Les OGM en Algérie: Un problème? » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Les OGM en Algérie: Un problème?

10/7/2010

 

OGMLes OGM en Algérie: Un problème?

 Par Ali le Jeu 29 Déc 2005

Il y a de cela une année l’association AREA-ED organisait, le 12 et le 14 avril 2005 à Tipaza, un atelier d’échange sur le thème« Options pour la construction d’un cadre réglementaire de contrôle des organismes génétiquement modifiés et de protection des ressources génétiques ».Une année après, la question reste entièrement posée. La société civile est-elle réellement impliquée dans les débats organisés autour de cette question ? Le débat existe t'il réellement? La société civile prend t-elle la mesure des implications radicales de ces nouvelles technologies du vivant sur l'agriculture et le monde rural en Algérie.
Les citoyens, les agriculteurs et les entreprises sont-ils suffisamment informés pour organiser une "riposte" économique cohérente et crédible à ce phénomène.
La réponse, bien évidemment négative, nous est donnée par la modicité du taux de réponse au sondage que nous avons organisé sur notre forum sur cette question. La question des OGM mobilise t-elle réellement les citoyens ?

Question saugrenue s’il en est mais qui traduit bien une réalité incontournable: la problématique des OGM ne semble intéresser que quelques cercles d'initiés et de scientifiques alors que la société civile d'une manière générale reste sous informée sinon mal informée.

La situation est inquiétante!

En effet, si les débats sur les OGM sont relativement avancés dans les pays industrialisés, impliquant les communautés universitaires et la société civile, en Algérie le débat reste inexistant sinon confiné à quelques cercles d'initiés. En effet, en dépit de la ratification du protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques relatifs à la convention sur la biodiversité, les débats sur la question des OGM (cadre réglementaires, principes de précaution, biosécurité et bio vigilance, risques potentiels de dissémination…etc.) restent embryonnaires pour des raisons qui tiennent à l’absence d’informations et à la non vulgarisation de cette problématique à l’échelle de la société.

L’association AREA-ED compte organiser le 14 et le 15 janvier 2005 un troisième atelier international sur la thématique " Prévenir les risques liés à la dissémination des OGM dans l’agriculture et participation du public maghrébin au processus de biosécurité".C'est une initiative louable à encourager.
Le Gredaal saisit, encore une seconde fois, cette occasion pour relancer le débat sur la question des OGM et de la biosécurité.

Au delà des phobies légitimes et objectives des uns et des autres, un débat serein devrait s'instaurer sur cette question. Qu'en pensez vous?
1. L'Algérie a t-elle les moyens institutionnels et techniques pour prendre en charge la lancinante question de l’utilisation des OGM ? Cette option ne comporte t-elle pas de risques potentiels ? Lesquels.
2. Les agriculteurs et les entreprises agro alimentaires sont t-elles suffisamment outillés pour intégrer cette problématique dans leurs stratégies.
3. Les citoyens et les citoyennes sont-ils suffisamment informés pour produire une opinion structurée autour de la question des OGM.

A vos plumes.

A consulter
Site de l'AREAED
http://www.areaed.asso.dz/biosecurite/sommaire.php3

Source : http://agriculture-algerie.forumactif.com/

 

 

Tags : Algerie OGM
Category : OGM -2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |