plan social, les emplois de la filière s'élèvent à près de 270.000 postes. Sur le plan économique, la valeur de la production de dattes de l'année 2009 s'élève à 104,3 MDS de DA, soit 6,93 % de la valeur totale de la production agricole. la production de dattes  a atteint 586 100 tonnes en 2009 et elle est constamment en augmentation grâce à de nouvelles implantations réalisées et des efforts déployés au niveau de la lutte phytosanitaire.
Dalila T.


29-07-2010
Lemaghreb

Source : http://www.lemaghrebdz.com

 

 

Category : AGRICULTURE EN ALGERIE (SUD) | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |