Projet d’alimentation en eau potable de Tamanrasset depuis In Salah » maladies des plantes , agriculture et écologie

 Projet d’alimentation en eau potable de Tamanrasset depuis In Salah

21/4/2010

 

Projet d’alimentation en eau potable de Tamanrasset depuis In Salah
Le groupe suisse ABB remporte un contrat de 28 millions de dollars.

Puits sud AlgérienLe groupe suisse ABB a annoncé, hier , avoir remporté un contrat dans l'hydraulique en Algérie. D'un montant de 28 millions de dollars, le contrat concerne la fourniture des installations d'automation et d'énergie pour le projet d'alimentation en eau potable de Tamanrasset depuis In Salah sur 750 kilomètres.
ABB fournira les systèmes d'automation et hydrauliques nécessaires, ainsi qu'une sous-station de 220kV. La réalisation de ce projet, d'un coût total de 2,7 milliards de dollars, a été confiée au groupement chinois MCC-SOCOM. Fin mars, le taux d'avancement des travaux était de 80%, selon Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau. Le projet sera réceptionné à la fin de l'année 2010, selon les prévisions de M. Sellal.  Le projet comprend 48 forages, deux conduites, six stations de pompage, deux grands réservoirs de 50 000 m3 chacun et une station de déminéralisation. Une fois achevé, le projet permettra de transférer 50.000 m3/ jour. Une capacité qui sera portée à 150.000 m3 en 2030.  
Il est vrai que ce gigantesque chantier a pour objectif d'assurer l'alimentation en eau potable aux populations installées dans le Grand Sud mais aussi celles qui peuplent les Hauts Plateaux. Sur une capacité globale de 60 000 milliards de m3/an, la nappe albienne n'est exploitée qu'à hauteur de 2,5 milliards de m3/an. Le ministère des Ressources en eau planche également sur la réalisation de deux grands projets structurant dans le Sud directement liés à cette nappe albienne. Le premier projet est une adduction de plus de 750 km qui alimentera, à partir des champs captants de In Salah, Tamanrasset. L'autre projet permettra d'exploiter un volume annuel de l'ordre de 120 millions de m3 à partir des champs captants situés entre le sud de Djelfa et Ghardaïa pour répondre aux besoins de développement de la région de Djelfa, de Tiaret, de la nouvelle ville de Boughezoul et de la région de M'sila. Un projet qui sera également alimenté à partir des gisements d'eau potable existant au Sud, notamment les deux nappes superposées, à savoir l' "albien terminal" et l'"albien intercalaire". La première nappe, qui se trouve entièrement dans les régions de Tidikelt, El Menéa, Adrar et Ghardaïa, contient des eaux pures à 460 m de profondeur. L'exploitation de l'eau de ce gisement n'est pas onéreuse et peut même être destinée à l'approvisionnement des villes du Nord, particulièrement Alger, située à 500 kilomètres de ce gisement.
Klilya B.

21-04-2010
source : Lemaghrebdz.com

 

Category : IRRIGATION / HYDRAULIQUE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |