L'absinthe » maladies des plantes , agriculture et écologie

 L'absinthe

28/5/2010

 

absintheL'absinthe

Plante et importance de la culture au Maroc

L'absinthe (Artemisia absinthium) est un petit arbuste vivace, au port touffu, de couleur vert-cendrée, pouvant atteindre 1 m de hauteur. Elle est originaire d'Europe mais pousse également en Asie et en Afrique. L'absinthe appartient à la famille des composées et au genre Artemisia qui est composé d'un grand nombre d'herbacées de petite taille dont quelques 280 espèces se rencontrent dans l'hémisphère nord; elles sont très répandues en zones arides. La floraison survient généralement entre Juillet et Août. Les fruits sont des akènes. La plante est connue aussi sous différents autres noms parmi lesquels: L'herbe sainte, herbe aux vers, herbe des vierges. L'absinthe est composée d'un certain nombre de produits chimiques parmi lesquels les acides maliques, les acides succiniques, l'acide ascorbique, les flavonoides, les tanins et la résine. L'huile essentielle est formée principalement de thuyone et de thuyal. Le thuyone, provoque de vives excitations du système nerveux, suivies de bref délai d'inconscience et de convulsion généralisée. L'absinthe est utilisée depuis l'antiquité pour le traitement des troubles digestifs. Les parties actives de la plante sont toutes très amères. On les emploie en traitement interne soit pures, soit en mélanges, pour stimuler l'appétit, la sécrétion du suc digestif et de la bile, contre les coliques intestinales ainsi que contre les parasites intestinaux. Au Maroc, l'absinthe est utilisée pour aromatiser le thé, surtout en période hivernale.

Exigences édapho-climatiques

L'absinthe est une plante xérophyte. Elle pousse dans des régions à faible pluviosité. La culture est possible dans des zones arides, sèches avec des températures allant d'un extrême à l'autre. Sa plantation exige des endroits bien ensoleillés. L'absinthe n'est pas exigeante en sol; elle pousse un peu partout sur des terrains rocheux, secs et arides. Elle réussit également sur des sols argileux calcaires. Elle est même indiquée pour mettre en valeur les terrains pauvres et inaptes aux autres cultures. Cependant, l'observation montre une prédilection aux sols sablonneux salins.

Variétés, semis et travail de sol

Les variétés connues au Maroc sont des variétés locales. La multiplication se fait de deux manières: (1) La voie sexuée (le semis de graines se fait généralement en automne dans un endroit ensoleillé) et (2) La voie asexuée (par bouturage ou division de souche: les boutures sont prélevées en Août sur du bois semi-aoûté). Ces boutures, de 8 à 10 cm, sont mises en place dans un mélange à volume égal de sable et de terreau de fumier. Après leur enracinement, elles seront repiquées en Mars avant d'être plantées ultérieurement en pleine terre. Les distances de plantation préconisées sont: inter-plants (40 à 50 cm), inter-rangs (80 cm). La densité de plantation optimale est de 25000 à 35000 plants par hectare.

Irrigation et soins culturaux

Les besoins réels en eau de cette culture ne sont pas déterminés. Cependant, dans la région d'El Broj, Province de Settat, les producteurs d'absinthe font 2 à 3 irrigations par quinzaine en saison sèche, avec absence d'apport d'eau pendant l'hiver. En outre, une taille à 10 cm du sol s'avère nécessaire chaque année pour renouveler les tiges porteuses de rameaux à récolter. Cette taille a lieu généralement au début du printemps. Une taille d'entretien est parfois nécessaire pour supprimer le bois malade, desséché ou trop long. Le binage est une opération nécessaire pour aérer le sol et pour diminuer l'évaporation de l'eau. Le désherbage vise à supprimer la compétition entre la plante cultivée et les mauvaises herbes; il est généralement effectué en même temps que le binage.

Fertilisation

La culture peut rester en place jusqu'à 10 ans. Un apport de matière organique sous forme de fumier est conseillé en automne. La quantité à apporter est variable selon la richesse du sol en matière organique; on peut généralement apporter jusqu'à 50 tonnes/ha de fumier. Les éléments minéraux sont apportés avant le départ de la végétation à raison de 160 à 180 unités d'azote fractionnées en 2 ou 3 apports; 100 à 120 unités de phosphore en un seul apport et 140 à 160 unités de potasse en un seul apport. Pendant la première année, on apportera uniquement 100 unités d'azote; la moitié après enracinement des boutures en fin Juin, et l'autre moitié en Juillet.

Ennemis de la culture et moyens de lutte phytosanitaire

La maladie la plus fréquente chez l'absinthe est la rouille. Elle est caractérisée par des petites pustules brunâtres qui noircissent par la suite et libèrent des spores brunes qui donnent l'aspect brun de la maladie. Concernant les ravageurs, des colonies de pucerons jaunes peuvent attaquer la feuille de l'absinthe.

Récolte

La récolte se fait normalement à partir de la deuxième année lors de la floraison en Juillet et Août. La coupe est faite manuellement à l'aide de faucille, mais il est possible de faire une coupe mécanique. Cependant, il est possible de faire une coupe la première année pour favoriser la formation de la table de coupe (niveau de coupe). Le rendement en cette première année ne dépasse guère 8 à 10 tonnes/ha de matière fraîche, par contre, dès la deuxième année de production, les rendements sont de 30 à 40 tonnes/ha de matière fraîche. Au séchage, le rendement est diminué de 75 % en poids; soit alors un rendement de 10 tonnes/ha de matière sèche, dont 40 à 45 % de feuilles pures.

Prof. Ahmed Skiredj, Prof. Hassan Elattir
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
Et Prof. Abdellatif Elfadl
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Agadir

 

Tags : absinthe
Category : PLANTES MEDICINALES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |