NAÂMA : JOURNÉE MONDIALE DE LA BIODIVERSITÉ » maladies des plantes , agriculture et écologie

 NAÂMA : JOURNÉE MONDIALE DE LA BIODIVERSITÉ

24/5/2010

 

lac de Tamaris - NaâmaNAÂMA : JOURNÉE MONDIALE DE LA BIODIVERSITÉ
Lutte contre la désertification

Lors du grand rendez-vous du sommet «Planète terre», tenu par les chefs d’Etat à Rio de Janeiro en 1992, les Nations unies ont proclamé avec solennité le 22 mai Journée mondiale de la biodiversité.

190 pays dont l’Algérie ont ratifié la convention sur la diversité biologique et l’année 2010 fut proclamée année internationale de la biodiversité. L’association Arcen- ciel, une association écologique locale, de Aïn- Séfra, qui vient de tisser de bonnes relations avec des verts à travers le monde, a tenu un colloque national de deux jours, les 21 et 22 mai derniers, au centre culturel de Aïn-Séfra. Spécialistes en écosystème, écologistes, étudiants de Tlemcen, de M’sila, Tiaret, Sétif ont pris part à ces journées. Plusieurs thèmes ont été exposés notamment : sur la steppe, la faune et la flore, et sur l’abeille saharienne. Le premier conférencier à intervenir, le Pr Beniou, a présenté un exposé sur la steppe de M’sila (même zone que Naâma) ; le deuxième, le Pr Belaradj, a présenté une étude sur la mise en défens de la plaine de Tiout ; suivi du Pr Bensaci qui a fait un exposé sur chott-Hodna. Quant au Pr Mostefai, il a axé sa conférence sur la faune et la flore. Enfin le Dr Driss Khodja a donné un exposé sur l’abeille saharienne. Toutes les interventions ont été abordées sur la lutte contre la désertification ; la sécheresse qui constitue un facteur aggravant ; les surpâturages et les surexploitations aggravés par la mécanisation de l’activité pastorale ; la protection et l’amélioration des parcours pour préserver l’activité de l’élevage… «…Il est impératif de réfléchir sérieusement à une stratégie globale, dira un écologiste, et de trouver une solution pour la sauvegarde des espèces en voie de disparition (animales et végétales).» Parmi les premières actions à entreprendre, dira-il, la multiplication des mises en défens, la création d’aires protégées, la lutte contre le braconnage et surtout la sensibilisation. Le président de l’association Arc-en-ciel, M. Khazène, a lancé cet appel lancé déjà à travers le monde : «II faut se mobiliser pour faire connaître la richesse de la biodiversité. La journée du 22 mai est un moment fort pour porter au premier plan toutes les contributions en cette année 2010, année de la biodiversité, par la réalisation et la projection de documentaires, par des rencontres-débats, par des visites guidées sur site… De nombreux événements sont organisés à travers le monde, alors contribuons nous aussi, par un tant soit peu avec ce monde qui bouge…» Notons enfin que la wilaya de Naâma, qui totalise près de 3 millions d’hectares, sur les 20 millions composant la steppe nationale, a lancé ces dernières années des opérations de grande envergure dans les travaux de désertification, principalement conçus dans le reboisement pour faire barrage à l’avancée du désert et la conservation des dunes de sable.
B. Henine

Source : http://www.lesoirdalgerie.com

 

 

Category : ENVIRONNEMENT / BIODIVERSITE / ECOLOGIE - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |