Irrigation agricole-Un programme pour l'utilisation des eaux épurées » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Irrigation agricole-Un programme pour l'utilisation des eaux épurées

10/7/2010

Irrigation agricole-Un programme pour l'utilisation des eaux épurées.

Le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Rachid Benaissa, a indiqué, jeudi qu'un programme ambitieux pour la généralisation de l'utilisation des eaux épurées dans le domaine de l'irrigation agricole, allait être lancé. Le programme en cours d'élaboration, en collaboration avec le ministère des ressources en eau favorisera "la règlementation de l'utilisation des eaux d'assainissement (eaux usées traitées) sur une superficie pilote estimée à environ 4500 hectares englobant les wilayas de Tlemcen (1000 ha), Oran (350 ha), Boumerdès (350 ha), Borj Bou-Arrérij (250 ha), Sétif (800 ha ), Constantine (600 ha), Mascara (300 ha) et Ouargla, (800 ha)", a indiqué le ministre qui répondait aux préoccupations des membres du Conseil de la nation. "L'opération concernera à l'avenir une superficie de 200 000 hectares avec l'utilisation de 1,2 milliard m3 à l'horizon 2020", ajoute-t-il. Le programme quinquennal de développement 2010-2014 prévoit la réalisation de 40 stations de traitement de 1,2 milliard m3 d'eaux usées dans les dix prochaines années. Par ailleurs, 102 stations de dessalement qui produisent 570 millions m3 d'eaux d'assainissement ont été réalisées à 2009. Rappelons, dans ce sens que 27 nouvelles stations d'épuration des eaux usées ont été réceptionnées durant le quinquennal 2005- 2009, alors plusieurs périmètres irrigués ont été réceptionnés au cours du quinquennat précédent pour une superficie globale de 48 000 hectares. Pour ce qui est du quinquennat 2010-2014, les prévisions du ministère des ressources en eau, tablent sur une  superficie des grands périmètres irrigués qui devrait atteindre 270 000 hectares en 2014 contre 157 000 hectares en 1999 et 219 000 hectares en 2009. Ceci dit, il y a lieu de souligner que la petite et moyenne hydraulique devrait passer à 1,2 million d'hectares à la même échéance, contre 350 000 hectares en 1999 et 914 000 hectares en 2009, alors que le nombre de retenues collinaires, selon les prévisions officielles, progressera à 581 en 2014 contre 304 il y a 11 ans et 407 en 2009.  A une question relative au programme de renouveau rural dans la wilaya de Skikda, M. Benaissa a rappelé que 64 projets de proximité de développement rural ont été adoptés depuis 2007 dans cette wilaya, dont 49 ont coûté 1,8 milliard de dinars en 2009. Ces projets ont profité à plus de 240000 habitants et 39000 ménages, a-t-il rappelé. S'agissant de la plaine de Abadla (Bechar) qui connaît des problèmes d'envasement et de vetusté des canalisations en dépit de son importance agricole dans la région, le ministre a affirmé que des solutions seront apportées dans le cadre de l'exécution du programme de mise en valeur par la concession. Il a précisé que l'Office national des terres agricoles procèdera à la régularisation des agriculteurs concernés et que la société d'aménagement et de mise en valeur des espaces agricoles se chargera de la réhabilitation de ce périmètre. Répondant aux questions de la presse, le ministre a rappelé que "l'effacement des dettes des agriculteurs par les établissements financiers concernés se fait normalement". Quant à l'importation des viandes fraîches, le ministre a souligné que "toutes les mesures ont été prises pour alimenter le marché notamment lors du mois de ramadhan.
Concernant l'évaluation la moisson de l'année en cours, M. Benaissa a estimé qu'elle était acceptable dans l'ensemble concernant le blé dur et moyenne pour ce qui est de l'orge et du blé tendre.

Dalila T.

10-07-2010

Source : http://www.lemaghrebdz.com

 

Category : IRRIGATION / HYDRAULIQUE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |