RENCONTRE RÉGIONALE SUR L’OLÉICULTURE À AÏN-TÉMOUCHENT » maladies des plantes , agriculture et écologie

 RENCONTRE RÉGIONALE SUR L’OLÉICULTURE À AÏN-TÉMOUCHENT

3/7/2010

RENCONTRE RÉGIONALE SUR L’OLÉICULTURE À AÏN-TÉMOUCHENT
1 million d'hectares d’arbres oliviers seront plantés d'ici 2014

Un regroupement régional des cadres techniques des secteurs de l'agriculture et des forêts, réunissant six wilayas de l'ouest du pays s'est tenu, cette semaine, à l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAF)de Aïn-Témouchent.
L’objectif de cette rencontre, organisée par le ministère de l'Agriculture, est la mise en place d'un réseau local formé de spécialistes du domaine en vue de leur permettre de suivre l’ambitieux programme oléicole tracé par le gouvernement, qui consiste en la plantation d'un million d’hectares d’oliviers d’ici 2014 à travers le territoire national, et que se sont chargés d'encadrer l’INSID, l’INTAF et l’INPV. Selon le directeur général de l’Institut national des sols, de l’irrigation et du drainage (INSID), ledit réseau visera à toucher tous les oléiculteurs pour les sensibiliser et les orienter sur le projet du ministère de l'Agriculture, de même qu'il s'occupera de les doter d'informations nécessaires qui touchent l’aspect technique de la filière. «Ce réseau, ajoute le directeur de l’INSID, servira de relais entre les agriculteurs et l'INSID, qui chapeaute cette opération.» Le chef du département de l’appui technique à l’arboriculture fruitière a déclaré en marge de cette rencontre que «l’oléiculture permettra au pays d’assurer sa sécurité alimentaire mais aussi de lutter contre la désertification et de fixer les populations rurales». Outre ses bienfaits pour la santé, et de dire que «le coût du baril d’huile d'olive est six fois plus élevé que celui du baril de pétrole». A la fin de ce regroupement, les participants se sont rendus dans une exploitation agricole gérée par l’ITAF, où ils ont pu visiter une oliveraie constituée de plusieurs variétés d’oliviers importés de différents pays, et qui font l’objet d’essais pour voir lesquelles s’adaptent au mieux au climat et au sol de la région. A noter qu'au niveau local, les services agricoles de la wilaya de Aïn-Témouchent comptent planter jusqu'à 10 000 ha d’oliviers dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014.
S. B.

Source : http://lesoirdalgerie.com

Category : OLIVIER - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |