"L’agriculture expose les communautés à des risques d’empoisonnement à cause de l'utilisation de pesticides." » maladies des plantes , agriculture et écologie

 "L’agriculture expose les communautés à des risques d’empoisonnement à cause de l'utilisation de pesticides."

10/7/2010

 

pesticides"L’agriculture expose les communautés à des risques d’empoisonnement à cause de l'utilisation de pesticides."

Appel de "Pesticide Action Network International" pour une action immédiate afin de réduire les risques liés aux pesticides

À l'occasion de la réunion à Bruxelles de Crop Life, association mondiale de compagnies multinationales actives dans le commerce des pesticides comme Monsanto et Syngenta, Pesticide Action Network (PAN) a rendu public son rapport intitulé "Les Communautés en péril: Rapport mondial sur les impacts des pesticides utilisés en agriculture sur la santé".

L'étude montre que des pesticides très toxiques sont couramment utilisés dans des situations dangereuses à travers le monde, et appelle à une action vigoureuse des compagnies, des gouvernements et des institutions internationales pour faire face aux problèmes posés par les pesticides.

"Les résultats du suivi des pesticides au niveau des communautés contredisent les arguments des fabricants de pesticides sur "l 'utilisation sans danger des pesticides", indique Dr Abou Thiam de PAN Africa. "Les faits montrent que les conditions d'utilisation dans les pays du Sud sont telles que les communautés souffrent régulièrement de problèmes graves de santé du fait de leur exposition aux pesticides."

Le rapport présente les résultats d'une large enquête menée avec les communautés dans 13 pays sur l'utilisation des pesticides sur le terrain. Plus de 2.000 hommes et femmes ont été interrogés en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les résultats montrent l’augmentation des problèmes liés à l'utilisation d'une gamme étendue de pesticides sur diverses cultures. Les symptômes d'exposition aux pesticides signalés vont des maux de tête, des nausées, des vertiges au rythme cardiaque irrégulier et aux convulsions.

"Très souvent, les communautés ne disposent pas d'informations sur les risques pour la santé des pesticides qu'ils utilisent, quand bien même, ils ont l’information, ils n’ont tout simplement pas les moyens d’acheter les équipements de protection personnelle nécessaires mais coûteux ", explique Javier Souza, coordonnateur régional du PAN en Amérique latine. "Le mode actuel agricole, dépendant des pesticides, expose davantage les communautés aux risques  d’empoisonnement par les pesticides et à leurs méfaits sur la santé." Aucune des personnes interviewées dans le rapport n’utilise un équipement de protection répondant aux normes comme dans les pays industrialisés, et dans de nombreux cas, ces équipements ne sont tout simplement pas disponibles.

PAN a dressé une liste de pesticides hautement dangereux (HHPs) et des études ont montré que, par exemple, en Asie, 82 des 150 matières actives utilisées par les agriculteurs sont des pesticides hautement dangereux (HHPs), de même que 7 des 10 pesticides les plus utilisés. "Nous appelons à l'augmentation des investissements et du soutien politique pour des approches agro-écologiques sans danger pour les humains et l'environnement. Les gouvernements doivent accroître les investissements dans les infrastructures rurales et des stratégies de formation afin de réduire le recours, les risques et la dépendance aux pesticides dangereux,", indique V. Sarojeni Rengam, Directrice exécutive de PAN Asie Pacifique. "Les données scientifiques et des expériences de terrain montrent que l'agriculture dépendantes des pesticides n'est pas la solution pour accroître la productivité agricole."

Le rapport recommande que les décideurs politiques à travers le monde aident au développement de l'agriculture écologique et prennent des mesures vigoureuses pour réduire l'utilisation et l'exposition aux pesticides dangereux. Les compagnies qui fabriquent, distribuent et promeuvent des pesticides doivent être responsables des aspects de santé et des écosystèmes affectés par les pesticides.

Carina Weber, directrice exécutive de PAN Allemagne et Keith Tyrell, directeur de PAN UK font un appel aux décideurs, aux gouvernements, aux organisations humanitaires et de développement, aux universités, aux chercheurs, aux industries agricoles, alimentaires et textiles "à promouvoir les approches agro-écologiques plutôt que de poursuivre le recours au modèle agricole chimique. Les communautés du monde entier ne méritent pas moins."

Source : http://www.intal.be/fr

Category : PESTICIDES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |